AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez

Pitoyables Illusions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyLun 14 Mar - 0:45

Au fond d'une auberge de campagne un œil hagard fixait les grains de poussières en suspension dans un pâle rayon de soleil.
S'éveillant sur une table de bois rude, ankylosé d'y avoir passé une nuit enivrée l'homme s'étira avec douleur. Un chat noir traversa la salle déserte, son poil soyeux miroitant un instant dans une tache de lumière, où il s'arrêta un instant pour fixer l'ivrogne d'un air méprisant avant de courir se réfugier dans un coin de ténèbres.
L'homme se leva et traversa laborieusement la pièce, se retenant à tout instant aux tables et aux chaises sur son passage, tentant de ne pas faire de bruit mais faisant un tintamarre de tous les diables.
Arrivé au comptoir il s'y accouda et se laissa tomber sur un chaise. La tête dans les bras il attendit que le monde cesse de tourner autours de lui avant de la relever.
Rien n'avait changé. La pièce toujours déserte avait gardé son aspect chaleureux et intime et il s'attendait à tout moment à voir débarquer la troupe qu'il attendait tant.

Ils lui avaient promis.
Sa tête se remit à tourner et il la reposa dans ses bras.
Ils lui avaient promis.

« Si tu nous cherches nous reviendrons tous les ans à l'auberge de Moir au printemps, durant la première lune. Tu pourras toujours nous y retrouver. Bonne chance Zein. »

Son souffle devint court.
Alors qu'il avait erré, cherchant désespérément la demeure de son ancien maitre, il avait repensé à cette promesse. Depuis combien d'années ne les avaient-ils vu ? Au moins trois s'étaient passées depuis leur dernière rencontre et il avait trouvé Chiara tellement changée qu'il s'était alors juré de les retrouver au moins tous les 6 mois. Les enfant grandissent tellement vite, elle devait maintenant être presque une femme. Il n'avait même pas tenu sa résolution.
Mais peu importait maintenant, ils l'avaient oublié.
La première lune venait de se terminer et malgré le temps passé à fouiller les environs, Zein n'avait pu trouver la moindre trace de leur passage. Personne ne les avaient vu depuis bien longtemps...
Alors ils ne viendraient pas.
Alors ils avaient oubliés leur promesse ?


Alors il était seul.

Cette pensée ne cessait de résonner dans sa tête amplifiée par l'alcool et le sommeil.

Alors il était seul.

Une pensée cruelle et aiguë.

Alors il était seul.

Un coup de vent printanier ouvrit l'une des fenêtres.

Alors il était seul.

L'odeur frappa Zein de plein fouet.

Alors il était seul.

Une odeur de terre humide. L'odeur des orages, l'odeur la pluie.

Alors il était seul !

Il sentit un tourbillon d'émotion si diverses qu'il fut pris d'un frisson. La colère, violente, irrépressible, envers lui-même et le monde entier. La déception. Le dégout. Le découragement. La douleur.
Et puis plus rien...

Car il ne savait plus que penser. Êtes-ce sa faute ? Êtes-ce la leur ? Êtes-ce vraiment ce qui le tourmentait ? Que faisait-il ici ? Allait-il boire encore ? Avait-il bu beaucoup ? Pourquoi avait-il mal ? Qui l'avait laissait là si pitoyable ? Quelqu'un l'avait-il vu ? Où était Matt' ?
Il s'embrouillait et ses souvenirs se mélangeaient.
Pourquoi avait-il bu ? Chiara allait arriver et il se ferait réprimander par Grand-Père car il lui donnerait le mauvaise exemple, elle n'avait neuf ans. Peut-être lui ramènerait-elle un bouquet de fleurs ? Et puis Stin viendrait se pencher sur lui, ses nattes blondes retomberaient sur son dos et elle le sermonnerait doucement...

Il n'était pas seul !

Il tressaillit violemment avant de s'effondrer, le visage rongé par les larmes, dans un rayon de soleil.



Sautant sur le comptoir, un élégant chat noir contempla l'homme évanoui, puis s'assit pour faire consciencieusement sa toilette, dans la salle toujours aussi déserte.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 3 Avr - 18:41


Ce n'est que lorsqu'il sentit une chose humide et froide entrer violemment en contact avec son visage que Zein repris conscience. Émergeant des brumes de l'alcool il mit un long moment à comprendre quell était la chose qui l'avait ainsi agressée. Dressée devant lui la tenancière tenait un torchon à la main, l'air décidé.
Son regard était si chargé d'autorité et de reproches que Zein n'eut pas le courage de le soutenir très longtemps. Ses yeux glissèrent doucement sur le bois du comptoir jusqu'à la fenêtre à travers laquelle il pouvait voir le soleil se coucher à l'horizon. Un instant il eut l'impression de flotter mollement dans un monde cotonneux. Il sentait ses membres engourdis se mouvoir doucement aux ordres donnés par son cerveau embrumé. Il vit sans comprendre la salle bondée de l'auberge ou il se tenait et son regard se reposa sur la tenancière. Celle-ci ouvrit la bouche et une foule de sensations aussi diverses que désagréable jaillirent menacèrent un instant d'emporter l'homme hébété. Des odeurs. Le feu, la fumée, la nourriture, la sueur, puis les bruits, assourdissants. Les conversations, les rires gras, les tintements de casseroles et les mots coupant comme des rasoirs de la jeune femme devant lui.

"Ça suffit Zein. Tu ne peux plus rester là comme ça. Une semaine c'est bien assez long. Ils ne viendront pas tu le sais bien !"

Le saltimbanque eut un temps de réflexion, alors qu'il tentait de retrouver le sens des mots qu'on lui adressait. Lorsqu'il prit conscience de leur sens il blêmit et tenta de répondre, bafouillant :

"Je... enfin... me..."

Mais sa langue engourdie refusait sournoisement de répondre à ses sollicitations et les mots dans sa tête semblaient ne jamais vouloir reprendre leur bonne place. Le ton de la jeune femme se fit plus doux :

"Regarde dans quel état tu es ! Regarde toi ! Que t'es-t-il arrivé ? Je t'en prie arrête. Pour moi, car je ne peux pas te laisser donner à mon auberge des airs de taverne des bas fonds, mais aussi pour toi..."

Elle se pencha vers lui, posant une main sur sa joue, le fixant d'un air désolé.

"Ils ne viendront pas... Monte te reposer."

Ce furent les paroles de trop. Tout lâcha en Zein. Un profond désarroi l'envahit, rapidement balayé par un vide immense. Il se leva mécaniquement de sa chaise et se dirigea vers sa chambre. Il songea un instant que la jeune femme était incroyablement calme elle. Il savait combien elle le detestait. Cela faisait longtemps mais elle n'avait pas oublié. Lui si. Enfin, parfois. Et ça n'avais pas d'importance.
Il n'éprouvait rien.
Ni culpabilité.
Ni haine.
Ni regret.
Ni tristesse.
Ni joie.
Lorsqu'il entra dans sa chambre il était vide.
Il s'assit sur le lit, face à la commode décorée avec gout d'un petit bouquet de fleurs des champs.
Il était vide.
Il chercha vainement au fond de lui une émotion, la plus petite, la plus infime. Même un peu de concupiscence lui aurait fait plaisir.
Mais rien ne lui vint.
Alors après quelques minutes de ce rien dévorant il se saisit de ses affaires et repartit d'un pas chancelant vers les escaliers.
Alors qu'il allait passer la porte de la taverne une main sur son épaule le retint fermement.

"Où vas-tu ! Je ne t'ai pas demandé de partir ! Juste d'espérer !"

Zein posa son regard dans ce lui de la jeune femme. Il voulut dire quelque chose puis renonça. En fait il ne savait même pas quoi dire.

Il se contenta de se dégager et de reprendre son chemin.
Il n'avait aucune idée de ce qu'il allait faire.
Il n'avais aucune envie, aucune idée.
Il n'y avait que ce vide comme un gouffre sous chacun de ses pas.
Il allait y disparaitre.

Et pour la première fois de sa vie il n'avait pas faim.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyJeu 7 Avr - 21:50

    Elle voyageait depuis bien longtemps maintenant. Bien des jours, bien des semaines c'étaient passés depuis qu'elle avait quittée Firewall à l'anglaise, depuis leur affiliation avec les ténèbres. Encore un truc qu'elle détestait, les ténèbres. Mais bon, on fait avec. Elle avait traîné bien des lunes, un peu comme une clocharde, glandant plus qu'autre chose. Elle pensait à s'engager, pour tatanner du vilain, mais elle pensait que ce n'était pas ce qu'aurait voulu son père, malgré les exhortations de Sanguine qui rêvait de bain de sang comme elle n'en avait plus vu depuis longtemps. Bien longtemps. Naessala, lui, s'en foutait, tant qu'il étai avec sa maîtresse. Un brave petit ce corbeau, heureusement qu'il était la. Enfin bref, toujours est-il que Vika savait pas trop quoi foutre, et elle avait un peu le seum depuis sa dernière véritable aventure avec Zein, en fait. Oh, elle avait bien trippé un peu, en courant après des brigands moins influents que la Truite, mais rien de bien folichon. Ses pas la menèrent dans les terres de sa toute première patrie, non loin de la ferme de son père. Elle irait peut-être le voir, ou peut-être pas. Mais ce qui l'avait surprise, c'était de le retrouver, lui.

    Ce pauvre Zein, complètement pété, bourré, avachi sur le tabouret, au comptoir de l'auberge où elle venait de rentrer. Elle sourit, presque moqueuse de le voir ainsi. Elle commanda sa boisson favorite, et partit s’asseoir dans un coin, histoire d'observer la suite des évènements.


    "Il est la depuis longtemps le pignouf là bas?"demanda-t-elle à un mec ténébreux qui fumait la pipe près de la fenêtre, adossée façon classe."Il a l'air mal en point..."

    " Ça pour l'être, il l'est. Je vois rarement des gens ingurgiter de telle quantité. Il devrait être mort normalement. Il est la depuis quelques jours je crois, mais il n'a commencé à boire qu'hier soir."

    Les mots de l'homme eurent à peine le temps de franchir la frontière de ses lèvres que Zein se levait, lâchant quelques mots qu'elle n'entendit pas, pour monter dans sa chambre, surement. Elle se retint de l'y rejoindre, ce n'était pas une bonne idée. Il redescendit peu après, laissant juste le temps à Vika de finir son verre. La tenancière la retint, mais il se dégagea et partit. Il tenait debout, et ça, c'était un miracle. Mais on ne sait pas sur quoi l'on va tomber quand on est dans cet état. Elle se leva, posa quelques pièces sur le comptoir et balança

    "Je m'en occupe, vous en faites pas. J'aurais aimé resté plus longtemps, mais le devoir m'appelle !"

    Elle se mit donc à suivre Zein, voyant où les pas de celui-ci les guideraient...


Dernière édition par Vika le Sam 16 Avr - 14:09, édité 1 fois
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyMer 13 Avr - 13:53

D'un pas lourd, Zein avait emprunté le chemin de terre qui, contournant le verger de l'auberge, s'éloignait de la route pour s'en aller serpenter entre les collines herbeuses des grandes plaines. En vérité, l'homme n'avait pas besoin de ça pour serpenté tant ses pas se faisaient lourds.Le grand vide qu'il ressentait se muait peu à peu en lassitude et il ne lui fallut même pas quelques minutes après que l'auberge au disparu au détour du chemin pour qu'il ne s'assoit sur le bas côté, la tête entre les bras. Lorsqu'il se risqua à la relever, il constata tout d'abord avec surprise que le ciel tournait beaucoup trop pour que l'on ai envie de le contempler et il referma immédiatement les yeux.
Après avoir acquis la certitude qu'il pouvait rouvrir un oeil sans rendre son estomac, il risqua un regard derrière l'étoffe pourpre de sa cape.
Après avoir un instant fixé le vide herbeux qui s'étendait devant lui, il crut percevoir à la limite de son chant de vision un mouvement fugace. Tournant la tête un peu trop rapidement il fut prit de vertige et mis un moment avant de comprendre que la silhouette évanescente à quelques pas de lui était celle d'une jeune femme. Pourtant, même après un instant d'attention il fut quasiment certain que ce n'était pas la tenancière qui l'avait suivi. Il détourna le regard, poussant un grognement sourd. Il n'avait pas suffisamment conscience de lui même pour arriver à cacher sa nature sombre et agressive. Il n'avait pas la force d'être jovial ou simplement raisonnable, si bien qu'il décida d'ignorer royalement cet être venu le perturber sans raison apparente.
Pourtant, la jeune fille ne semblait pas vouloir bouger et après un laps de temps bien trop long à son goût, il se décida à aboyer d'un ton guttural :

"Qu'est ce que tu veux ? De l'argent ? Je n'ai rien, fiche le camps !"

Si elle comptait attendre qu'il s'endorme pour le voler, elle pouvait toujours courir !
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 17 Avr - 15:10

    Et effectivement, il n'étais pas du tout en état d'aller courir le guidou, puisqu'après un brin de chemin, il partit s’asseoir contre un arbre. Elle se rapprocha, sans être spécialement discrète, ni spécialement bruyante. De toute façon, quelqu'un dans cet état ne devrait pas lui poser le moindre problème, aussi dangereux soit-il sobre. Sauf un adepte du poing ivre, mais la, elle serait déjà morte, pour le coup. Sanguine sifflait de l'achever, après tout, il ne méritait que ça après lui avoir fait l'affront d'une remontée de bretelles sans fondement. Mais Vika l'avait pris avec philosophie, changer les gens, c'est toujours difficile, et ça fait mal. Zein avait bien agi en la sauvant, et ça devait lui faire drôle. Alors c'est normal qu'il ait pu réagir ainsi. Mais Sanguine ne voulait rien entendre. Comme d'hab, cela dit. Elle continua d'avancer vers lui, avant de s’arrêter, bien en vue. Elle perçut un grognement sourd qui l'a fit sourire, plus que de l'intimider. Gentil toutou !


    « De l’argent ? Mouais, je doute que je trouve sur toi de quoi m’acheter un bout de pain, avec tout ce que tu as dépensé à te pignoler la gueule. Faut croire que tu ais besoin de lunettes en plus de dégriser, pour en pas être capable de remettre un nom sur le visage d'une vieille connaissance.»

    Elle se rapprocha encore, et s’accroupit dans l’herbe devant lui, doucement. Pas de gestes brusques, c’était un coup à l’exciter et à sa bastonner. Non pas qu’elle n’aurait pas aimé, mais bon. Naessala croassa un bonjour en battant des ailes. Elle lui sourit et invoqua un leger vent caressant qui l’aiderait, elle l’espérait, à se sentir mieux.

    « Tu m'as quand même pas oubliée?»

    Sanguine ricana en suggérant que c'était un bon prétexte pour le trancher en deux, bien lentement, mais Vika lui fit comprendre que ce n'était pas vraiment le moment de plaisanter.
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 17 Avr - 21:37

Zein sursauta en entendant la jeune femme lui répondre... il connaissait... ce n'est que lorsqu'elle s'approcha qu'il la reconnu. Vika ! Cette petite bêcheuse en culotte courte qu'il avait laissé à la capitale ! Que venait-elle donc faire ici ?
Zein n'avait même pas assez de conscience pour vraiment se poser ces questions. Alternant entre période de vide profond et de déchainement d'émotions, c'est une fureur intense qui l'envahi.
Il était seul ! Pourquoi était-elle là pour assister à sa déchéance ? Pourquoi elle entre toutes, avec sa force considérable et son insolente assurance.
Une frustration sans borne lui étreint le cœur. Elle ne pouvait pas être aussi infaillible, aussi sûre d'elle. C'était impossible. C'est n'était qu'une fille. Pourquoi était-elle si forte et pas lui ?
Il bouillait intérieurement. La haine qui couvait en lui venait de se cristalliser en un point fort mignon qui venait l'importuner et il n'avait plus aucun sang froid ni sagesse.
C'est pourquoi il bondit sur elle avec une brutalité animale insoupçonnée, la plaquant de tout son large corps au sol avec l'air de celui qui n'a plus rien a perdre, même sa raison.

"Qu'est ce que tu viens encore faire ici petite prétentieuse ? Tu viens me narguer c'est ça ? T'es rien ! T'es rien ! T'es une fille ! Rien qu'une pauvre fille ! Trop peu d'hommes ont du se charger de te le montrer ! Pourquoi tu reviens encore me voir souffrir ?"

Sa voix, bien que toujours grave, avait pris des accents hystériques et ses yeux fous ne parvenaient pas à fixer correctement le visage de la jeune fille.


HJ/ Aie Aie Aie... il a l'alcool mauvais ce pauvre enfant u_u"
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 17 Avr - 22:04

    Elle ne s'attendait pas à ce qu'il réagisse comme ça. Enfin, un peu, mais pas autant. Et la surprise la mis à bas sans qu'elle ne puisse rien faire. Naessala partit valdinguer à quelques mètres de la, et Sanguine se mit à vibrer de rage et de colère, et on aurait presque pu voir l'aura noire qui s'en dégageait. Vika, le premier temps de surprise passé, retrouva un semblant de sang-froid. La moindre erreur lui serait fatale avec quelqu'un dans un état d'abandon pareil. Les mots de Zein se brisèrent sur son regard froid, telle les vagues sur les falaises côtières. Il semblait possédé, un vrai dément, presque berserk. Elle s'attendait à voir l'écume lui monter aux lèvres, mais elle ne comptait pas lui en laisser le temps.

    "Et tu te mettrais dans des états pareil si je n'étais rien. Tu crois prendre le dessus, mais tu n'es rien d'autre qu'un homme, toujours aussi prévisible, toujours aussi brutal. Si j'avais été une donzelle sans défense, que m'aurais tu fait? Parce que la, désolé de te décevoir, mais je ne compte pas me laisser faire comme ça !"

    Ses yeux déjà dur se teintèrent d'acier alors qu'elle appelait ses pouvoirs. La bourrasque ne se fit pas attendre, partant d'une de ses mains qu'elle avait réussi tant bien que mal à dégager et à placer sur le torse de Zein. Elle comptait surtout l’éjecter plus que le blesser. La puissance de la rafale l'ejecta contre un arbre un peu plus loin, qui traînait sur le chemin. Un second vrombissement fendit l'air, et Sanguine, aussi assoiffée qu'un perdu dans le désert, se planta à quelques centimètres de sa gorge, vibrant encore dans le bois. la lame résonnait de haine et d'envie, et n'importe qui aurait pu sentir cela, tellement l'aura qui s'en dégageait était forte. Vika, elle, s'était relevée, et se massa les poignets avant d'en faire jaillir deux katars de vent. La classe! Elle ne rigolait plus du tout, mais préférait éviter de l’abîmer. Oh, elle n'aurait pas de remord si elle avait à e faire, cela dit.

    "Tu préfère qu'on discute avant ou après que je t'ai arraché les deux bras?"
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 17 Avr - 22:38

Trop éméché pour s'étonner du sang froid de la jeune fille il l'écouta lui répondre sans vraiment réagir.
C'est ainsi qu'il n'avait pas encore bougé lorsqu'une fraction de seconde plus tard il fut projeter dans les airs par une grande bourrasque. Le choc avec un putain d'arbre laissé en travers de sa trajectoire fut rude. Il vit trente-six chandelles et crut un instant perdre conscience.
Cependant, la petite furie ne lui en laissa pas le temps. Déjà sa maudite lame se plantait en sifflant à côté de son oreille et la jeune fille s'avançait vers lui l'air menaçant.

"Tu préfère qu'on discute avant ou après que je t'ai arraché les deux bras?"


Zein tressaillit. Reprenant peu à peu ses esprits, partiellement dégrisé par le violent coup qui l'avait propulsé, il prit brusquement conscience de la situation dans laquelle il se trouvait, à moitié affaissé owned par une pauvre fille qu'il avait agressé sans trop de raison, ivre, misérable. Il avait été con comme une bite sur ce coup là. C'est pas comme ça qu'il allait trouver un soutient.
Il esquissa un sourire hagard en prenant appuie sur Sanguine pour se relever, entaillant profondément sa chair. Il la sentit tressaillir à son contact, d'abord de dégout puis de délice en sentant couler le liquide chaud et épais sur elle.

"De quoi veux-tu donc discuter ? De mon incapacité totale à être raisonnable ? De ma morale douteuse ? De mon vol de beignet ?"


Il laissa échapper un rire aigre avant de continuer.

"Et que dirais-tu de me tuer ? ça lui ferait plaisir n'est ce pas ?" dit-il en refermant plus profondément le poing sur Sanguine. "ça ferait toujours un truand de moins sur cette terre. Ce serait un petite avancée sur ton chemin de déesse salvatrice."


Le sourire moqueur qui étirait ses lèvres se muait tout doucement en une grimace, tandis qu'il reprenait doucement ses esprits.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyDim 17 Avr - 23:12

    Vika soupira alors qu'elle se relâchai. Fin de la fête. Les lames disparurent de ses bras, elle elle reprit une position normal, délaissant la demi fente qu'elle avait instinctivement prise. Elle ne s'approcha pas pour autant, elle ne referait pas cette erreur.

    "Lâche la, tu lui fais plaisir, ça c'est sur. Te tuer ne me servirait à rien, puisque penser ainsi m'enclins de plus en plus à penser que tu as conscience de ce que tu fait, et que tu aimerais changer. Enfin, j'suis pas psy, mais je préfère te laisser ta chance. Mais si jamais tu deviens trop connu dans le milieu pour qu'une prime intéressante chiffre ta tête, sois sur que je saurais où te trouver. mais tu n'aimerais pas en arriver la? Morale douteuse, être raisonnable? on verra une fois dégrisé, t'es pas vraiment en état de parler de ces chose la."


    Elle balança sa gourde d'eau dont la sangle s'accrocha au manche de Sanguine, bien trop occupé par le sang pour s'offusquer de servir de porte gourde. Elle s'approcha un peu, le voyant tout de même un peu plus conscient.

    "Et le beignet, on en a déjà parlé non? C'est de l'histoire ancienne. Lache mon sabre et rassit toi, et explique moi ce qui t'as poussé à te mettre la tête en d'dans. A part une infinie bêtise que je ne saurais te donner, doit bien y'avoir une raison non?

    Il reprenait ses esprits et ne bronchait pas, si bien qu'elle se rapprocha encore, un peu sur ses gardes, tout de même, jusqu'à poser la main sur le manche de son katana, et en tendant la gourde ramassée sur celle-ci de l'autre main.

    "Allez bois, ça vaut mieux."
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyLun 18 Avr - 11:51


Lorsqu'elle s'approcha de lui et lui tendit sa gourde avec douceur, Zein détourna brusquement la tête comme un enfant boudeur.

« Ca va ! Si tu n'es même pas capable de me tuer, laisse moi ! »

Il resta ainsi quelques instant, les jambes tremblantes et la main toujours refermée sur le métal brillant, mais le manque de réaction de la jeune femme le poussa à tourner la tête de nouveau.
Quelle patience elle avait pour une morveuse ! Elle était toujours là, à le regarder avec ses grands yeux calmes qui ne semblaient refléter aucune émotion. Chose qui irritait profondément Zein la plupart du temps mais qui d'un seul coup le rassura. Il s'accrocha de toutes ses forces à ce regard si stable qui ne semblait jamais faillir et peu à peu il parvint à retrouver le soutient physique dont il avait besoin pour se tenir debout. Il détacha sa main du sabre sans même y prêter attention et se saisit de la gourde pour la porter à ses lèvres, ne quittant pas les yeux de Vika comme un malheureux immigré ne quitte pas des yeux la côté qu'il souhaite atteindre à la nage avant de se faire déchiqueter pas les pales d'un bateau de la police des frontières (comment ça j'ai été traumatisé par un film ? non ! jamais !).
Lorsqu'il eut bu une ou deux gorgées il fit quelques pas hésitant vers le bord du chemin et s'y assis, ou plutôt s'y échoua, aussi épuisé et hagard que s'il venait de terminer le marathon de New York.

« Une raison ? Il y a besoin d'une raison pour craquer ? J'ai déjà vu des hommes saouls pour oublié qu'ils ont perdus aux dés. L'humanité est comme ça, toujours prête à sauter sur le premier moyen d'oublier sa misérable existence, même si ce moyen rend plus misérable encore... "

Il se tue un instant, cherchant d'autres arguments pour noyer le poisson. Il releva les yeux vers Vika pour en détourner presque immédiatement le regard et reprendre de sa voix maintenant de nouveau grave et posée.

« Excuse mon attitude à l'instant. Je crois que tu n'as pas eu de chance de te trouver là et... je ne suis pas méchant. Enfin, pas tant que ça... pas comme ça du moins... »

Il voulait continuait mais ne savait plus trop quoi dire.
Cela lui ressemblait si peu qu'il ne savait pas pour quelle attitude opter dans son répertoire de jeu. Il avait l'habitude de grimer toutes ses réactions, tous ses mots lorsqu'il se trouvait confronté à un autre être humain mais l'état dans lequel il était ne le lui permettait pas et il se trouvait misérablement mis à nu qu'il en devenait presque timide...
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyLun 18 Avr - 19:11

    Bien, c'est qu'il devenait raisonnable le petit. Elle ne cessa de le fixer alors qu'il se relevait doucement. Un regard dur peut-être, mais juste. Sanguine avait bu tout le sang qui l'avait recouverte. Très pratique en pleine bataille, de ne jamais être émoussée par le sang. Elle l'agita deux trois fois dans le vide avant de la ranger dans son fourreau. Sa voix s'était calmée, tout comme lui, signe d'un retour, du moins temporaire, à la raison. Il dégrisait vite ! Elle sourit enfin, et ses yeux perdirent leurs reflets métalliques. Elle s'assit avec lui, et Naessala se joignit à eux, quittant la branche basse qu'il avait choisie pour assister à la brève rixe.

    "Noyer son chagrin dans l'alcool, la violence ou quelques déboires que ce soit n'est jamais une bonne idée. Après, Ce serait mentir que de dire que je ne l'ai pas fait non plus. J’évite juste dans la mesure du possible. M'enfin, tu n'as quand même pas perdu au dés ce coup ci? Sinon, tu es tout excusé. Ce sont des choses qui arrivent, et puis, c'est pas moi qui en ressort le plus amoché. Chope ça !"

    Elle lui balança deux ou trois bandelettes de tissu, rangées dans une des poches de son sac, avec un petit pot qui semblait contenir un genre de cicatrisant.

    "Quelle idée de la nourrir? Elle serait capable d'en redemander. Allez, bande moi ça fissa, ce serait dommage que ça empire !"

    La dite lame en demandait encore justement, et trouvait que c'était bien dommage que l'ardeur de l'homme ce soit si vite éteinte. Courageux mais pas téméraire qu'elle raillait.
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyMer 20 Avr - 15:05

Zein regarda Vika se calmer avec scepticisme. Il ne pensait pas que quelqu'un pourrait être aussi indulgent avec lui.
Il poussa un léger soupir. Malgré son air assuré, la tête lui tournait toujours et il sentait bien venir le moment où il rendrait le petit déjeuner qu'il n'avait pas prit. C'est pourquoi il baissa le nez tout le temps où Vika lui tint son petit discours. Il ne le relava qu'à la fin pour jeter un regard à la jeune femme mais détourna presque immédiatement les yeux. A croire qu'un peu de culpabilité traînait encore...
Il attrapa les bandes que lui lança la jeune femme et entrepris de bander sa main blessée. Il en profité pour marmonner une réponse confuse.

"Quelque part si, j'ai perdu... Disons que j'avais peut-être trop d'espoir... Ou trop d'orgueil, ou les deux. La vie est un peu cruelle parfois. J'imagine que c'est pareil pour tout le monde... Nous sommes tous un peu faible..."

Il releva la tête avec le sourire effronté de l'adolescent prit en flagrant délit de dessin au fond de la classe.

"Sauf toi peut-être..."


Le sourire disparut instantanément lorsqu'il envisagea de lui expliquer les émotions qui l'agitaient. Rien ne lui venait. Aucun mot. Alors ça il était bon le saltimbanque pour baratiner le monde et parler à tort et à travers.
Mais lorsqu'il s'agissait de mettre des mots sur des choses réelles et douloureuse il se trouvait si impuissant qu'il s'en serait coupé la langue.
Douleur. Non, ce mot, c'est de la merde. C'est banal et ça n'a plus rien d'humain. C'est un mot usé.
Souffrance. Dans un autre contexte Zein aurait éclaté de rire. La souffrance ce n'était pas pour lui. La souffrance c'était pour les jeunes filles aux longues chevelures qui pleuraient leur prince charmant parti culbuté leur bergère.
Tristesse. Un carnet rose parsemé de fleurs bleues et tachetés de larmes. Très peu pour lui.
Rancoeur... Rancoeur peut-être. Un coeur rance. Un coeur pourri.
C'était parfait.

"J'ai de la rancoeur" finit-l par assener, presque brusquement.

Puis il se rendit compte que ça ne mènerait à rien. Que ça ne voulait rien dire pour cette pauvre jeune femme qui, Dieu merci pour elle, n'était pas dans sa tête.
Il arracha une feuille et la réduisit en charpie, méticuleusement. Lorsqu'il eut terminé il en prit une autre... et une autre... et une autre...
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptySam 23 Avr - 18:23

    Quand il se mit à bander sa main elle soupira en se disant qu'elle était décidément bonne poire, et qu'elle ne devrait peut-être pas s'attarder autant sur son cas. Mais elle avait commencé, et elle détestait encore plus laisser le travail en plan que le travail lui même. Leurs regards se croisèrent, mais il détourna immédiatement la tête, enchaînant sur ce qui devait ressembler à une réponse. Elle haussa un sourcil quand il lâcha ses derniers mots, avec une lueur au fond de l'œil qui l'a fit presque sourire.

    "Forte? Moi? Laisse moi rire. Personne ne l'est. Mon père fut l'un des plus grand guerrier de notre patrie, il n'a pas été capable de sauver celle qu'il aime d'une attaque de brigand sur la ferme où il vivait. Pourtant, le nombre d'ennemi qui croulent sous ses pieds dépassent l'entendement. Pourtant, il suffit de demander au premier pignouf du coin de lui parler de Haar, le célèbre mercenaire, et celui-ci le décrira comme le plus grand guerrier de Windtora. Demandez à la légende en personne s'il est puissant, et un regard dans le vague, un soupire et un simple dénie de la tête. Non, je ne me dirais pas forte. De toute façon, le petit voleur du coin à réussi à me capturer. S'il avait été plus malin, je devrais déjà avoir rejoins ma mère, à l'heure qu'il est."

    Son regard s'était un peu assombri alors qu'elle grinçait des dents, et Naessala croassa nerveusement. Elle s'allongea et perdit ses yeux dans les nuages. Elle même avait été formée dans un seul but, l'élimination de toute personne s'éloignant d'un peu trop du droit chemin. Elle le faisait bien, et elle aimait ça. Mais d'un côté, c'était foncer tête baissée dans les carcans que son père lui avait fixé. Lui qui vivait pépère à la ferme, malgré le poids surement terrible de la culpabilité. Elle n'avait jamais vraiment eu le choix en fait. Elle aurait très bien pu faire simple vendeuse de pomme, racoleuse ou tenancière. Mais non, sa vie sera elle aussi jonché de cadavres sanguinolents(et non sanguinoglant comme je comptais l'écrire).

    "Et ce serait très bien comme ça",lui souffla ce qui lui servait de sabre.

    "Oh toi, ta gueule."

    Il termina sur cette simple phrase. "J'ai de la rancœur". Ba tiens, un original.

    "De la rancœur? Rien que ça? Contre qui? Le rat des champs qui farfouille vers mon sac? La tenancière de l'auberge que tu viens de quitter? Moi? Les brins d'herbe que tu déchiquettent? Je pense qu'on en a tous de la rancœur. A toi d'avancer avec, ou de régler son compte à la source. Bien que ce soit un peu expéditif."

    Elle ferma les yeux et les brins complètement déchirés se soulevèrent portées par un courant léger, dansant quelques secondes ensemble, puis s'écrasèrent mollement autour d'eux.
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptySam 7 Mai - 3:06

"Sauf toi peut-être..."

Il avait lancé cette phrase comme une provocation un peu par vengeance. Mais aussi espérait il un peu comprendre cette jeune fille qui semblait plus solide qu'un roc. Mais sa longue réponse le laissa bouche bée. D'une part parce qu'il ne lui semblait pas qu'elle lui ai un jour autant parlé d'elle d'un seul coup et ensuite parce que ce qu'elle racontait lui paraissait totalement incompréhensible.
Il l'observa un moment sans parler, la regardant s'allonger dans l'herbe et lui répondre de nouveau. Puis il se rapprocha d'elle esquissant un sourire. S'allongeant à côté d'elle, les yeux à son tour fixé au ciel, il lui répondit :


"Je savais bien que je t'aurais ! Tu vois, j'ai réussi. En vérité je suis un puissant sorcier.
En quelques minutes j'ai déversé mon désespoir en toi et te voilà à disserter sur ta douloureuse vie. Que je suis doué..."


Sans lui laisser le temps de mal réagir à sa boutade il continua :

"En vérité, je ne comprend pas vraiment ce que tu dis. Tu es vraiment quelqu'un d'étrange... Ton discours est tellement... pompeux. Ne le prends pas mal. Il est juste dégoulinant de prétentions et de bonnes intentions. Pourquoi tu t'infliges cela ? Pourquoi ne suivrais-tu pas ton propre chemin ? Un être humain est d'abord une conscience libre, la filiation n'a aucun rôle à y jouer... En fait, je crois que tu es l'une des personnes les plus puissantes que j'ai rencontré, mais je suis pas sûr que ce soit un compliment. Trop de force c'est pas toujours bon, arrête de te faire du mouron sur tes capacités, t'as pas eu de chance c'est tout et arrête avec tes objectifs impossibles. Je suis sur que ton père ne voudrais pas te voir malheureuse. Ouais ok, cette phrase est horriblement niaise et tu vas me dire que tu ne l'es pas, malheureuse. Là tu as juste un coup de mou hein ? Tu vas vite repartir et demain tu trancheras des têtes de vilains dans la joie et la bonne humeur comme d'hab...
T'es vraiment heureuse à faire ça ?"

Il ne lui laissa de nouveau pas le temps de répondre.

"Ouais non, t'as raison, ça me regarde pas. J'vais rester avec ma rancœur et toi avec ton complexe paternel.
Quelle fine équipe je te jures !"


Il adressa un sourire au ciel.

"Dis, à part les corbeaux, t'aimes bien les moineaux ?"

Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyJeu 26 Mai - 10:19

(désolé pour le temps de reponse, je me demandais juste comment j'allais faire pour esquiver le fait que Zein parle de truc que je n'ai fait que penser :p)

    Il en avait de bonne lui. Elle venait gentiment s'occuper de lui alors qu'il était à moitié bourré, et après l'aoir attaqué, le voila qui se mettait à philosopher sur sa propre vie. Non mais j'vous jure, y'en a qui sont vraiment sans gêne ! Vika sourit tout de même. S'il savait... Ah, s'il savait. Même si ça lui posait aucun probleme éthique, ce dont elle avait peur, en trucidant tout le monde, c'est d'y prendre gout. D'aimer le sang chaud giclant sur son visage, alors que son regard délirant fixait la lueur de desespoir, de peur et de tristesse mêlée dans les yeux de sa victime. Car à ce moment la, quand tuer sera un jeu, une passion plutôt qu'un travail, elle serait perdue. Elle deviendrait ce qu'elle deteste le plus. A trop combattre le côté obscur avec ses propres armes, on y succombe. Et ça n'avait rien à voir avec son père. Enfin, si un peu. Elle ne faisait plus ça pour lui, elle ne l'avait jamais fait. Elle le faisait car il l'avait faite ainsi, éduquée comme cela. Un peu comme un golem. Sauf qu'il s'en foutait le golem, il risquait pas de deconner en route. Elle, même si elle était bien plus efficace qu'un simple tas de boue, elle risquait gros en continuant ainsi. La corruption la touchait peut-être déjà, nan? Elle avait epargné un grigou qui meriterait surement plus d'une fois la mort, et voila qu'elle discutait de sa propre vie avec lui. Mais n'importe quoi ! Elle se tendit. Fallait pas qu'elle se laisse avoir. Les plus mielleux sont les plus dangereux. En quelque secondes de reflexions, son sourire se figea, pour disparaitre. Rira bien qui rira le dernier.

    "Oui, passons. Il n'y a pas grand chose à dire de plus sur ma vie, elle est exemplaire, de toute façon. Et oui, je suis surement heureuse comme ça."

    C'était ptet un peu sec, pour le coup. En même temps, il l'avait cherché, sans le vouloir peut-être. Mais son discour avait provoqué, ravivé, attisé les quelques peurs qui étraignaient son coeur. Et en général, les gens n'aiment pas trop ça.

    "Les moineaux? Non pas spécialement. Pourquoi donc? Tu veux des ailes de moineau? J'sais même pas s'il existe une divinité obscure d'un oiseau aussi petit et aussi vide de signification. Ou alors, elle doit vraiment avoir un nom ridicule."

    Naessala ricana, comme Vika l'avait prévu. Les corbeaux étaient des oiseaux moqueurs, plein de dédains pour ceux qui étaient moins fort, et extremement jaloux de ceux qui dominent les cieux. Un peu vicieux comme piaf. Et Vika partageait l'esprit de l'un d'eux, et forcément, ça laisse des traces.
Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptyMer 1 Juin - 20:51

Zein qui venait de se relever un petit peu se figea et observa la jeune femme d'un air stupéfait. Il la savait sûre d'elle mais là, elle venait de passer prétentieuse. Il ouvrit la bouche pour lui faire part d'une réplique bien sentit mais se ravisa vivement. Ce n'était pas dans son intérêt de ler chercher des crosses. De plus il sentait bien que ces mots n'étaient pas, pour ce petit bout de femme, de la prétention. Juste une assurance qui lui était nécessaire. Peut-être se trompait elle, peut-être pas, et de toute façon ce n'était pas au saltimbanque d'en juger.
Alors qu'il allait s'autoriser un sourire bienveillant, la jeune fille répondit à sa question sur les moineaux. Ses dents grincèrent. La méchanceté gratuite, la sordide cruauté qui suintait de cette phrase lui glacèrent le sang. Elles seules réfutaient l'exemplarité prétendu de la vie de la jeune femme. Elle était humaine. Avec ce que cela suppose de ressentiment et d'erreur. D'une part, cela rassura le saltimbanque sur l'humanité de cette fille.
Mais il fut terrassé par la stupidité de ses paroles. Il n'y avait aucun esprit, aucun tour qui puisse être drôle dans ses paroles. Juste une cruauté aussi aiguisée qu'un rasoir. Il ne se rendit même pas compte qu'une partie de la pique lui était réservée et ne songea même pas à s'en offusquer. Mais il posa son regard triste dans les yeux brillants de contentement de la fillette.
Le corbeau laissa échapper un étrange ricanement.
Tous deux lui rappelaient cruellement deux gamines qu'il avait observé jouer sur une place dans une capitale dont il avait oublié le nom. Elles se tenaient face à face, penchées sur une chose tombée au sol. Plus les secondes passaient, plus leur agitation, leur piaillements et leurs ricanements hystériques augmentaient. Zein avaient observée leurs nattes blondes danser dans leur dos avec une certaine tendresse. Puis d'un seul coup leur jeu avait cessé des les amuser et elles étaient parties en gloussant quémander un bout de galette à leur mère non loin de là, abandonnant avec insouciance le corps démembré de ce qui avait du être un petit oiseau.
Sa tendresse n'avait pas disparue elle s'était simplement teintée d'un effroyable sentiment d'impuissance.
Il se releva et se pencha vers la jeune femme avec un sourire qui n'éclairaient pas ses yeux tristes, encore hagards.

"Je n'aurais pas la prétention de voler."

Il fouilla un instant dans les poches de son immense manteau pour en ressortir un petit paquet de plume assoupi.

"Vengeur est simplement rentré hier soir. Et j'avais pensé vous le présenter. Il n'est pas très malin mais ce n'est pas un mauvais moineau...
Mais enfin, on n'aime que ce qui nous ressemble n'est ce pas ?"


Il s'écarta de la jeune femme, l'air désolé.

"Bon. Il me semble que je vous importe jeune fille. M'excusant encore une fois pour mon attitude inqualifiable, je me permet de me retirer."

Se fendant d'une profonde révérence il jeta un dernier regard avant de se retourner, replaçant le moineau endormi entre les plis chauds du tissus, repartant à grands pas sur la sente caillouteuse.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Pitoyables Illusions Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions EmptySam 8 Oct - 21:38

    "Et bien, pars. Et prie pour ne pas me recroiser si tu continue sur la voie que tu as entrepris de suivre.

    Elle se détourna alors qu'il 'en allait. Il avait touché à des parties d'elle auxquelles elle ne voulait pas qu'on touche, alors, le laisser partir en vie était déjà en soi un grand effort de sa part. Mais si jamais elle avait à le revoir, dans une situation qu'elle ne trouverait pas à son gré, elle savait déjà ce qui arriverait. Et puis, quelle idée de s'acoquiner avec un moineau... On aime ce qui nous ressemble, comme il dit, et cela ne l'étonnait même pas qu'il aime un oiseau apparemment pas malin du tout...

Vika
Vika


Nombre de messages : 75
Race : Humaine "métamorphe"
Clan : Indéterminé...
Perso principal : Elle même.
Date d'inscription : 29/05/2010

Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pitoyables Illusions Pitoyables Illusions Empty

Contenu sponsorisé



Pitoyables Illusions Empty
Revenir en haut Aller en bas

Pitoyables Illusions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kokopelli : biodiversité, la fin des illusions
» •• CHASTE ABERRATION •• | Une vie est une pluie d'illusions, toutes bariolées aux tonalités de leur possesseur. |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan de l'Air-