AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez

Quand vinrent les étoiles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 20 Déc - 14:51

La forêt était baignée des lueurs rougeyantes du crépuscule. Cassandre se trouvait dans une minuscule clairière entourée de bouleaux malingres. Elle était nonchalement allongée, la tête posée sur son sac de voyage qui avait déja beaucoup souffert. Il faudrait qu'elle songe à en racheter dans la prochaine ville. Les yeux dans le vague, elle fixait les cimes des arbres qui se rejoignaient des dizaines de mètres au dessus d'elle. Les feuilles bruissaient doucement dans la légère brise tiède. La jeune Elfe semblait bien exposée, ainsi seule au milieu des bois. Mais elle était forte et avait ses armes - arc et poignards - à portée de mains. Et elle n'était pas vraiment seule. De plus il semblait que ce fût un endroit trop paisible pour être troublé par de mauvaises âmes.

Bientot, des frous-frous retentirent dans le sous bois proche. La jeune Elfe tourna la tête, calme, nullement inquiète. En effet, c'était seulement San, son Dragon Violet, qui revenait de sa chasse. Il n'était pas à l'aise dans la forêt, trop imposant pour passer entre les arbres. Certains troncs en faisaient les frais. La jeune Elfe se leva et se dirigea vers le noble animal, qui abaissa sa tête au niveau des yeux gris de Cassandre.

"Ta chasse a été bonne, San ?"

"Bien sur", approuva le grand Dragon.

Il se lècha les babines, repensant aux proies infortunées qu'il avait dévorées. Oui, la chasse était bonne pour lui dans ces forêts. Il avait trouvé un secteur où les animaux étaient gras. Coup de chance. Cassandre regarda le ventre du Dragon d'un oeil critique.

"Tu prends de l'embonpoint"

San grogna et poussa doucement Cassandre d'une patte dont il avait replié les griffes. Elle recula d'un pas en souriant. Il prit un ton inquiétant :

"Attention à ce que tu dis, petite."

Ils se remirent en route en conversant ainsi, dans l'air dont les particules de poussière en suspension étaient illuminés par l'or du soleil couchant, quand Cassandre se stoppa et intima le silence. Elle avait entendu indistinctement le craquement d'une branche, ou peut être de simples bruits de pas feutrés étouffés par la couche d'humus. Le Dragon comprit et huma l'air, aux aguets. Effectivement, il y avait quelque chose - ou quelqu'un - dans un périmètre proche, mais est-ce qu'il représentait un risque, ça, seul l'avenir le dirait. L'Elfe et le Dragon restèrent immobiles, retenant presque leur respiration, tentant de localiser plus précisément l'être. On était jamais trop prudent sur ces terres. Cela pouvait être un bandit de grands chemins aussi bien qu'un simple voyageur comme la jeune Elfe.


Dernière édition par Cassandre le Mer 30 Déc - 15:09, édité 2 fois
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMer 30 Déc - 12:22

Isas n’avait pas quitté Soya en très bon terme, et il devait avouer que cela l’embêtait quelque peu… Mais qu’importe ?! Lui aussi avait besoin d’être libre. Lui aussi devait se retrouver seul…Et puis il lui fallait aussi le reconnaître. Il devait mettre au clair cet attachement soudain pour la jeune femme.
Dans le meilleur de cas il réussirait à s’en débarrasser.
Oui.
C’était le mieux à faire.
Si cela continuait il allait devenir un véritable petit chien de cette fée. Et si cela continuait il allait sacrifier sa vie pour elle sans aucune raison.
Il rit intérieurement de cette idée. Comme si ce genre de chose pouvait arriver !
Lui. Lui Isas Eressëa ! Donner sa vie pour quelqu’un d’autre ! Quelle absurdité !
Cette fois-ci un franche sourire vint se poser sur son visage sous le regard surprit de son compagnon et ami : Ingwë :

# Il y a un problème ?# Demanda ce dernier peu habitué aux changements d’humeur de son camarade.

Camarade qui reprit bien vite son air "je m’en fiche bien de ce qui peut se passer à côté de moi tant que je n’y suis pas mêler" :

- Non rien. Riposta-t-il.

Le griffon fut dubitatif mais ne pipa mot. Tous deux se redressèrent alors. D’ici quelques minutes ils allaient tombés sur des personnes :

# Qu’est-ce qu’on fait ?# Se renseigna Ingwë.

- Je ne vois pas pourquoi on se dérangerait de notre chemin pour eux. Répondit-il.

L’elfe avait confiance en sa force. Confiance en lui et son compagnon. Alors il n’y avait pas à craindre le moindre problème. Et puis il n’y avait pas non plus de raison de se stopper pour si peu. Si ?
Ils débouchèrent alors devant…une jeune elfe et un dragon.
Isa leva un sourcil. Que faisait un dragon dans une forêt si étroite ?

# Bonjour !# S’exclama joyeusement le griffon à leur encontre. # Je m’appelle Ingwë. Et le ronchonneux derrière c’est Isas.#

L'elfe tiqua aux mots de son ami. Mais ne pouvait-il pas se taire à la fin ?!

- Bonjour noble dragon. Fit Isas. Bonjour. Reprit-il à en posant ses yeux vert aux pupilles de chat sur la jeune fille avec un ton nettement moins amène.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMer 30 Déc - 15:25

AU détour d'un taillis ce furent un Elfe Noir et un Griffon qui apparurent aux yeux de Cassandre. Elle prit soin de rester calme, sans prendre de position défensive ou offensive. A la surprise de l'Elfe, ce fut le Griffon qui prit la parole en premier. Ce Griffon semblait plutot sympathique aux yeux de Cassandre qu'elle sourit. Il était vrai qu'elle était plus à l'aise avec les animaux qu'avec les humains. San lui aussi esquissa un sourire tout de dents blanches et pointues. Quand l'Elfe Noir dit bonjour séparément et différement à Cassandre et au Dragon, les yeux de celui-ci se teintère de lueurs d'amusement. La jeune Elfe, moins conciliante, fronça les sourcils mais répondit parfaitement amicalement. Après tout elle ne jugerait pas les gens avant de les connaître. Peut-être cet Isas était-il simplement de mauvaise humeur.

"Bonjour, Elfe et Griffon" dit-elle

"Bonjour, voyageurs... Mon nom est San", continua le Dragon Violet dans son propre style.

"Et moi Cassandre" ajouta-t-elle.

Ils passèrent quelques temps sans rien dire, mal à l'aise. Cette forêt présentait peu d'ouvertures et le Dragon n'y avancerait pas vite. San renifla d'un air de doute et Cassandre passa la main sur son cou hérissé de piques. Cassandre trouva rapidement une parade pour rompre l'agaçant silence et son dragon approuva ce geste d'un signe de tête imperceptible.

"D'où venez-vous ? Pour notre part, nous venons d'ici et d'ailleurs..."

Cassandre nota les yeux verts et félin de son interlocuteur Elfe. Il avait quelque chose d'inquiétant. Elle frissona. Peut-être par ce que le soleil commençait à disparaître à l'horizon et qu'avec la nuit, le froid tombait. Au loin à l'Est elle apercevait les premières étoiles briller au travers des branches. La vue de la nuit la rassérena quelque peut et sa nervosité se dissipa, s'envolant avec la brise. Elle soupira tandis que son regard se reportait sur les nouveaux venus. Ce fut San qui lui parla en pensée :

"Cet Elfe Noir ne m'inspire pas confiance, Cassandre"

"Je ne juge pas avant de connaître, même si il ne m'inspire pas vraiment confiance non plus. Peut-être a-t-il simplement des problèmes."

"Je ne pense pas. Regarde la différence de son ton entre le moment où il s'est adressé à moi et à toi ?"

"OK, OK, c'est un peu louche, mais il n'y a pas encore de quoi en faire tout un plat, San."


Cassandre s'empressa de sortir ses yeux du vide qui leur inspirait une communication mentale. Elle ignorait si les deux inconnus l'avait remarqué, mais peut lui importait finalement. Elle n'avait pas à se soucier des autres pour parler télépathiquement avec San. Disons que c'st juste imprudent puisque cela dissipe son intention, ce qui la rend moins prompte à réagir en cas d'attaque rapide.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMer 30 Déc - 17:52

« Oh non… » Pensa Isas.

Pourquoi toutes les personnes qu’ils rencontraient devaient toujours vouloir faire la conversation ? Bon il aurait peut être dû faire demi-tour. Il aurait peut être dû carrément dévié de son chemin. Enfin on pourrait dire qu’il l’avait un peu provoqué non ?
Triple buse !

-On vient à peu près du même endroit alors. Répliqua l’elfe.

Se fût tout. Il n’est visiblement pas des plus évident de faire la conversation avec l’elfe quand Ingwë ne s’en chargeait pas. Ce dernier comprit donc qu’ils risquaient fort de ne pas allé bien loin s’il ne s’en mêlait pas :

#On n’a pas vraiment de point de départ. #Dit-il. # On est un peu nomade. Vous allez quelque part en particulier vous? #

# Tu es sûr qu’elle t’a entendu ? # Demanda l’elfe personnellement au griffon. # Elle a l’air ...un peu ailleurs là…#

Pour sa part il trouva cela un peu…stupide ? Risqué ? D’avoir ce genre d’attitude. Elle avait beau être accompagnée d’un dragon. Donner d’aussi belles occasions de se faire trancher la gorge par un inconnu...
Mais peut être n’eut-il cet avis que parce qu’il en eut effectivement la vague idée…
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMar 12 Jan - 21:17

Bon... Isas tourne un peu en rond là^^. Y aurait-il moyen d'avoir une réponse ? =)
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyVen 15 Jan - 10:45

HJ / J'édite ce message dès que je suis validée, je pourrai intervenir si tu veux.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyVen 15 Jan - 21:39

[je suis vraiment désolée, je manquais franchement de temps ><]

Woa. l'Elfe Noir avait un humour ra-va-geur. Il avait vraiment l'air grincheux. Pas très loquace. Cassandre haussa un sourcil interrogateur, décontenancée. Cassandre avait entendu le griffon. A la mine de l'Elfe, San aut un sourire amusé, dévoilant des dents blanchent, pointues et scintillant sous les derniers feus du crépuscule. Cassandre n'aimait pas le regard indéchiffrable de son interlocuteur. Elle n'était pas superstitieuse, mais elle trouvait que les gens dont les yeux n'exprimaient pas leur pensées étaient en quelque sorte de mauvais présages. Par définition quelque chose qu'on ne peut prévoir fait peur, cette peur de l'inconnu et de l'avenir qui étreint inévitablement les ignorants du futur qui sont légions parmi les êtres humanoïdes ou humains normaux. Cassandre répondit au griffon d'une voix claire tandis que ses yeux se teintaient d'étonnement en regardant l'Elfe qui ne daignait pas ouvrir la bouche et qui semblait maussade.

"Nous allons où le destin nous mènera..."

Réponse énigmatique parfaitement dans l'esprit de la jeune Elfe, reprise d'une manière différente par le Dragon :

"Nous irons là où la vie voudra bien de nous."

Cassandre adressa un léger sourire accompagné d'un regard amical au Griffon qui semblait décidément plus... sympathique et armé de bonnes intentions que son comparse à l'aura sombre. Cependant l'inaction commençait à ennuyer Cassandre qui sentait lui poindre des fourmis dans les james, et elle se mit à se reposer d'un pied sur l'autre, tandis que San piétina nerveusement la couche d'humus au sol, y laissant de profondes traces de ses griffes acérées. Machinalement Cassandre porta la main à son côté, là où une petite dague était attachée à son ceinturon. C'était plus un tic qu'un véritable réflexe de protection. Elle leva les yeux et proposa :

"On bouge de là ? L'inaction m'agace"

Cassandre s'étira gracieusement, faisant craquer les articulations de son dos, et soupira.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 16 Jan - 13:20

Ysarica n'avait jamais vu la Grotte de Cristal. Elle en avait néanmoins entendu parler à Windtora. Il fallait, de toute façon, qu'elle visite cette grotte un jour ou l'autre. Même sans compagnon, Ysarica n'avait aucunement peur de s'aventurer là-bas, de plus qu'on lui avait dit que les parois étaient recouvertes de milliers de joyaux scintillants qui brillaient dans l'obscurité.
Ysarica volait donc en direction de la grotte. Une carte dépliée dans les mains, elle ne cessait de tourner en rond. Epuisée, elle se laissa retomber doucement sur une grande masse de feuilles vertes : c'était le feuillage des bouleaux qui constituaient la forêt blanche.

« Mais où est-ce que cette grotte se trouve ? » se lamenta-t-elle en observant sa carte.

Elle s'allongea sur le lit douillet que lui offraient les arbres, puis commença à regarder le ciel, sans but précis. Les nuages ne se faisaient pas très présents et le soleil brillait de mille feux, aveuglant la petite fée. Mais Ysarica était habituée à la lumière et cela ne lui faisait plus rien de regarder l'astre diurne. Elle ne plissait plus les yeux et contemplait la boule blanche dans le ciel.
Soudain, un craquement de branche se fit entendre. Ysarica se releva, prudente. Elle regarda au-dessous d'elle et vit une femme aux cheveux roux qui marchait.

« Maman ! » cria Ysarica, joyeuse.

Elle se fila un passage entre les branches des bouleaux et s'installa sur l'épaule de la femme. Cette dernière se retourna avec un sourire, puis commença à marcher.

« Coucou, Ysa. Comment te portes-tu ? »

La fée n'en croyait pas ses yeux : sa mère était venue spécialement pour elle, alors que beaucoup de travail l'attendait à la boutique.

« Très bien. Tu ne vas pas être en retard à la Couturerie ? » s'inquiéta-t-elle.

La femme rit un peu. Sa fille se souciait d'elle, et pas pour la première fois. Elle secoua la tête pour dire non, prenant à présent un air triste.

« Je ne travaille plus là-bas. C'est une assez longue histoire, mais je vais te la raconter. Quand j'étais petite, dans mon école, il y avait quelqu'un qui n'arrêtait pas de m'embêter. C'était Fidela, et pas du tout fidèle. Méchnate, grossière, tout ce que tu voudras sauf gentille et aimable. Et il se trouve qu'elle est venue à la boutique. Elle m'a commandé une robe, je la lui ai cousue, et elle a tout fait pour que je me fasse virer. »

D'une voix comique, elle tenta d'imiter sa rivale :

« Oh, mais quelle horreur ! Ce vert est beaucoup trop vif ! Non, l'ourlet est raté. Et ce col, qu'est-ce que c'est que ce col ? »

Ysarica rit. Sa mère reprit sa voix normale et continua :

« Notre boutique est la meilleure dans le domaine de la couture. Et voilà, je ne travaille plus là-bas. Je n'ai pû que récupérer la robe pour Fidela. Et toi, que fais-tu en ce moment ? »

Ysarica avait écouté attentivement le récit de sa mère.

« Et bien, rien de spécial. Je me promène. »

Elle se rappella soudain sa destination. Peut-être qu'elle pouvait avoir un peu d'aide ?

« Tu ne sais pas où se trouve la Grotte de Cristal, maman ? »

Sa mère sourit, un air maternel affectueux sur son visage. C'était grace à ce type d'expression qu'on savait qu'elle se remémorait un bon souvenir.

« Je ne me rappelle plus où elle se trouve. Mais quand j'étais jeune, j'y allais. C'était magnifique. Il y avait des rubis et des saphirs de partout. Mais j'ai mis bien longtemps avant de pouvoir la découvrir. Cette grotte est cachée. »

Ysarica afficha un air incrédule.

« Oui, Ysa, elle est cachée. Tu ne peux y accéder que si tu en vois l'ouverture. Ce n'est pas facile du tout, contrairement à ce que tu pourrais penser. »

La fée commenca à voleter doucement autour de l'humaine. Dommage que l'entrée n'était pas facile à voir... C'était la difficulté qui augmentait.

« Et comment est-ce que je peux parvenir à la Grotte, alors ? J'aimerais la visiter. Toutes ces pierres précieuses... »

Ysarica rêvait déjà de millers de joyaux qui brillaient. Ses yeux pétillaient d'excitation. Brusquement, sa mère s'arrêta. Elle trébucha en marchant sur un pan de sa robe, se releva précipitemment. Elle lança des regards furtifs autour d'elle, puis disparut dans les bois sans mot dire.

« Maman ! » cria la fée.

Non, elle n'était plus là. Apeurée, elle s'était sauvée. Aucun bruit ne s'était fait entendre, pourtant, rien ne pouvait l'avoir effrayée.

« Maman ! »

Non. Aucune réponse. La fée commençait à s'inquiéter. Elle se retourna et aperçut la silhouette de sa mère en train de filer. À toute vitesse, elle tenta de la suivre, mais les branches se faisaient nombreuses et il faisait de plus en plus sombre.
Sa mère disparut et Ysarica n'eut pas le temps de s'arrêter qu'elle heurta de plein fouet une chose verte. Etourdie, elle tomba à terre. Elle reçut un grand coup dans le ventre, sans voir ce qu'il se passait.

« Aïe ! »

Elle se releva rapidement, et s'approchant du feuillage des arbrisseaux avec un mouvement d'ailes très rapide. Sa vue donnait sur un espace presque dénué d'arbres. Une bête gigantesque à la peau violette se tenait dans une posture majestueuse, et à ses côtés se trouvait une jeune fille. Cette dernière semblait être une Elfe. Il y avait également un jeune homme aux cheveux d'ébène, accompagné d'un petit griffon.
Les quatre individus semblaient discuter tranquillement, mais avaient été surpris de voir « une petite chose bleue » dans leur paysage.
Ysarica descendit calmement à terre en lançant des regards méfiants au dragon. Elle s'installa loin de se dernier, sur une feuille morte.
Léger défaut, la fée n'était pas très grande. Tanpis, les autres n'avaient qu'à se baisser pour mieux la voir !

« Bonjour à vous. »

Elle se fit plus petite qu'elle ne l'était. Ils étaient immenses à côté d'elle, la dominant de leur ombre. Que dire ? Que faire ? Son pied ruisselait de sang et il fallait la soigner. Elle replia ses ailes.

« L'un de vous est-il guérisseur ? » demanda-t-elle en désignant sa blessure.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 16 Jan - 14:29

HJ/ Oki pas de problème^^ En même temps je ne suis pas super patiente dans le genre XD.

Youpi !!!
Pure ironie. Isas n’était guère heureux. Les nouveaux arrivants… très peu pour lui. A vrai dire pour sa part il se fichait un peu de où ils pouvaient bien aller et leur façon de parler ne le dérangeaient pas le moins du monde. Il avait l’habitude de croiser des elfes qui aimaient faire des mystères.
Il se porta alors vivement sa main à la garde de son épée. Prêt à riposter à toute attaque avant que quoique se soit ne se passe.
Réponse au geste de Cassandre ?
On pourrait le croire, mais non.
Ses vifs yeux verts suivirent alors (sans qu’il ne bouge puisque il n’était pas la cible) un point bleu se déplaçant à vive allure. Il eut le temps de remarquer une mini femme avec des ailes avant qu’elle ne se prenne le dragon.
C’est à peine s’il leva un sourcil interrogateur en se demandant d’où elle pouvait bien sortir :

-Bonjour à vous. L'un de vous est-il guérisseur ?

Ingwë, mini griffon, se précipita vers la petite fée :

# Bonjour petite demoiselle. En ce qui concerne mon compagnon et moi, non. Mais peut être pouvons nous vous fournir des premiers soins ?#

Il se tourna vers Isas. Ce dernier n’avait toujours pas bougé et ne semblait certainement pas en avoir l’intention. Mais à force de nombreuses batailles il était en parfaite mesure de fournir des soins corrects, et cela Ingwë le savait très bien.
Trop bien.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 16 Jan - 15:24

HJ / Je propose l'ordre Ysarica, Isas, Cassandre ^^


Une petite chose bleue et rapide apparut tout à coup dans le champ de vision de la jeune Elfe qui assura instinctivement sa garde. Elle finit par un aterissage chaotique sur une tas de feuilles morte. Cassandre se détendit : c'était une simple fée. La jeune Elfe s'approcha un peu, recommandant à San de ne pas bouger - le dragon semblait effrayer la petite créature - et détailla la nouvelle venue. Elle avait le regard hagard et un pied ensanglanté. Une touche de compassion se peignit dans le regard gris de L'Elfe. Le dénommé Isas ne bougea pas, tandis que son Griffon, beaucoup plus attentionné, s'approcha de la fée et lui proposa son aide. Cassandre secoua la tête :

"Malheureusement je ne suis pas non plus guérisseuse. Désolée. Comment t'es-tu blessée ainsi ?"

Bien oui. Si elle s'était faite attaquer, il ne faudrait pas traîner plus dans le coin. Cassandre sourit au petit être, se voulant rassurante. Un silence désagrable s'installait et afin de s'occuper, Cassandre s'assis sur le dos de son dragon violet. Non pas pour voler, non. Juste pour se donner une contenance. Les deux pieds du même côté des flancs écailleux du majestueux animal, elle lui caressa machinalement son échine rugueuse. Le dragon soupira. il s'ennuyait.

"Cette fée est idiote. Elle a peur de moi, alors qu'elle n'a pas peur de toi. Elle n'est pas logique. Si elle avait correctement remarqué le fait que nous étions ensemble, elle aurait noté que je suis normalement aussi inoffensif que toi."

Dit-il, un peu agacé par l'air fragile de la fée devant lui, imposante et puissante créature.

"Ne juge pas sur les apparences. Elle semble un peu désorientée. Laisse lui le temps de s'habituer à la situation."

Dit Cassandre, moralisatrice. Elle reporta son attention sur Isas.

"Tu vas la soigner ?"

Sinon, Cassandre pensait proposer de l'emmener dans la prochaine ville pour qu'elle puisse se reposer et se soigner. Cela lui donnerait au moins un but. Et la petite fée faisait irrésistiblement pitié à Cassandre qui était un peu trop sensible au malheur des gens autour d'elle. Elle balaya lentement la clairière de son regard gris perle désinteressé.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 16 Jan - 16:02

Le petit griffon répondit à Ysarica. Il était adorable et semblait sympathique et avoir de bonnes intentions. Son plumage crème brillait à la lueur du soleil couchant. Et ses yeux, ses yeux... Aussi beaux que ceux de celui qui semblait être son maître. Ysarica rougit face à cette pensée.

« Je le veux bien, noble créature. Quelques soins basiques suffiront à me remettre sur pied. »

Elle observa le griffon. Qu'il était mignon ! Si seulement elle en avait un de la sorte, elle serait vraiment heureuse et beaucoup plus motivée à faire les choses. Mais elle se souvint qu'elle n'en avait pas véritablement besoin.

« Je me nomme Ysarica. »

Elle ne rajouta pas le « et vous ? », car guère lui importait de faire connaissance avec ces quatres gens. Après tout, elle devait trouver la fameuse Grotte de Cristal. Serait-ce une bonne idée de tout de suite demander le chemin pour y parvenir ? Non. Il fallait d'abord voir si les liens étaient plutôt amicaux. Si c'était le cas contraire, la fée reprendrait sa route toute seule.
Et sa mère, pourquoi s'était-elle enfuie ? Si jamais ils l'avaient vue ou du moins aperçu sa silhouette, ils pourrait lui indiquer par où elle était passée.

« Vous n'auriez pas vu une femme rousse courir, tout à l'heure ? »

Elle s'approcha du mini-griffon pour le caresser affectueusement. Ses yeux croisèrent ceux de l'aimable créature, et déjà la fée sentit qu'ils allaient bien s'entendre.

« C'est ma mère... On discutait puis elle a commencé à courir. J'ai voulu la suivre mais je suis rentrée dans ce dragon. »

Elle désigna la belle créature violette sur laquelle la jeune Elfe venait de se glisser. Pour ne pas paraître trop attirée par le griffon – ce dont elle n'était pas -, elle s'approcha du dragon et caressa son front.

« Je suis désolée d'être aussi craintive. Vous êtes si imposants... Noble dragon, je suis désolée d'avoir eu peur de toi. Mets-toi à ma place. »

Elle rit. Comment une aussi grande créature pouvait se mettre à la place d'une petite fée ? Vraiment, Ysarica n'avait pas réfléchi à ce qu'elle avait dit. Peut-être que le dragon avait mal pris cette réflexion.

« Ne le prends surtout pas mal. C'est juste que... je suis petite. »

Trop petite, pensa-t-elle intérieurement. Petite comme elle devait l'être, certes, mais par rapport aux autres, c'était un papillon.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 16 Jan - 17:12

Isas haussa les épaules à la question de Cassandre :

-Elle a des ailes. Elle peut très bien voler comme elle le faisait si bien jusqu'à maintenant. Riposta-t-il ironiquement.

Puis la petite fée parla de nouveau et pendant qu’elle se mit à dévoilée le pourquoi du comment de sa vie (il en faut peu pour sir Isas^^’), l’elfe tiqua.
Elle ne connaissait pas Ingwë et s’autorisait à le caresser comme n’importe quoi d’autre dans la rue. Et ce dernier…Ce dernier se laissait faire en ronronnant comme un gros chat repus.
C’est à peine s’il l’écouta :

-Non je n’ai vu personne. Dit-il d’une voix qui montrait clairement qu’il se fichait d’être entendu ou pas.

Il ne précisa pas qu’il aurait très bien pu demander à la forêt qui l’entourait où elle avait disparu.
De son côté le griffon avait rejoint son compagnon et le titillait de partout pour qu’il lui apporte son aide.
Isas fronça les sourcils. Il n’allait tout de même pas aller jusqu'à réduire ses nouveaux vêtements en lambeaux pour si peu tout de même ?! En tout cas il était bien partit pour…
D’une jambe il repoussa doucement, mais fermement, son camarade :

- D’accord, d’accord. Grommela-t-il.

Il s’assit sur une souche non loin et tout en fixant la fée intensément dit :

- Viens si tu ne veux pas continuer de te vider de ton sang.

Plaisanterie ? De fort mauvais gout dans ce cas. Mais Isas n’était pas non plus le genre à faire des blagues aux inconnus...
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 17 Jan - 2:26

La fée se remit à agiter son moulin à paroles, et Cassandre l'écouta sans mot dire tandis qu'un sourire las se peingnait peu à peu sur ses lèvres. La jeune Elfe et son dragon, d'un même mouvement, secouèrent la tête en signe de dénégation - ils n'avaient vu personne -.
La fée ne savait pas comment se comporter devant San qui devait faire un bon millier de fois sa taille. Le Dragon, amusé et conciliant, pencha sa tête écailleuse au niveau de la petite créature bleutée blessée.

"Je ne t'en veux pas. Tu es petite, et moi je suis grand. Et les petits ont peur des grands. C'est dans l'ordre de choses."

Il s'amusa lui même se sa phrase un peu idiote mais qui suffirait surement à apaiser la minuscule chose qui se tenait, frêle et faible, près de son front qu'elle avait caressé. Cassandre l'avait laissé faire. Elle n'était pas possesive. San avait souri énigmatiquement. Cassandre passa ses mains sous sa nuque et dit d'un ton badin

"On m'apelle Cassandre ; et lui, San"

ajouta-t-elle, en tapotant l'épaule massive de la noble créature violette. Ses yeux gris redevinrent critiques en se posant sur l'Elfe Noir qui reprit la parole, d'un ton moqueur effronté. Le regard de la jeune Elfe se durcit. Il n'était pas très aimable. Il devait avoir ses raisons. San et Cassandre étouffèrent leurs rires quand le griffon se mit à embêter son maître pour qu'il soigne la fée infortunée. Ils restèrent silencieux quand il finit par capituler. Cassandre ne put retenir une remarque légèrement acerbe. La petite fée avait l'air chamboulée, ce n'était pas la peine d'en rajouter.

"Ton humour est... fracassant."

San lui jeta un regard surprit. Elle devait éviter la provocation avec ces gens qui restaient inconnus et potentiellement dangereux. Cassandre haussa les épaules à sa question muette. Elle n'était pas inquiète. Elle saurait se défendre, et au pire si ça venait à tourner mal, elle prendrait la fuite à dos de Dragon. Ce ne serait d'aucune difficulté pour San. Cassandre retint un baillement et observa attentivement la scène, attendant la suite tranquillement perchée sur son observatoire dragonique.


Dernière édition par Cassandre le Dim 17 Jan - 18:09, édité 1 fois
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 17 Jan - 14:47

Le dragon semblait être gentil et sans danger, vu sa réponse d'une voix calme et amusée. Ysarica s'avança avec quelques difficultés vers l'elfe noir. Ce dernier lui proposait de la guérir et la fée n'aurait aucunement refusé sa proposition – puisque d'ailleurs, c'était elle qui, au début, souhaitait des soins.
Elle s'assit aux côtés du jeune homme, sur une feuille. Etendant sa jambe ensanglantée, elle gémit un peu. Elle observa l'elfe noir dans les yeux. Il n'avait pas l'air de prendre plaisir à ce qu'il faisait.

« Ne faîtes rien contre votre gré. Vous n'êtes pas obligé d'accepter. »

Elle sentait qu'il ne voulait pas vraiment la soigner. Après tout, elle leur demandait de l'aide car c'étaient les seules personnes à qui elle pouvait s'adresser directement. Mais la petite fée savait que ce n'était pas la peine de recevoir des soins de quelqu'un qui s'y oblige sans en avoir la volonté. Malgré cette inconfiance qu'elle donnait à l'elfe noir, elle se laissa faire. Autant être guérie que de se vider de son sang, comme il l'avait dit. Il avait de beaux yeux verts, magnifiques, mais qui ne correspondaient pas à son caractère. Il était froid comme la pierre et ne souriait même pas, contrairement à Cassandre qui se faisait beaucoup plus accueillante.

« Merci. »

Ysarica leva la tête et observa le tapis de feuilles vertes qui recouvrait la forêt. Seuls quelques rayons de soleil parvenaient jusqu'au sol, mais ils étaient assez vifs pour bien éclairer le lieu. Une petite brise vint faire onduler les cheveux bleus de la fée.

« J'aime Endora. »

Tous ces endroits, ce monde magique. Même si Endora était aussi habitée par des gens du Mal, c'était une magnifique terre. Et seul un mot pouvait qualifier la grande région : fantastique. Tous ces arbres aux couleurs chaudes en automne, toute cette verdure en été, toute cette neige qui tombait du ciel clair en hiver, et toutes ces fleurs qui s'ouvraient au printemps. Dans la vie de tous les jours, on ne s'aperçevait pas de toutes ces surprises, de toutes ces merveilles. Alors que si on n'aurait vécu qu'une seule semaine, on y aurait fait attention à chaque fois.
Ysarica secoua la tête et remit pied dans la réalité. Quelles rêvasseries se faisaient-elle, quelquefois.
Et il y avait ce musicien qu'elle n'avait jamais rencontré, celui qui façonnait ses instruments sur mesure. La fée secoua encore une fois la tête. Elle rit et regarda San avec des yeux amusés.

« Cela doit être amusant d'être un dragon. Pouvoir voler jusqu'au-dessus des nuages, c'est une chance. Moi, je ne peux pas monter trop haut, sinon je meurs. »

À ces derniers mots, elle n'eut pas de pensées négatives. Après tout, chaque être naissait et mourait, peu importe le temps qu'il vivait.

« Moi aussi, j'ai de la chance. Je peux voler sans monture. »

Elle désigna Isas et Cassandre du regard, gentiment et en souriant. Puis elle secoua légèrement sa chevelure ondulée, ou plutôt pourrait-on dire qu'une seconde brise vint la faire danser.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 17 Jan - 17:40

- Ton humour est... fracassant.

Le regard qui lui jeta alors Isas fut…meurtrier.
Non.
Bien plus que cela.
Le ton employé fut tout aussi glaciale.
Il aimerait la tuer. C’était clair come de l’eau de roche…Mais au lieu de cela :

- Qui te dit que je faisais de l’humour ?

La fée s’étant approchée il ne prit pas la peine de lui répondre. A quoi bon ? Ce n’était pas pour elle qui le faisait, c’était pour éviter les futurs reproches de son camarade. Il était vrai que cette blessure. Ben il fallait s’en occuper maintenant… ou jamais.
Sans guère de délicatesse il s’empara de la petite au niveau de la taille, la pausa près de lui à sa hauteur, et observa plus intensément.
Il passa sa main à une trentaine de centimètres du sol et eut un mouvement un peu comme une personne qui dépoussiérait doucement un grimoire. Mais au lieu d’enlever de la poussière, toutes sorte de plantes diverses et variées poussèrent miraculeusement.
Ingwë, sans un mot d’Isas, cueillit ce qu’il fallait et donna le tout à l’elfe. Il choisit parmi toutes, une feuille épaisse assez douce. Il la passa sur la blessure afin d’absorber le sang. Elle était encore plus efficace qu’une éponge et possédait quelques propriétés cicatrisantes dans le même temps. Une fois fait il prit le reste des plantes et les malaxa dans sa paume, rajoutant un peu d’eau il réussit à créer une patte, certes d’allure peu ragoutante mais efficace. Après l’avoir étalé là où il y en avait besoin il se redressa :

- C’est fini. Dit-il simplement. Du moins ça suffira jusqu'à ce que tu disposes de quoi te soigner convenablement.

Il ne s’était pas mêlé à la conversation. A quoi bon ? Ce n’était pas à lui qu’on parlait.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMer 20 Jan - 18:18

[déso du retard]

La fée n'était pas anthipathique à Cassandre, ho non. Elle semblait assez sympathique, même. Mais un peu trop... simplette. Pas vraiment intéressante. Cassandre s'appuya mieux sur l'encolure de San, histoire d'être à l'aise. San se mit en devoir de raconter à la fée ce à quoi ressemblaient les nuages vus du dessus, les oiseaux des hauteurs et les pics des plus hautes montagnes. Je l'écoutais d'une oreille distraite. Tandis qu'Isas s'était décidé à soigner la fée, Cassandre laissa son regard se perdre entre les troncs hauts et maigres baignés des dernières lueurs du soleil, qui déclinaient, abosorbées par l'obscurité grandissante. Elle observa les premières lucioles qui sortaient de leurs cachettes mystérieuses, écouta le chant des premières grenouilles et regarda les fuiles bruisser doucement sous la brise légère et fraiche. C'était simple et beau. San lui aussi finit par se taire, lassé de discuter, revenant à ce silence qu'il préférait de loin. Il commenta, comme si il s'agissait d'une évidence, comme une simple vérité qui ne mérite pas d'être discutée puisqu'elle est indéniable :

"C'est beau"

La jeune Elfe capta le regard vert de l'Elfe noir. Regard tout bonnement assassin, dénué de la moindre marque de gentillesse. Cassandre fronça légèrement les sourcils. Cet Elfe Noir était décidément assez bizarre. Il serait surement bon qu'elle lui fausse compagnie le plus vite possible, quand la fée serait partie. Rester avec ce genre de personne plus longtemps que nécessaire, ou même qu'il advenait, n'inspirait pas le moins du monde Cassandre. Pas qu'elle craignait un coup fourré. Elle était capable de se défendre. Mais si pour ce faire, elle était obligée de... tuer, ou de blesser gravement, elle n'aimait pas. Pas du tout. Contrairement à ce qu'il semblait pour certains.

"Personne"

répondit la jeune Elfe, d'un ton cassant, à la question qui n'en était pas une. San sentait la tention monter et il n'aimait pas ça, pourtant il ne dit rien. D'un ton beaucoup plus amène, mais qui ne laissait pas sentir que Cassandre était d'humeur à palabrer, elle fit à la fée :

"C'est vrai qu'Endora est un beau monde"

Elle était un peu conciliante, aussi. Mais passons. Elle croisa les jambes, tressant des brins d'herbe que San lui avait délicatement tendus. Pendant plusieurs minutes il ne se passa rien, puis Cassandre finit par nouer la tresse naturelle dans ses cheveux et reporta négligemment son attention sur les autres. Elle les regarda tour à tour, et lacha :

"C'est pas pour dire, mais on s'ennuie pire que des rats morts ici =° "
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyJeu 21 Jan - 19:40

Ysarica rit, cachant le geste de ses lèvres avec sa petite main. Cassandre était plus amusante qu'elle ne le laissait le penser. En tout cas, la fée l'appréciait, contrairement à l'elfe noir. Ce dernier ne voulait pas discuter. Il voulait se tenir à l'écart des autres, et cela se lisait dans ses yeux verts. Ysarica resta en contemplation devant ceux-ci. Beaux comme le feuillage des arbres en été, étaient-ils. Mais elle dût sortir de sa rêverie. Il venait de terminer ses soins, ayant précédemment appliqué une feuille douce sur sa blessure. Aussitôt que la feuille avait frôlé sa peau, le sang avait disparu et une petite cicatrice était apparue sur sa jambe.

« Je vous remercie. »

Que faire pour lui rendre son service ? Malgré sa faible maîtrise de l'Air, la fée créa une petite brise qui transporta quelques petits myosotis vers l'elfe noir.

« Voilà une récompense, la seule que je puisse vous offrir pour le moment. Plus tard, je vous donnerai un peu plus si je le peux. »

Elle s'envola dans les airs, faisant mine de partir. Puis elle descendit avec discrétion, sans que les autres ne la voient, et se plaça derrière San, le Dragon de Cassandre.

« Bouh ! » cria-t-elle.

San sursauta légèrement, mais la fée ne put voir si les autres le suivirent dans son geste car la patte du Dragon l'empêchait de tout voir. Mais elle sortit de sa « chachette » et vint se poser à côté de Cassandre, qui tissait des brins d'herbes.

« Je sais, ce n'est pas drôle et ca ne ravive pas la conversation comme je l'avais espéré. Si on s'ennuie tellement, ici, alors je propose qu'on marche un peu. » dit-elle timidement.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyJeu 21 Jan - 23:09

L’elfe jeta un bref coup d’œil à sa ‘récompense’.
Des myosotis ?
Isas aurait pu en voir le symbole poétique. Mais Isas n’est pas un poète…Non, et ce même s’il était elfe. En fait nous pourrions presque dire, ou dire tout court, qu’Isas est un guerrier avant d’être un elfe.
Peut être est-ce donc pour cette raison qu’il ne vit que le coin « jardinage » de cette plante.
Une plante envahissante.
Comme cette fée ?
Apparemment non puisque elle donnait l’impression de partir. Impression bien vite détournée quand il vit qu’elle tentait de revenir discrètement.
Il ignorait si Cassandre l’avait vu, mais pour sa part, ne pas le remarquer aurait été une insulte à lui-même, une insulte à son passé, une insulte à son statut de guerrier et de tueur.
Finalement, oui.
Envahissante.
Comme la fleur.
L’elfe soupira, exaspéré par ce qui venait de se passer? Peut être :

- Marchez où bon vous semble, pour ma part je vais continuer mon chemin.

Il fit quelques pas et tout en marchant appela :

- Ingwë ?

# J’arrive ! # Répondit ce dernier.

Etrange, pour une fois il n’avait opposé aucune résistance à leur départ. Et pourtant c’était des filles !
Mais il devait certainement avoir remarqué qu’un couple ne pourrait jamais se former entre lui et Cassandre. Quant à la fée…non. Ils étaient bien trop opposés.
L'elfe disparut donc peu à peu de leur vue, emmenant avec lui une aura assez sombre.
Meurtrière ?
Une aura qui s’était insidieusement glissée entre tous ces gens durant la conversation…
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 23 Jan - 0:47

HJ/ Puis-je m'incruster ? Non ? Oups, dommage j'ai déjà pris cette liberté =)

Zein avait quitté les plaines et s'était enfoncé dans la foret. Une fois de plus il bénie le destin de lui avoir fourni Matt', son cerf, qui lui permettait d'éviter beaucoup de fatigue superflue. Certes, un cerf c'est lent, mais quelle importance ! Lorsque l'on n'a aucun but, on a toute sa vie pour voyager.
L'homme n'aimait pas trop les forêts, c'est vrai quoi, plein de branches à éviter, plein de surprises, bonnes ou mauvaises, jamais cela n'arriverait dans une plaine !
C'est alors qu'il était plongé dans ces réflexions intenses, qu'il remarqua un mouvement sur sa gauche. S'il avait été plus malin, et plus attentif, il aurait depuis longtemps repéré le petit groupe de personne à coté desquelles il venait de surgir. Mais il n'aimait pas être concentré. Il eut un instant l'intention de faire faire un prompt demi-tour à sa monture, mais se rappelant soudain que "être humain" pouvait être synonyme de "public", mais aussi, "aide potentiel à se repérer dans une foret inconnue" il changea d'avis, s'avançant tout sourire.
Il fit semblant de ne pas remarquer la figure bien plus que maussade de l'elfe qui semblait s'éloigner du petit groupe à grand pas, et qui venait dans sa direction. Zein été convaincu qu'il avait noté sa présence depuis longtemps, lui.

"Hum. Excusez-moi jeune homme, je me permet de vous interrompre dans votre marche si décidée, mais vous seriez très gentil de m'indiquer le chemin à suivre afin de... "

En voyant le regard de l'elfe, Zein regretta ses derniers mots. Ce jeune homme avait l'air d'être tout, sauf gentil. Même aimable n'aurait pas convenu. Un mélange entre arrogant et furieux aurait été parfait, mais dites-vous à un inconnu "vous seriez furieux de m'indiquer le chemin pour sortir de cette forêt ?".
Zein aurait bien tourné la situation en une petite pique à l'intention de ce jeune mâle énergique, mais il n'avait aucune envie de déclencher une rixe, pour l'instant du moins.
Il se mit simplement en travers du chemin de celui-ci, espérant l'arrêter, parce qu'un peu de politesse ne nuis à personne, même en ce triste monde, et aussi parce qu'il été décidément d'une humeur très joueuse ce jour là.
Encore une fois, les traits contrariés de l'elfe lui firent changer de vocabulaire. Il était d'une humeur suicidaire.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Quand vinrent les étoiles... Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptySam 23 Jan - 17:10

HJ/ Bienvenu à toi \o/ (vu que je ne te l’ai pas dis quand tu es arrivée^^)

Un inconnu.
Un inconnu approchait. Or… il venait déjà d’en quitter.
L’esprit de l’elfe s’échauffait. Ne pouvait-il donc pas être tranquille ?
Une forêt n’est pas aussi peuplée d’humanoïdes normalement !
Si ?

Il y a quelques années il était tranquille en tout cas. Mais là…là… Ces derniers temps il n’arrêtait pas de croiser plein de monde.
Grrr.
Et en plus… En plus on le provoquait.
Isas fusilla quasiment littéralement le gêneur du regard. Il ne s’arrêta qu’à quelques centimètres de l’inconnu.
Il nota au passage qu’il devait lever la tête pour le fixer dans les yeux. Chose assez peu courante ma foi, mais qu’importe ?
Il ne doutait pas une seule seconde de ses capacités à le battre. Cependant méfiance tout de même.
Ne jamais juger sur les apparences :

- Quel chemin ? Demanda-t-il froidement.

Après tout s’il répondait maintenant il en serait peut être débarrassé ?
A ses côtés le mini Ingwë soupira un levant les yeux au ciel.
Cet elfe était IN-SOR-TABLE !
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 24 Jan - 14:52

Ysarica se mordit la lèvre inférieure. Cette homme qui venait de passer, il était si beau et la fée s'en voulait d'être tombée sous le charme. On ne voyait pas le bas de son visage mais ses yeux étaient envoûtants. De plus, il semblait danser en marchant. Tout simplement, il avait une allure gracieuse et était très beau.
La petite fée, pour se dégourdir les aileset se changer les idées, décida de se promener sans Isas, qui avait refusé sa proposition de balade collective. Et pourquoi ne pas aider le jeune homme à trouver son chemin ?

" Bonjour. Je serais ravie de vous aider à trouver le chemin. Si jamais vous voudriez sortir de la forêt, prenez l'est, marchez tout droit. "

Puis elle s'en alla en volant. Elle avait oublié sa mère et s'en allait à présent là où le hasard la mènerait.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyDim 24 Jan - 19:13

Zein observa de son œil unique les deux créatures qui venaient de prendre la parole.
L'elfe ne s'était arrêté qu'à quelques centimètres de lui et le contemplait d'un air effronté, et "passablement" irrité.
Quand à la petite fée, il n'en eu qu'un très rapide aperçu, car il ne se rendit compte de sa présence que lorsque celle-ci prit la parole pour lui indiquer fort gentillement le chemin, et elle disparu avant qu'il ai le temps de la remercier.
Il reporta alors son attention sur l'elfe qui paraissait particulièrement pressé de terminer cette conversation. Ce ne fut qu'a ce moment qu'il remarqua le superbe petite créature qui suivait celui-ci. Il jeta un coup d'œil critique à son cerf qui n'était ni très utile, ni très causant...
Enfin, penser à un futur changement de monture n'était pas dans ses objectifs les plus urgents.

"En fait, je cherche le chemin pour me rendre à la ville la plus proche... Cela doit vous paraitre bizarre demandé par une personne perdue au beau milieu d'une forêt, mais je m'étais dit que logiquement, si je marchais toujours tout droit, je parviendrait bien à en trouver une... visiblement non" commenta-t-il avec désinvolture.

Il se fit alors la réflexion qu'il n'avait jamais vu de regard aussi noir dans des yeux aussi verts, voilà qui était amusant... enfin, il doutait du fait que cela aurait beaucoup fait rire l'elfe noir s'il lui avait fait part de sa remarque. Les gens se prennent généralement beaucoup trop au sérieux pour apprécier son humour.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Quand vinrent les étoiles... Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyMer 27 Jan - 23:15

HJ/ Désolé du temps de réponse je suis un peu débordée ces temps-ci ^^’

Isas réprima bien difficilement l’envie fulgurante qui lui prit de sortir son katana et de découper la petite fée en morceaux.
Pourquoi ?
Euh… parce qu’elle l’avait suivit en quelque sorte ? Parce qu’elle se mêlait d’une conversation (si l’on peu appelé ça comme cela) qui ne la regardait pas ? Ou alors il avait juste envie de passer ses nerfs sur une personne et il la trouvait toute désigné…
Ce ne fut que le contact d’Ingwë se frottant comme un chat à sa jambe qui lui permit de conserver son sang froid et de reporter son attention sur l’inconnu :

- C’est étrange en eff…

# Allez tout droit est une bonne idée !# L’interrompit le griffon. # Mais encore faut-il vraiment allé tout droit. C’est dur sans repère. Peut être tournez vous en rond depuis tout ce temps ?#

Ingwë regarda alors le nouveau avec des yeux pétillant de bienvenu.
Contraste saisissant entre lui et son maître.
Il reprit :

# Si mes souvenirs sont bons il y aurait un petit village plus vers l’ouest. Vraiment très peu habité par contre. En fait tout dépend de ce que vous recherchez, vous ne trouverez pas grand-chose là-bas.#

L’elfe avait tiqué quand il avait été interrompu mais n’avait rien dit. Si Ingwë voulait parler…qu’il parle.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyJeu 28 Jan - 16:01

HJ/ C'est pas grave ! je vais moi aussi avoir du mal à poster, mon ordi vient de rendre l'ame =)

Zein sourit en constatant que le petit griffon était bien plus bavard et avenant que son maître. Il trouva la paire très bien assortie.

« Je vous remercie. En vérité, je cherche plutôt une ville, car je suis artiste voyez-vous, et je cherche un peu de public. Quand à marcher tout droit dans une forêt, cela est impossible je le sais bien, mais j’ai du temps à perdre » déclara-t-il innocemment.

Et du temps à faire perdre aux autres, pensa-t-il en se remémorant la mauvaise humeur du jeune homme Mais après tout, c’était son travail d’arrêter les gens, et de les contraindre à lui prêter attention. Même si normalement ils devaient en être séduits et heureux, ce qui n’était sûrement pas le cas de cet elfe.
Zein
Zein


Nombre de messages : 164
Race : Glace à la framboise \o/
Perso principal : Zein, Alice, Allen
Date d'inscription : 19/01/2010

Quand vinrent les étoiles... Empty
http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... EmptyJeu 28 Jan - 21:39

Ingwë fit mine de réfléchir un instant. Isas se retint de tout commentaire mais…

« Non, non, non. » Espérait-il de tout son être.

Le griffon eut (si l’on peut appeler cela comme ça) un sourire lumineux. Un sourire de griffon en fait :

# On peut, peut être te conduire à une ville ?!# Proposa-t-il gaiment. # Je doute que la prochaine digne de ce nom ne soit tout près et on ne peut pas vraiment indiquer de chemin précisément en plein milieu d’une forêt !#

Et voila !
Isas porta la main à son visage dans l’air de dire « je voulais ne pas y croire mais ça c’est passé quand même ». Cependant Ingwë était déjà partit sur un autre sujet. Considérait-il que c’était tout vu et qu’il avait accepté ? Qui sait ? Toutefois le connaissant…

# Tu pourrais nous montrer ce que tu sais faire comme ça !# S’exclama-t-il tout guilleret.
Invité

Invité

Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand vinrent les étoiles... Quand vinrent les étoiles... Empty

Contenu sponsorisé



Quand vinrent les étoiles... Empty
Revenir en haut Aller en bas

Quand vinrent les étoiles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ? ] -Hentaï-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan de l'Air-