AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Mer 4 Mai - 18:49

-Bonne nuit mon prince. S’inclina humblement le conseiller du roi en portant une main à son cœur. Et je souhaite de vous retrouver demain aussi fringant que vous l’avez été aujourd’hui.

D’épaisses couvertures rabattues sur ses jambes, toujours en position assise, Wenceslas jeta un regard neutre (voire un peu las) à la porte qui se refermait.
Silence.
Opacité.
Nuit.
Peluches.
Calme.
Soupir.
Le jeune roi tourna ses yeux verts pâles vers les lourds rideaux de velours qui empêchait la lune de diffuser ses rayons laiteux dans sa chambre.
Silence.
Les cheveux dénoués tombant en cascade sur ses épaules, Wenceslas n’était pas d’humeur à dormir. La journée écoulée avait été longue, très longue. Il venait d’enchainer une suite sans fin de conférences, de débats diplomatiques, de réclamations en tout genre, sans avoir eu à lui une seule seconde de répit.
S’emparant d’un doux (mais non pas moins gros) lapin en peluche, le prince le serra contre sa poitrine.
Douze ans.
Il avait douze ans quoi !
Pourquoi n’avait-il pas le droit de sortir, de prendre l’air pour jouer avec les autres de son âge, ne pas être contraint de minauder devant tout à chacun pour ne froisser personne ? Et puis ces gardes qui l’accompagnaient à toutes ses sortis ! Ne pouvaient-ils donc pas le lâcher un peu ?!
Ô bien évidemment Wenceslas comprenait. Il n’était pas idiot, il n’avait pas ravi un trône sous le nez des autres par simple chance. Toutefois il se prenait de temps en temps à regretter ce qui faisait de lui un stratège hors pair. Comme il enviait ces simples jours en compagnie de sa famille, à se prélasser au bord d’une rivière tranquille, sous de hauts arbres magnifiques…
Plongeant sa tête dans la peluche, il ferma les yeux et soupira de nouveau.
Et dire que demain il allait devoir négocier encore une fois avec cet abruti doublé d’arrogance de Duc De Vicendi. Rien que cette pensée l’exaspérait. Ce type ne reconnaissait pas en lui le pouvoir royal… comme tant d’autres depuis que le soulagement d’être sauvé des pillards était passé.

Clignant des yeux, relevant difficilement sa tête à moitié étouffée par la tête du lapin, Wenceslas constata qu’il s’était endormi. Pas longtemps au vu de la nuit noir qui filtrait encore par ses rideaux mal fermés, mais un peu tout de même.
S’étant assoupi en position assise, le jeune roi n’eut guère besoin de se redresser sur son séant. Cependant il relâcha son compagnon de nuit, et se glissa hors du lit. Il dû d’ailleurs s’y reprendre à plusieurs fois. Etait-ce vraiment normal de posséder un tel lit aux proportions si énorme ?
Etait-ce tout simplement normal de gouverner un pays à douze ans ?
S’approchant de sa fenêtre, le petit prince glissa un coup d’œil à la ville encore endormi. Le soleil n’avait pas encore pointé le bout de son nez, mais au vu de l’éclaircissement à l’horizon, il ne tarderait pas (d’ici une heure peut-être ?).
Un moment il laissa retomber l’épais drap qui lui dissimula alors le peu de lumière qui s’en échappait. Puis il se tourna vers la porte de sa chambre… et rabattit d’un geste brusque l’étoffe pour ouvrir la fenêtre. Certes il n’y réussi pas complètement, mais cela lui était suffisant.
Enfilant à la va-vite ses habits, nouant rapidement un ruban vert dans ses cheveux pour en retenir la partie principale dans ses cheveux, le Wenceslas plein de résolution passa la tête par l’ouverture.
Vide.

Moui il allait peut-être emprunter la porte finalement…
Fier de cette nouvelle décision, il se glissa furtivement au dehors.
Rien ni personne ne le remarqua, ou si quelqu’un le vit, il ne l’interpella pas.
Réfléchissant, il supposa que d’ici une à deux heures, on remarquerait sa disparition. Il avait donc le choix. Aller à pied (ce qui le ferait rattraper relativement vite), emprunter la voix des airs (qui effacerait avec efficacité toute trace de son passage), ou prendre l’un des chevaux de l’écurie. Selon les consignes de son bras droit, les animaux ailés étaient durs à manier. Pour ce faire il fallait une main de fer, ou à l’inverse une complicité extraordinaire avec sa monture. Or Wenceslas n’avait rien de tel… et il ne voulait pas non plus faire croire à un kidnapping, il ne voulait pas ne pas être rattrapé.
Il désirait juste un peu d’air.
Prenant le parti de choisir sa monture, il porta son attention sur un bel étalon gris-blanc. Le poitrail large, les pattes exagérément fines et la croupe excessivement musclée, il sut que cet animal valait une fortune. Rapide et fort. Ce qu’il lui fallait.
Le caractère fougueux qui allait avec… il s’en accommoderait.
Lui passant une simple bride (parce qu’on est elfe ou on ne l’est pas). Wenceslas enfourcha le beau destrier avant de partir en trombe vers les portes de la ville. Mais n’ayez crainte, il n’oublia pas… sa peluche.
Trop éberlué pour résister, les gardes en poste ne répliquèrent pas lorsque le garçon exigea de franchir les portes.

Libre.

Galopant à grandes foulées, cheval et cavalier s’offrait un instant de plaisir sans limite sur les sentiers battus. Puis finalement le petit prince repassa au trot, et enfin doucement au pas.
Un bras tenant des rênes longues, l’autre enserrant le doudou contre lui, le duo marchait d’un pas tranquille. C’est en arrivant auprès d’une rivière qu’il décida de réaliser une halte et descendit pour s’y asseoir mollement. Le cheval était dressé, il resterait dans le coin, aussi lui retira-t-il la bride pour lui permettre de brouter en toute liberté.
Que c’était agréable !
Combien de temps passa-t-il ainsi, les yeux dans le vague à laisser vagabonder ses rêves d’enfants ?
Un bon moment. Néanmoins il releva rapidement la tête quand il entendit l’animal renâcler derrière lui.
Qu’est-ce que ?
Oreilles plaquées vers l’arrière, une odeur peu encourageante devait avoir titillé ses naseaux.
Il recula, piaffa, alla jusqu’à se cabrer en poussant un hennissement strident, puis parti au grand galop en manquant de renverser le garçon au passage.
Ce dernier se retourna vivement.
Seul.
Une branche craqua.
Prédateur ?
Ou bandits ?
Qu’est-ce qui attirait le moins un voleur ? Un garçon innocent en compagnie d’une peluche ? Ou un prince en fuite ?
La première solution paraissait la meilleure… si le lapin qu’il détenait n’avait pas été d’aussi bonne facture.
Et si c’était tout simplement un animal sauvage ?
Un petit couteau serait le bienvenu ! Enfin pour ce qu’il savait s’en servir… Certes il avait eu quelques cours d’escrime, mais Wenceslas n’était pas un guerrier et puis de toute façon, il aurait déjà fallu qu’il pense à s’armer avant de pleurnicher sur son sort. La magie ? Il n’était pas franchement mauvais… mais avait encore bien trop de chose à apprendre pour être réellement efficace.
Tentant le tout pour le tout. Adoptant la stratégie du pauvre petit garçon sans défense (puisque c’était un peu le cas), le prince resserra son emprise sur son nounours en demandant au vide (accompagné de grands yeux terrifiés et d’une voix plaintive) :

-Qui est là ?

Avec un peu chance il attirait la pitié (voire la sympathie) de son éventuel ennemi ?

avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Mer 4 Mai - 19:35

La forêt.
Le domaine des loups.
Leur territoire.

Aulë s'approcha d'une meute. Mais son odeur était différente de la leur. Elle n'était pas uniquement celle d'un loup. Il y avait un peu d'odeur humaine sur lui. Qu'est-ce qu'un loup avait à voir avec les bipèdes ?
Grognant, hérissant ses poils et révélant ses crocs, le chef de la meute s'avança. Aulë ne savait comment se comporter avec les autres loups, désormais de "son" espèce, mais il sentit rapidement qu'il devait s'effacer. Ramenant la queue entre les jambes, baissant les oreilles dans une attitude de soumis, Aulë se coucha sur le flanc puis se retourna sur le dos. Il offrait sa gorge au chef.
Celui-ci, toujours menaçant, s'arrêta à quelques centimètres de l'ancien humain. Queue droite, gonflée, pattes légèrement écartées, dos droit et crocs toujours visibles, il était clair qu'il refusait Aulë parmi eux. Le loup comprit rapidement le message. Il se redressa et s'éloigna au petit trot de la meute, sous les grognements incessants de son chef.
Cette forêt leur appartenait.
Aulë n'avait rien à y faire.

D'humeur particulièrement morose, le loup trotta encore un bon moment avant de sentir une odeur qu'il n'avait pas eu l'occasion de sentir depuis longtemps. Un cheval. Et un humain.
Aulë s'approcha lentement. Encore fallait-il déterminer si l'être était dangereux ou non. Il ne tenait pas à se faire attaquer.

Faisant du mieux qu'il pouvait pour masquer son odeur, le loup du toutefois admettre qu'il n'était pas un maitre en la matière. Effectivement, il tendit l'oreille et entendit clairement le hennissement de la bête puis il reconnut le son caractéristique des sabots frappant le sol à grande vitesse.
Alors il s'en allait ?
Aulë huma l'air et trouva, à sa grande joie, l'odeur de l'humain. Il s'approcha lentement, mais une branche plus cassante que les autres trahit sa présence.

"Qui est là ?" S'exclama l'humain, visiblement apeuré.

Le loup resta un moment immobile puis reprit sa marche tranquillement vers la rivière, éclairée par le clair de lune et s'y abreuva. Celle-ci faisait briller quelques reflets d'argents sur la robe grisonnante de l'animal. Lorsqu'il eut fini de boire, le loup se retourna et avança d'un pas tranquille vers le jeune homme, qui le regardait.

Aulë s'arrêta à quelques mètres de lui, planta son regard gris dans celui du jeune homme ... puis se plaqua au sol avant de bondir sur lui. Atterrissant à moitié sur lui, ses pattes de chaque côté du crâne de l'humain lui empêchait tout échappatoire, et sa tête de loup au-dessus de la sienne l'empêchait de se relever. Mais alors qu'il s'apprêtait à gronder, l'astre lunaire dévoila le fin visage du gamin. Car oui, ce n'était qu'un gamin. Il ne devait pas avoir plus d'une quinzaine d'années. Ce serait même étonnant.

Le loup s'écarta finalement du gosse et s'assit à quelques pas de lui, gardant son regard gris sur le bipède.
Voir un loup parler ... ce devait être surprenant. Mais tant pis, Aulë voulait lui parler. Cela faisait trop longtemps qu'il avait quitté Lena. Seul son pendentif lui assurait qu'il n'avait pas imaginé ces quelques jours.
S'adressant alors au gosse, le loup demanda :

"Qu'est-ce qu'un gamin comme toi fait ici, alors que le soleil va bientôt apparaitre ?"
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Mer 4 Mai - 20:03

La pâle lumière de la lune filtrant entre les arbres laissa entrevoir une ombre, une ombre… inquiétante.
Un loup.
Seul ?
Ce n’était pas une meute normalement ?
Le garçon se ressaisit. Allons bon, il était un elfe, un elfe et les animaux… ça s’entend bien, non ? S’apprêtant à murmurer quelques mots dans sa langue natale, il fut néanmoins stoppé en plein élan lorsque l’animal lui sauta dessus, tout crocs dehors.
Atterrissant lourdement au sol, il fut contraint de fermer vivement les yeux sous le coup du choc et de la douleur.
Il allait mourir !
Comme ça ! Bouffer par un loup !
Seul.
Au milieu d’une forêt perdue…
Raaaah ! S’il avait su ! Il aurait fugué dans sa chambre !!!
Pas un cri ne sorti de sa gorge, la brève terreur qu’il avait ressentie avait tout bloqué. D’ailleurs il eut peine à croire quand il senti le poids du loup s’enlever. Tellement qu’il resta un instant immobile, sans bouger, pour finalement se redresser et observer un gros toutou… domestiqué ?
Il avait un collier ?
Mais c’était un loup non ?
C’était pour ça qu’il lui avait sauté dessus ? Juste content de retrouver un homme ?
Il fut malgré tout tiré de ses penser en sursautant. Les yeux ronds il regarda le loup qui lui avait adressé la parole. C’était possible ça ? Finalement peut-être était-il tout simplement un humain pratiquant la polymorphie et se jouant de son roi ?
Si c’était le cas il allait le payer !
Toujours assis, mais droit et fier comme devait l’être un prince, il fixa plus attentivement son « interlocuteur » :

-Je prends l’air. C’est un crime ?

Ce qui serait le comble venant de sa part…

-Et toi ? Tu es un homme ou un loup ? Tu n’as pas de maitre, pas de meute ? Qu’est-ce que tu fais là ?

Règle numéro un, toujours prendre les devants dans une conversation si l'on veut éviter les mauvaises surprises.
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Mer 4 Mai - 23:29

Couleur !
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Mer 4 Mai - 23:47

Au ton que le gamin employa, Aulë soupira. Il allait être facile lui aussi ... Franchement, ça existait les personnes qui parlaient normalement ? Avec un loup ?
...
Non surement pas.
C'était logique qu'ils soient sur leurs gardes, mais de là à être cassant ! Ça devenait lassant à force.
Tentant de calmer le gosse, Aulë répondit dans l'ordre à ses questions.

"Tu es libre de faire ce que tu veux, c'est ta vie, pas la mienne. Je trouve juste étonnant que tes parents ne soient pas avec toi."

Jamais ses parents ne l'aurait laissé seul, si jeune dans une forêt, au risque de se faire attaquer à tout instant par des brigands, des voleurs, des assassins ... ou des bêtes sauvages.
D'une voix douce, Aulë reprit :

"Et pour répondre à tes questions suivantes, je te dirais que je ne suis ni l'un ni l'autre. Je ne peux pas être un loup, mais je ne peux plus être homme. Évidemment, je n'ai ni maitre ni meute."

Les yeux du loup se teintèrent lentement d'une couleur verte.

"Libre à toi de me considérer comme un ancien humain ou comme un loup solitaire."

Aulë se gratta derrière l'oreille puis reposa son regard sur le gamin.

"Quant à ce que je fais ici ..."

Il jeta un coup d’œil au gamin, puis ajouta d'un ton moqueur, sans méchanceté.

"Je prends l'air."

Le loup se leva, s'ébroua et alla se planter devant le gamin.

"Je m'appelle Aulë. Excuse moi si je t'ai fais peur, je n'avais pas remarqué que tu étais ... si jeune."

Dire "un gosse" ou "un gamin" l'aurait surement braqué.
Le loup enchaina rapidement.

"Qui es-tu ?"
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 11:53

Le regard de Wenceslas s’assombrit un instant.
Ses parents… Si à la base son père avait été fier de la soudaine montée en puissance de son fils, s’il avait éprouvé de l’orgueil à dire « je suis son père », peu à peu tout cela s’était mué en une certaine jalousie. Au contraire, à présent il cherchait plutôt à récupérer quelques lauriers en lui passant devant. C’est là que le bras droit du prince intervenait, ce n’était pas au père de gouverner, mais au fils.
Quant à sa mère… bah ! Du moment qu’elle pouvait mener une petite vie tranquille, tout lui allait.
Son regard ce reporta sur le loup.
A moitié homme, à moitié chien.
Et sa façon qu’il avait de l’envoyé promener … comme son égal.
Cela eu l’effet d’un coup de fouet sur le jeune garçon, lui qui en avait marre d’être tout le temps traité en prince, il n’allait certainement pas refuser d’être désormais considérer comme quelqu’un de normal.
La question était, depuis combien de temps était-il un loup ?
Connaissait-il son nom, celui du gouverneur du royaume de la terre ?
Devait-il lui donner le vrai, ou feinter ?
Bon d’accord, cela faisait plusieurs questions, cependant cela ne l’empêcha pas au final d’opter pour la vérité. S’il voulait qu’on partage avec lui la vérité, autant commencer soi-même :

-Je m’appelle Wenceslas Widanël. Je … Tu veux dire que si j’avais été plus vieux, tu m’aurais tué ? Et pourquoi n’es-tu ni homme ni loup ? Tu ne veux pas être homme ?
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 12:15

Widanël ... Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Où l'avait-il déjà entendu ? Quand il était humain ? Après sa transformation ? ... Non, il n'arrivait pas à cibler une époque précise. Et bien tant pis, le gamin avait l'air sympa et ça, c'était le plus important.
Puis, Aulë entreprit de répondre au petit Wenceslas.

"Je ne t'aurais pas tuer si tu avais été plus vieux. Je n'aime pas attaquer les hommes quand ils n'ont rien fait. C'est juste que tu aurais surement eu moins peur (au moins, un tout petit peu) si tu avais été plus âgé. En ce qui concerne tes dernières questions ..."

Le loup s'avança vers le gosse et s'assit à côté de lui.

"Les hommes ne m'acceptent plus, les loups ne m'acceptent pas. Et ce n'est pas que je ne veux plus être homme, c'est que je ne peux plus l'être, tout simplement.""

Au fur et à mesure, sa voix s'était éteinte. Aulë baissa la tête l'air un peu triste, mais se reprit facilement. Tournant la tête vers Wenceslas, il lui demanda :

"D'où viens-tu petit ?"
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 12:25

Wenceslas le regarda, curieux.
Il n’était pas désagréable ce chien, enfin…ce loup :

-Pourquoi tu ne peux plus être homme ? Tu n’as plus de magie ? Et ton collier ? Il a bien fallu qu’on te le mette pour que tu puisses le porter ? Il y a donc encore des hommes qui t’acceptent ?

L’observant prendre place auprès de lui, ce fut à son tour d’assombrir son regard :

-Je viens de Woodan. D’ailleurs…

De mince rayons de soleil avaient commencé à remplacer ceux de la lune. Sa disparition devait faire du bruit maintenant et on devait le chercher à peu près partout. De plus, au vu de la longue galopade qu’il s’était offerte avec l’étalon, maintenant qu’il était à pied il allait mettre un certain temps à rentrer.
Il se leva :

-… Je vais devoir rentrer chez moi. Normalement je n’ai pas vraiment le droit d’être ici. On doit me chercher en ce moment. Tu veux m’accompagner ?

S’emparant de sa peluche dans une main, il poursuivit :

-Je peux te garantir que là-bas, il ne te sera fait aucun mal.

Partager entre le devoir de rentrer, et l'envie d'entretenir encore un peu cette relation amicale naissante, Wenceslas espérait avoir trouvé un bon compromis.
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 12:51

"Pourquoi tu ne peux plus être homme ? Tu n’as plus de magie ? Et ton collier ? Il a bien fallu qu’on te le mette pour que tu puisses le porter ? Il y a donc encore des hommes qui t’acceptent ?"

Décidément, ce gamin était bien bavard. Toutefois, Aulë répondit une nouvelle fois à ses questions :

"Rare sont les hommes qui m'acceptent. Depuis mon arrivée dans le monde animal, seules trois personnes m'ont accepté. Ce collier est d'ailleurs un don de l'une d'elles."

Le loup se releva et s'étira, puis reprit.

"Mais je n'ai jamais eu de magie. Cette apparence est la regrettable conséquence de la jalousie d'une femme. D'une sorcière."

Aulë se tut. Il n'y avait rien d'autre à dire de toute façon. Le garçon se leva puis lui fit une proposition plutôt étonnante. Proposition à laquelle le loup répondit avec joie.

"Je veux bien t'accompagner, mais Woodan ce n'est pas la porte à côté tout de même. Si jamais tu te sens fatigué, dis-le moi on fera une pause."

Puis, jaugeant Wenceslas du regard il reprit :

"Et au pire des cas, tu pourras monter sur mon dos. Tu n'as pas l'air trop lourd et ton petit gabarit devrait te faciliter la tâche."

Un éclair de conscience passa subitement dans l'esprit du loup. Tournant sa tête vers le petit, il demanda :

"Le cheval ... il était avec toi ? Désolé de l'avoir fait fuir."

Les nouveaux compagnons se mirent en route à travers la forêt, direction Woodan. Après quelques instants, Aulë s'adressa au gamin :

"Là-bas, à Woodan ... Personne ne doit savoir que je sais parler. Que je peux parler. Comment comptes-tu faire pour me faire rentrer dans la cité ?"

Lena avait réussi à le faire passer pour un gros chien, mais que pourrait bien inventer le petit ? Une phrase que Wenceslas avait dite un peu plus tôt vint ricocher dans la tête du loup.

"Wenceslas ? Pourquoi m'as-tu dit que tu n'avais pas le droit d'être ici ? Tes parents sont peut-être inquiet, mais ils ne vont quand même pas faire ratisser tout le royaume pour te retrouver ... si ?"
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 13:25

Une sorcière ?
Qu’avait donc bien pu faire Aulë pour s’attirer le courroux d’une sorcière ?
C’était pourtant connu que ces êtres là, si on ne savait comment leur résister, mieux valait les éviter… Cependant le loup enchaina sur un autre sujet qui fit naitre un sourire ironique sur le visage de l’enfant :

-Je suis un elfe tu sais ? Même gamin j’ai plus d’endurance qu’un humain normal.

Il haussa les épaules :

-Et puis pour le cheval, ce n’est pas grave. Je ne connaissais même pas son nom. Je suppose qu’il est plus heureux libre qu’enfermé dans son box… C’est le maitre d’écurie qui va râler.

Pas contre lui (parce qu’on ne pouvait pas râler contre Wenceslas quand on n’était pas dans ses petits papiers), mais il allait très certainement grommeler dans sa barbe un bon moment. Après un bref regard au chien géant, il ajouta nonchalamment :

-Je dirais juste que je veux que tu rentres. Rien de plus simple.

Puis une nouvelle question vient s’insérer dans la conversation :

-Tu l’as dis toi-même avant. Un « gamin » n’a rien à faire à cette heure là en pleine forêt. Et puis… tu serais surpris de tout ce qui pourrait être bougé, mis en place pour me retrouver…

Nouveau sourire. Sourire perdu :

-C’est par où Woodan ?

Une fois le trajet indiqué, ils se mirent en route :

-Et pourquoi tu t’es amusé à titiller une sorcière ? Reprit-il. Tu pourras redevenir un homme plus tard ?
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 13:42

Un maitre d'écurie ?
"Rien de plus simple."
"Tu serais surpris de tout ce qui pourrait être bougé, mis en place pour me retrouver …"

Aulë regarda Wenceslas avec surprise. Mais qui était ce gosse ?
Toutefois, à la dernière question du gamin, le loup tiqua. Il gronda puis répondit.

"Me crois-tu réellement suffisamment stupide pour aller provoquer une sorcière ?"

Mais le petit posa une nouvelle question, et Aulë laissa un court instant de silence avant de répondre.

"Je n'en sais rien. Si je la retrouve, j'ai peut-être une chance."

Mais ce serait fortement étonnant. Elle avait tué sa princesse et l'avait banni du monde des hommes. Comment pourrait-il se venger ? S'il tentait quoi que ce soit sous sa forme de loup, il avait peut-être une chance de la tuer, mais dans ce cas resterait-il loup toute sa vie, ou redeviendrait-il un homme ?
Il en savait trop peu pour tenter une attaque contre elle. Il pourrait toujours faire une tentative, mais le résultat était loin d'être garanti ...
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 15:49

Wenceslas haussa les épaules :

-Peut-être, je ne te connais pas donc je ne peux pas savoir.

Le trajet se poursuivit ainsi un bon bout de temps. Le calme de la nature avait quelque chose d’apaisant pour le jeune elfe habitué aux brouhahas incessants de la cour. Mais leur solitude ne fut pas si longue qu’il aurait pu le désirer.
Remontant le long de la route, empruntant à revers celui sur laquelle il avait chevauché, un nuage de poussière ne tarda pas à s’élever au loin.
Un groupe de cavalier lancer au grand galop avançait vers eux à toute allure.
La raison aurait dû les pousser à s’écarter de leur chemin pour les laisser passer, mais Wen n’en fit rien. Ces soldats pressés étaient là pour lui, en le voyant ils s’arrêteraient forcément.
Et sa prédiction se montra exacte.
Au fur et à mesure de leur approche, les hommes parurent le reconnaitre et eurent tôt fait de stopper leur monture à sa hauteur. Puis le cavalier de tête, celui qui dirigeait le groupe, descendit de son destrier et posa un genou à terre, tête inclinée vers le sol :

- Mon Prince. Vous nous avez causé de grande inquiétude. Etes-vous blessé ? Vous est-il arrivé quelque chose ?

Jetant un bref coup d’œil inquiet sur le loup à côté, il attendit malgré tout que son supérieur reprenne :

-J’ai eu besoin de sortir, mon cheval s’est enfui… et j’étais simplement sur le chemin du retour. Je n’ai aucune blessure, ni problème à signaler.

Une fugue de gosse.
Voila qui allait arranger son image de roi…

-Et qu’allez-vous faire de ce loup, mon seigneur ?

L’enfant se retourna vers Aulë, puis reprit d’un ton qui n’admettait pas la réplique :

-Il vient avec moi. Je l’adopte.

Le garde retint un geste de surprise, il se redressa alors sans protester (puisque de toute façon il n’y était pas autorisé) et approcha son propre cheval du prince :

-Si vous voulez bien monter. Nous devons à présent vous ramener au plus vite, beaucoup de gens s’inquiètent pour vous.

Sans un mot, le petit roi grimpa avec célérité sur le dos de l’animal, suivit de l’homme. Et alors que la petite troupe se mit en marche, Wenceslas siffla pour appeler le loup à le suivre.
De toute façon Woodan n’était plus très loin maintenant.
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 16:09

Le soleil s'était levé depuis un bon moment lorsque Aulë perçut des bruits de galop. Quelques minutes plus tard, un groupe de cavaliers apparut, avançant vers le duo à vive allure. Le loup allait s'emparer du vêtement du gamin et le trainer sur le côté de la route, mais le groupe ralentit son allure et finalement s'arrêta à leur hauteur.
Prêt à attaquer au moindre geste suspect, Aulë fut toutefois fortement surpris lorsque le cavalier de tête s'inclina en face du gosse. Ses paroles étaient d'ailleurs encore plus étranges. "Mon Prince" ? "Mon Seigneur" ?
Qu'est-ce que ? Et ce ton ... Le loup jeta un coup d’œil étonné à Wenceslas. Jamais il n'avait parlé de cette manière. Bon, en même temps, ils s'étaient rencontrés seulement quelques heures plus tôt, Aulë ne pouvait pas connaitre toutes les facettes du gosse ... mais quand même !
Le gosse en question prit place sur la monture du premier cavalier, puis la troupe se mit en route vers Woodan.
"Adopté" ? S'il avait pu, il aurait bien souri, mais ses babines retroussées lui donnaient généralement un air mauvais alors il s'en abstint. Trottant pour rattraper le cheval de tête, Aulë marcha tranquillement à côté de l'animal. Celui-ci était plutôt nerveux d'avoir un prédateur à ses côtés, mais il sembla comprendre rapidement que le loup ne représentait pas un danger.

Le chemin jusqu'à Woodan fut court et rapide. Lorsqu'il fut en vue des murailles de la cité, Aulë ne put s'empêcher d'être nerveux. Il jeta un coup d’œil au gamin et fut à la fois soulagé et étonné de voir cette expression sur son visage. Il semblait si sur de lui.
Un Prince ? Probable.
Le loup reporta son attention sur la cité, et le groupe entra dans la cité.


HJ/ Je te laisse faire le retour du petit prince au château Razz
avatar


Nombre de messages : 106
Race : humain transformé en loup
Clan : Terre
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 09/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf ) Jeu 5 Mai - 17:16

HJ/ Je continue à Woodan ^^
avatar


Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 27/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf )

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Ne te fies pas aux apparences (pv oufouf )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan de la Terre-