AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Où il est question de viennoiseries...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 2:21

La vie était belle...
Les oiseaux chantaient...
Le soleil pointait son nez à l'horizon et annonçait une journée radieuse.

C'est avec ces joyeuses pensées qu'Alice ouvrit la fenêtre de sa chambre, au petit matin. La vaste maison encore calme respirait la paix et son ouïe fine pouvait entendre une des cuisinières chantonner en préparant le petit déjeuner.
De nombreuses heures encore s'écouleraient avant qu'il ne doive s'atteler aux nombreuses tâches dévolues aux nobles de son rang, mais Alice était tout près à commencer sa journée.
Tout d'abord par l'écriture de son courrier.
C'était une chose qu'il chérissait tout particulièrement car il avait toujours aimé écrire et que la sensation du papier sous ses doigts lui paraissait tout simplement jouissive. Ensuite parce que c'était l'une des ses occupations nocturnes favorites. Enfin, nocturne, tout dépendait de la période. Ainsi, parfois, il s'amusait à devenir un être diurne qui, levé aux aurores, profitait de chaque rayon de soleil comme d'un fruit béni. Chose qu'il trouvait très cocasse pour un vampire.
C'est ainsi qu'en rédigeant une note à un ami lointain, qu'il se souvint soudainement de la situation où il avait laissé son fils la veille. Un sourire radieux étira ses lèvres. Son fils avait gouté au plaisir de la chair. Il avait vu la beauté des femmes. Et quelle femme ! La petite qu'il lui avait choisit était tout à la fois docile, belle et d'un caractère suffisamment trempé pour être intéressant. Car même si ce n'était pas pour discuter avec elles, il aimait les femmes intelligente.
Cette pensée ne voulant quitter sa tête, Alice se décida à délaisser sa paperasse pour rendre une petite visite matinale à son charmant rejeton.
Ah ! Quel cadeau il lui avait fait. Et ce qu'il restait encore à lui offrir ! Il n'en pouvait plus d'attendre pour lui annoncer la nouvelle, mais tout serait révélé à l'heure du thé et il ne souhaitait pas gâcher la surprise. Si avec cela il n'oubliait pas cet avorton de malheur !
Alice secoua la tête pour chasser cette pensée comme une mouche importune. Ridicule, son fils avait changé et tout oublié, il n'y avait aucun risque...
La chambre était vide !
Mais ce n'est pas ce qui inquiéta Alice. Son fils pouvait très bien être sorti prendre l'air. Mais des détails, qu'en vampire averti il ne manqua pas de remarquer immédiatement lui mirent la puce à l'oreille.
Les draps n'étaient que très peu froissés, il lui semblait y discerner des taches sombre, une odeur amer et une fenêtre ouverte.
Alice s'assit sur le lit avec lassitude.
C'était très simple.
Son fils est ravi de son cadeau.
Son fils s'avance vers le lit.
Son fils commence bien.
Son fils s'emballe.
Son fils croque dans le cadeau.
Le cadeau se débat, salit les draps.
Son fils se rend compte de son erreur.
Son fils lâche le cadeau.
Son fils ouvre la fenêtre.
Et son fils se barre.

Alice soupira, passant la main devant ses yeux de manière théâtrale, renversant la tête en arrière.
Puis, après être resté un instant totalement immobile, il écarta ses doigts et plongea son regard dans celui de la petite servante venue réveiller son fils et qui le fixait d'un air hébété.
Sans un mot et avec un sourire éclatant, il sortit à grand pas la chambre, la laissant à sa besogne.
Il fallait qu'il sorte prendre l'air.
Après tout, ce n'était pas si grave, ce n'était qu'une erreur. Et même si cela l'étonnait de la part de son fils habituellement infaillible, cela pouvait arriver.
Qui n'avait pas un jour, sentit la situation lui échapper, déraper, et PAF ! ça fait des chocapiks ! se retrouver avec une morte dans les bras et pleeeeeiiiiin de sang partout ?
Lui-même en tout cas ne pourrait pas dire le contraire.

Pourtant sans pouvoir l'expliquer, alors qu'il traversait le marché déjà bondé, la journée qui avait si bien commencé avait prit un étrange tour et il ne faisait plus très attention à ce qui l'entourait.


HJ/ Alaaa ! Maintenant débrouille toi pour RP avec ça X)
Je suis désolée si 90% du RP concerne l'histoire d'Allen, mais c'est pour que je puisse m'y retrouver après. Et puis, ça t'expliquera l'humeur du vampire !
Ah... et concernant le titre, je n'ai aucune excuse, sinon celle d'avoir faim XD
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 14:37

HJ/ Oh mon Dieu, mon pc a tout effacé ... et j'avais que la moitié du rp sur word T_T


Le trio avait quitté depuis bien longtemps les marécages et avait erré un bon moment, sans destination précise. Comme toujours, lors des crises du semi-démon, ses deux compagnons de route veillaient sur lui et assumaient sa mauvaise humeur lorsqu'il revenait à lui. Mais ces derniers temps, Anraë avait appris à faire preuve de plus de gentillesse à leur égard. Après tout, eux n'avaient rien demandé et ce n'était surement pas leur faute s'il était malade. Malheureusement, ce n'était pas le cas avec les autres personnes. Le semi-démon faisait fuir volontairement les personnes qui le voyaient à son réveil, bien que cela fusse en totale contradiction avec ses envies de socialisation.

Après plusieurs jours de voyage au travers de plaines et de forêts, le trio arriva en vue des murailles d'une grande cité. Alors que Anraë avançait vers les portes, Galendab et Adwëa s'arrêtèrent. Le semi-démon s'arrêta à son tour et regarda ses deux compagnons, surpris. Le grand dragon prit la parole afin d'exprimer l'idée qui lui était venu en même temps qu'à la licorne ailée.

#Un dragon en ville, ce n'est pas très recommandé. De même qu'une licorne noire, ailée qui plus est. Les humains auraient tôt fait de nous attaquer par peur.#

#Et même si nous sommes largement aptes à nous défendre, il vaudrait mieux éviter de tuer dans l'enceinte d'une capitale.#

Le sage et noble dragon affirma d'un hochement de tête et renchérit.

#Ce serait mieux si tu pouvais arrêter de menacer toutes les personnes que tu rencontres Adwëa.#

Puis, à l'adresse de Anraë :

#Nous t'attendrons ici même. Si jamais tu as besoin de nous tu sauras où nous trouver.#

Le semi-démon hocha la tête.

"Je reviens vite, je vais juste chercher des provisions."

Puis il partit tranquillement, laissant ses deux compagnons s'occuper tout seul. Après quelques minutes passées à longer la muraille, le jeune homme arriva enfin devant les portes Sud de la cité.
Il passa rapidement devant les gardes, leur adressant un bref salut de la tête puis se mit en quête d'une épicerie.
Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait plus osé rentrer dans une grande ville qu'il avait oublié à quel point elles pouvaient grouiller de personnes aux heures de marché. Le foule et le bruit qu'elle faisait rendit Anraë nostalgique de Woodan. Il erra dans la cité un long moment avant de se mettre en route vers une boutique d'alimentation qu'il avait repéré un peu plus tôt. Là, il acheta tout ce dont il avait besoin puis ressortit et pris la direction de la porte Sud.

Lorsque les portes apparurent devant lui, le semi-démon accéléra le pas. Il se sentait oppressé, il commençait à avoir du mal à respirer et sa vue se brouillait petit à petit. S'il devait de nouveau s'évanouir, il préférait que ce soit à l'extérieur des murailles, ainsi il ne se donnerait pas en spectacle et la foule ne le chasserait pas.

Loin de là, un dragon redressa la tête.

#Adwëa.#

L’étalon, qui broutait tranquillement, dressa les oreilles.

#Vas-y s’il te plait.#

#Passe devant, je t’en prie.#

#Pour créer la panique générale ?#

#Il a voulu y aller, il y est allé seul. C’est seul qu’il reviendra.#

#A moins qu’il ne revienne pas.#

La licorne ailée releva la tête et planta ses yeux sur la gigantesque bête en face de lui.

#Tu voudrais que j’aille chez les humains ?#

#Je voudrais que tu ramènes le notre.#

Adwëa frappa le sol de son antérieur et renâcla. Il plaça ses oreilles en arrière mais ne bougea pas.

_________________________

Peu à peu, le semi-démon approchait des portes, mais il marchait maintenant comme un ivrogne, incapable de faire deux pas correctement. Il luttait, mais combien de temps tiendrait-il encore ? Les yeux mi-clos, Anraë avançait tant bien que mal, mais il ne voyait plus grand chose. Il bouscula une personne, sans faire attention à elle, marmonna de vagues excuses en se forçant à diriger son regard vers lui. Il était un peu plus grand que lui, surement beaucoup plus vieux et avait l'air supérieur et suffisant des nobles de Woodan. Sans chercher plus loin, le garçon repartit un peu plus vite, et en zigzaguant un peu plus, vers la sortie.

_________________________

Après quelques minutes d'hésitation, l'étalon partit finalement au galop, se fiant à son odorat pour trouver l'entrée. Il passa comme une flèche devant les gardes et stoppa net devant le semi-démon, qui abandonna son combat contre lui-même. Il passa faiblement un bras autour de l'encolure de la licorne ailée qui remit une nouvelle fois ses oreilles en arrière avant de sortir de la cité d'un pas lent, très lent.
Quelques minutes plus tard, ils étaient sortis et avaient parcouru quelques mètres à l'extérieur avant que Anraë ne s'affale par terre. Adwëa hennit afin de rameuter Galendab avant de se retourne et de baisser sa corne.
Un homme les suivait.


HJ/ Bon, je pense avoir fait pire que toi Razz Tu vas pouvoir te débrouiller avec ça ?
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 15:28

HJ/ Boarf, Alice c'est un warrior, je devrais arriver à m'en dépatouiller ! \o/
C'est drôle en finissant mon post hier soir j'avais envie de te dire que t'avais le droit de le bousculer, mais je me suis dit que je te laisserai le choix, je vois qu'on a les mêmes idées XD

Alors qu'Alice, aillant acheté sa gazette du matin et babioles pour sa future conquête se dirigeait vers son salon de thé favori avec l'intention de s'y régaler il fut tiré de ses pensées par un violent coup d'épaule.
Relevant la tête vers cet inconnu bien mal poli, il eut la surprise de découvrir un jeune homme qui titubait comme un homme saoul. Il balbutia une excuse confuse que le noble ne parvint pas à saisir puis continua sa route de son pas hésitant. Intrigué, Alice resta quelques secondes à le fixer, suffisamment pour être témoin d'une scène qui piqua sa curiosité bien plus qu'un simple ivrogne ne l'aurait fait. En effet un imposant cheval d'ébène, muni d'une corne et d'une paire d'ailes de la même teinte arriva à fond de train pour porter secours au jeune homme qui prit appui sur lui, avant de tourner les sabots et repartir précautionneusement hors de la cité.
Autour d'Alice les badauds étaient restés bouche bée et certains commençaient à reprendre leurs esprits. Alice quand à lui n'eut pas beaucoup à réfléchir. Le rayon de soleil égaré qui un instant avec ruisselé sur la croupe du cheval lui avait beaucoup plu et finalement, il ferait en sorte que cette journée serait intéressante, comme il l'avait décrété à son réveil.
C'est pourquoi c'est de manière insouciante qu'il emboita le pas à ces drôles de gugusses.
Arrivé aux abords de la cité, après avoir fait quelques pas hors de murailles, le jeune homme s'effondra pour de bon. Le cheval se baissa vers lui, comme inquiet, puis releva l'encolure et fit face à Alice, comme pour le défier d'approcher.
C'est pourtant de manière tout particulièrement insouciante qu'il s'avança vers les deux acolytes avec un air affable. Tout d'abord, même quand on se méfie, la première règle et de n'en rien laisser paraître. Ensuite parce que ce n'est pas un vampire multi-centenaire qui va se laisser impressionner par un cheval avec une corne, aussi noire soit elle !

"Allons cher équidé, ne soyez pas si méfiant, il me semble que votre ami est plutôt mal en point non ?"

Malgré ses paroles polies, le cheval ne semblant pas se détendre, bien au contraire, au fur et à mesure qu'Alice approchait, ce dernier ajouta avec un sourire :

"Ce garçon m'a bousculé et ses excuses n'étaient pas extrêmement bien formulées, j'aurais aimé en entendre de plus complètes si cela ne vous dérange pas. Et puis, je ne vais pas le manger après tout."


Sans plus prêter attention à la licorne il se pencha vers le garçon avec l'intention de voir ce qu'il pouvait bien avoir...
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 16:37

HJ/ De toute façon, je voyais pas comment faire autrement pour attirer son attention XD


Adwëa avait beau mettre l'homme en garde, celui-ci n'en fit qu'à sa tête et commença à avancer vers le corps inerte d'Anraë.

#Arrière humain !#

L'homme en question approcha d'avantage, ne prêtant absolument aucune attention à l'étalon et se pencha vers le semi-démon.

La licorne ailée déploya ses ailes, tapa du sabot contre le sol et se cabra avant de charger l'humain.

#ARRIÈRE !#

L'inconnu ne bougea pas d'un pouce. Il était trop proche de Anraë pour que l'étalon puisse attaquer sans toucher ce dernier, aussi lorsqu'il fut à quelques centimètres à peine, Adwëa pila, se cabra de nouveau, faisant claquer ses ailes dans le vent et envoya ses antérieurs vers l'humain.
Les mises en garde de la licorne furent bientôt accompagnée par un sourd grognement, bien plus puissant que les hennissements qu'il produisait. Galendab arriva et grogna contre l'individu.

#Qui es-tu humain ? Écarte toi de lui. Nous pouvons nous en occuper seuls.#

Puis, à l'adresse seule d'Adwëa :

#Recule, laisse l'humain respirer. Il n'a pas l'air de vouloir se battre.#

L'étalon piaffa avant de reculer d'un pas, à contre-cœur. L'attitude toujours menaçante, il était paré à l'attaque dès le moment où l'inconnu ferait un geste déplacé. Le dragon quant à lui était prêt à réaliser un barbecue si le comportement de l'homme devenait menaçant pour Anraë.
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 16:52

Si Alice fut surpris d'entendre le cheval s'adresser à lui, il resta stoique lorsque la bête le chargea violemment. Il se sentait aventureux en ce beau jour.
Il ne put cependant retenir un discret frisson lorsqu'il sentie poindre une aura d'une force incommensurable. C'est pourquoi il ne s'étonna pas d'entendre le dragon s'adresser à lui d'une voix grondante mais nettement plus posée que celle de la licorne.
C'est pourquoi il se releva légèrement, leur faisant face, son habituel sourire et un air confiant sur le visage.

"Allons, du calme ! Je ne veux aucun mal à ce petit ! Pourquoi lui en voudrais-je d'ailleurs ?"


Il s'arrêta un instant, regardant de nouveau le visage du garçon. Visiblement il dormait simplement d'un profond sommeil.

"Aurait-il des choses à se reprocher ? En tout cas moi je ne lui reproche rien."

Il se retourna vers les deux animaux lui faisant face avec une méfiance ouvertement affichée.

"Et puis avec de telles nounous, je ne doute pas qu'il soit bien pris en charge. Cependant, je peux le réveiller si vous le souhaiter. J'ai par là quelques herbes qui..."

Il plongea la main à l'intérieur de sa veste farfouillant d'un air absorbé dans le bazar qui s'y cachait.

"... devrait faire l'affaire. Voilà ! ça devrait le requinquer !"

Il observa un instant les deux animaux qui ne semblaient pas vouloir revenir sur leur décision puis déclara :

"Bon, mais si vous ne le souhaitez pas, tant pis. Si vous avez besoin de quelque chose, demandez en ville Sir Alice Crew. Même si je doute que beaucoup de gens ai le courage de renseigner un dragon."

Puis il repartit d'un pas tranquille vers la ville. Après tout, il n'avait pas que ça a faire de jouer le bon samaritain, et même si ce garçon semblait souffrir d'une narcolepsie assez amusante, ses études de médecines étaient loin, il se consacrait depuis bien longtemps à ses fonctions politiques.
Et puis ses viennoiseries l'attendaient !
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 9 Mar - 19:29

L'humain se montra calme selon Galendab. Trop impulsif et suicidaire selon Adwëa. Lorsque le dénommé Alice (étrange ce prénom pour un homme) mit la main à la poche, la licorne fit un bond en avant, et se plaça au dessus du semi-démon.
Le dragon quant à lui avait observer attentivement le sachet que l'humain avait sortit. Lorsque celui-ci tourna les talons et fit mine de retourner vers la ville, l'animal émit un grondement.

#Revenez Sir Crew. Il n'était pas dans nos intentions de vous offenser ou de vous blesser, même si je doute que ce soit pour cette raison que vous vous détourner ainsi de deux animaux qui pourrait se révéler particulièrement dangereux ...#

La licorne ailée émit un hennissement de défi et renâcla une seconde fois.

#Mais si cette poudre ou je ne sais quoi peut réellement l'aider, je ne vois aucune raison de refuser.#

#Et si ça le tue, ce sera à mon tour de te réduire en charpie humain !#

Sur ces bonnes paroles, l'étalon s'écarta lentement de Anraë et laissa faire l'individu. Quelques minutes passèrent, pendant lesquelles la licorne eue l'envie d'attaquer l'humain. Rien ne se passait, le garçon ne bougeait toujours pas.

#Tu nous as trahi humain !#

Adwëa se jeta littéralement sur l'homme, le mit à terre et abaissa sa corne à quelques centimètres de son cou.
Réfléchissant à toute vitesse, le dragon demanda calmement.

#Combien de temps faut-il à votre produit pour agir ?#

Peut-être ne serait-il pas assez rapide pour agir de lui-même, et peut-être le bonhomme se réveillerait seul ...


Dernière édition par Anraë le Dim 13 Mar - 13:32, édité 1 fois
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Ven 11 Mar - 2:25

Alors qu'Alice avait repris d'un pas tranquille la direction de la cité, la voix rauque du dragon le stoppa de nouveau.

#Revenez Sir Crew. Il n'était pas dans nos intentions de vous offenser ou de vous blesser, même si je doute que ce soit pour cette raison que vous vous détourner ainsi de deux animaux qui pourrait se révéler particulièrement dangereux ...#
#Mais si cette poudre ou je ne sais quoi peut réellement l'aider, je ne vois aucune raison de refuser.#

Toujours de dos, Alice fronça les sourcils. Certes, un dragon c'est une bien grosse bête et une corne ça pique surement un peu, mais il lui paraissait inconcevable d'en avoir peur. Il trouva cette idée même plutôt amusant et c'est pourquoi c'est avec un air affable qu'il se retourna vers ses interlocuteurs.

"Et bien... dans ce cas-là, laissez moi simplement approcher, ce sera déjà cela."

Il repartit en direction du corps du jeune homme, toujours affalé en travers de la voix.
Se penchant sur lui il lui prit tout d'abord le pouls qui était si faible qu'il vérifia s'il le jeune homme respirait toujours. Le souffle long et calme qu'il distingua le rassura rapidement, ce garçon était donc bien profondément endormi.
Alice ressortit de nouveau le petit paquet d'herbes de sa veste et l'administra à son patient sous forme de poudre mélangée à une fiole d'eau qu'il portait sur lui, ignorant les belligérances de la licorne.
Puis il se releva, attendant patiemment que sa potion fasse effet.
Cependant l'équidé ne semblait pas être doué de la même patience et il se jeta brusquement sur Alice, le projetant à terre et arrêtant sa corne à quelques centimètres du coup du si charmant et sexy vampire.
Le premier mouvement de celui-ci fut pour égorger cette chose noire et brute, mais il se reprit suffisamment vite pour que l'élan de haine qui se peint un instant sur son visage ne soit visible que par lui-même.
Au lieu de riposter il posa simplement l'index sur la corne et la repoussa avec douceur mais fermeté. C'est fou là force qu'il peut y avoir dans le doigt d'un vampire.
Puis il tourna la tête vers le dragon lorsque celui-ci prit la parole.
Il répondit d'une voix mesurée, mais nettement plus froide que précédemment.

"Et bien j'imagine que ça mettra le temps qu'il faudra. Ordinairement cela ne prend que quelques minutes. Mais vous n'allez pas me faire croire que ce gamin est ordinaire quand même ?
Déjà parce que je connais pas des masses de gosses qui se baladent avec un dragon et une licorne pour nounou et surtout parce qu'une aura comme ça, je serais un bien piètre vampire que de la rater."


Il adressa à la licorne un sourire glacial qui découvrit ses canines à défaut de paraitre amicale.
Puis il se releva comme si aucune menace ne pesait sur lui, époussetant sa veste puis il se pencha de nouveau vers la belle au bois dormant et de nouveau pris son pouls.

"Néanmoins, j'ai bien l'impression que cela fonctionne, son pouls est plus important. Mais je ne saurais dire s'il va se réveiller immédiatement. Bon, de toute façon, c'est bien simple, si je voulais le tuer, c'est bien trop tard vous ne pouvez plus rien faire. Et me tuer, si vous y parveniez, ne pourrais que vous soulager et pas le ramener à la vie. Sachez cependant que si je l'avais tué j'y aurais quand même gouté, je suis peut-être riche mais je n'en ai pas oublié mon savoir vivre ; on ne gâche pas la nourriture."

Sur ces paroles il lança un regard à la licorne avant de s'adresser de nouveau au dragon.

"Ensuite, et vous me croyez si vous le voulez, je doute que ce que je lui ai donné ai pu faire du mal à une mouche. Au pire, cela n'aura servit à rien...
Je suis peut-être incroyablement beau et talentueux, il m'arrive toutefois de ne pas réussir tout à fait ce que j'entreprends."


Puis se retournant vers le jeune homme il fronça les sourcils.
Bon, il serait tant qu'il se réveille maintenant, sinon il allait se prendre une charge d'énergie, il allait le sentir passer. Ah ! Non mais ! On ne résiste pas à Sir Alice Crew !

avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Dim 13 Mar - 13:47

HJ/ Les fleurs que tu t'envoie !!! XD


La licorne fut repoussée avec une force incroyable et l'humain se releva sans peine. Mais depuis quand les humains pouvaient faire cela ? Et depuis quand n'avaient-ils plus peur des licornes noires ?
Sir Crew fit un long monologue et lorsqu'il eut finit les deux animaux se concertèrent du regard. Galendab inclina imperceptiblement la tête et Adwëa revint à ses côtés.

#Humain, nous ne pouvons pas répondre à ta question. Nous nous connaissons depuis peu de temps, mais nous l'avons toujours connu ainsi et ces pertes de connaissances font partie intégrante de sa personnalité. Pour faire simple, je trouverais ennuyeux qu'elles disparaissent. Même si cela simplifierait considérablement sa vie à lui.#

Laissant Sir Crew sur ses paroles, le dragon pencha la tête vers le semi-démon qui commençait à émerger. Ouvrant un œil, il reconnut son ami et lui fit un fin sourire avant de se redresser. Un vertige le prit et il posa ses mains sur sa tête avant de se relever ... et de remarquer la présence d'un autre homme.

"Qui êtes-vous ?" Fit-il méfiant et sur un ton mauvais.

Néanmoins, l'allure de cet homme lui rappelait vaguement quelque chose. Ses yeux, ses habits, sa taille ... Comme s'il l'avait déjà aperçu de loin. De très loin.
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Ven 18 Mar - 2:08

HJ/ Non, pas les fleurs que je m'envoie, les fleurs que je lui envoie XD
sinon, désolée du délai de réponse, j'ai un boulot imprévu qui m'est tombé dessus ^^'


Alice eut la satisfaction d'entendre le dragon s'adresser à lui de manière parfaitement aimable et plutôt agréable, comparé à la licorne. Cette dernière semblait assez contrariée mais se retenait tout de même. Chose qu'Alice trouva préférable. Les équidés, aussi intelligents soient-ils, avaient toujours eu un mauvis feeling avec lui... un truc de famille sans doute.
Enfin, même si le discours du méga-reptile le laissa dans l'expectative, notre sangsue bien aimée n'eut pas le temps d'y réfléchir plus que cela que déjà le jeune homme reprenait conscience.
Alors qu'il se relevait légèrement Alice s'approcha de lui avec un sourire. Mais avant qu'il n'ai fait deux pas, il fut interrompu par un grognement des plus irrité :

"Qui êtes-vous ?"


Il resta un instant muet, détaillant de bas en... bas ce jeune homme, puisqu'il était toujours assis par terre. Puis c'est sans se départir de son sourire, peut-être un peu plus froid néanmoins, qu'il lui répondit.

"Et bien... voilà une belle façon d'accueillir votre médecin. Enfin, il est vrai que j'ai rarement vu des humains de bonne humeur au réveil. Les femmes peut-être plus, mais je me souviens d'une petite qui était une telle furie que je me suis demandée si ma couche n'abritait pas un dragon..."

Il s'interrompit, se tournant vers le dragon justement.

"Enfin, ne prenez pas cela mal, ce n'est pas une tare, c'est juste inattendu."

Il se retourna rapidement, plantant ses yeux froids dans ceux du jeune homme et continua d'une voix enjouée.

"En tout cas, vous battez des records mon garçon. Mais je mettrai cela sur le compte de l'influence désastreuse que doit avoir cet animal sur vous."

Dit-il en se tournant cette fois vers la licorne.

"Mais ne le prenez pas mal" dit-il rapidement à l'intéressée "ceci n'est qu'une boutade. Elle vaut la poussière sur ma veste, ainsi nous sommes quitte."

Puis se retournant vers le jeune homme il conclu tout naturellement :

"Comment vous sentez-vous ?"



...


Jusqu'à ce qu'il se souvienne de la question qui lui avait été posée !

"Ah ! Et je me nomme ... oh peu importe, appelez moi Alice !"

Déclara-t-il en tendant la main au jeune homme.

"Et vous ?"




avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mar 29 Mar - 22:57

HJ/ Désolée je trouvais plus le mot de passe ^^"


L'homme en face de lui partit dans un délire que le semi-démon eut beaucoup de mal à comprendre. Galendab ne s'offusqua pas des paroles de Sir Crew, toutefois Adwëa rabattit une nouvelle fois ses oreilles en arrières et fit claquer ses dents vers lui en guise de réponse à ses propos presque venimeux.
Lorsque le monologue fut finit, Anraë était encore totalement perdu. Et puis il n'avait pas répondu à sa question ! Un médecin, d'accord mais après ? Ah si ! Il se présenta finalement.

"Alice ... Moi, c'est Anraë."

Le garçon se releva, s'épousseta et reprit.

"Je me sens bien. L'esprit un peu embrumé comme d'habitude, mais bien."

Il détailla l'homme et finit par déclarer, pour lui-même :

"Je vois qu'Adwëa a bien fait son boulot. Et il semblerait que Galendab ai joué son rôle également ..."

#Il est pas net ce bonhomme ! Trop puissant !# Lança la licorne au semi-démon.

Semi-démon qui fronça les sourcils. Trop puissant ?
Venant à la rescousse, le dragon expliqua :

#Il semblerait que Sir Crew possède une force hors du commun. Il dégage une aura bien plus forte que la tienne gamin.#

Anraë posa un regard interrogateur sur Alice.

"D'après mes deux amis, vous n'êtes pas un simple humain. Ont-ils raison ?"
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 30 Mar - 19:56

Alice observa avec un demi sourire le jeune homme se relever et lui répondre. "Anraë"... ça sonnait bien mas c'était assez féminin. Il rit intérieurement, il était très mal placé pour faire ce genre de réflexion. C'est une nouvelle question du jeune homme qui interrompit le cours si passionnant de ses pensées.
Il fixa un instant surpris puis, grand comédien, répondit d'un air pincé :

"Comment ça si je suis humain ? ça ne se voit pas ? Enfin, vous en croisez beaucoup vous des humains avec autant de... classe ?"


Il avait, sur ce dernier mot, jeté au jeune homme une œillade des plus marquées accompagné d'un air superbement prétentieux. Laissant s'écouler un instant il se reprit brusquement et redevint sérieux.

"Enfin, n'exagérons rien. Je ne suis qu'un vampire. Un tout petit vampire."

Sur ces derniers mots qu'il illustra de ses long doigts, un sourire malicieux découvrit sa dentition.

"Et vous jeune homme ? Quel est donc ce don de s'endormir n'importe où ? Et qu'êtes vous au juste ? J'ai vu peu de gens se balader avec un dragon et... une licorne pour amis..."

Regardant sa montre tout en parlant il leva un sourcil dubitatif.

"Hum... si cela vous dit, j'aimerais discuter un peu avec vous... vous m'avez l'air... intéressant. Seulement, il serait temps de rentrer chez moi. Vous pourriez m'accompagner, je ne dirais pas non à un bon et tardif petit déjeuner !"

Tout en prononçant ces paroles il avait déjà commencé à reprendre la direction de la cité.
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mer 30 Mar - 20:35

Un fin sourire s'étira sur le visage du jeune homme pendant que Alice se détaillait avec modestie. Puis, un sourire sur le visage de l'homme dévoila des canines magnifiquement entretenues et prêtes à l'emploi. Il lui aurait bien posé des questions quant à son âge (car pour un petit vampire, il faisait grand quand même !) mais Alice fut plus rapide :

"Et vous jeune homme ? Quel est donc ce don de s'endormir n'importe où ? Et qu'êtes vous au juste ? J'ai vu peu de gens se balader avec un dragon et... une licorne pour amis..."

"Hé bien ..."

Le semi-démon avait commencé à répondre, mais déjà le vampire lui coupait la parole :

"Hum... si cela vous dit, j'aimerais discuter un peu avec vous... vous m'avez l'air... intéressant. Seulement, il serait temps de rentrer chez moi. Vous pourriez m'accompagner, je ne dirais pas non à un bon et tardif petit déjeuner !"

Chez lui ? Pour un petit-déjeuner ? Alors qu'il venait d'avouer qu'il était vampire ?
Super ...
Anraë déglutit et tourna son regard vers Galendab. Que faire ?

#Sir Crew. Nous ne pouvons vous suivre, mais soyez assuré que si vous osez lui faire du mal nous ne resterons pas sans rien faire.#

En écho aux paroles du dragon, Adwëa claqua une nouvelle fois des dents en direction du vampire, étendit ses ailes et se leva légèrement, les oreilles plaquées à sa nuque.

Le semi-démon suivit donc Alice et se laissa guider jusqu'à la demeure de celui-ci. Tendu, il n'avait pas dit une parole et, jetant des coups d’œil qui se voulaient discrets au vampire, il restait vigilant au moindre de ses gestes.
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Jeu 31 Mar - 0:16

Le mise en garde du dragon faillit arracher à Alice un sourire moqueur mais il se retint à temps. Le dragon lui était sympathique et il le trouvait... respectable. C'est pourquoi c'est avec un simple sourire aimable qu'il lui répondit, hochant légèrement la tête.

"Du mal ? Ce serait mal me connaitre. Je suis très civilisé vous savez, contrairement à certaines créatures maléfiques. De plus, en ce moment j'ai une nette préférence pour les casse-croûtes au clair de lune"

Son sourire se fit cette fois nettement carnassier et dévoila sa dentition plus encore que la fois précédente lorsqu'il se tourna vers le jeune homme.

"Et puis je ne mange pas n'importe quoi, qui sait où il a trainé..."


Son regard pétilla d'un air malicieux et il émit un petit rire. Espérant que cette gentille boutade ne vexe pas Anraë, mais ne s'en inquiétant pas pour autant, il se mit en route vers la cité.
Aprés y avoir pénétré et commencé à remonter une grande artère à présent fourmillante de vendeurs ambulants et de badauds en tout genre, Alice se retourna vers le jeune homme.

"Alors, racontez moi, qui êtes-vous ?"

Il ne prit même pas la peine de rajouter "si cela n'est pas indiscret", car évidement qu'il l'était "indiscret".
Et ça ne le dérangeait pas le moins du monde.
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Jeu 31 Mar - 22:27

Alors qu'ils étaient en pleine rue, bondée à cette heure-ci de nombreux passants et marchands, Anraë fut surpris lorsqu'Alice lui adressa la parole :

"Alors, racontez moi, qui êtes-vous ?"

Le semi-démon jeta un coup d’œil alentour. Pas qu'il ne voulait pas parler, mais ici et maintenant ... Cela lui semblait risqué.
Bon tant pis, il ne risquait pas grand chose au pire. Prenant une inspiration, Anraë commença à parler :

"Je viens de la cité de l'Air. J'ai rencontré Galendab en premier. Il m'a aidé et depuis il veille sur moi. Puis nous avons rencontré Adwëa. Moins sympathique, il a quand même accepté de nous suivre. Mais je sais très bien qu'à la moindre envie qui lui prendra il partira et je comprendrais. Je ne l'enchaine pas. Tout comme Galendab d'ailleurs."

En déviant le sujet sur ses compagnons, le semi-démon espérait ne rien avoir à dire à son sujet. Il ne savait pas qui il était lui-même. Comment l'expliquer à un inconnu ?
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Ven 8 Avr - 12:25

Alice marchait d'un pas détendu dans la grande rue bondée. Les effluves de viande grillée, de pain chaud et bien d'autres choses pas toujours identifiables venaient lui chatouiller les narines. Il était d'une extrême bonne humeur ce jour là se dit-il, oubliant un intentionnellement la disparition de son cher fils.
Il reporta son attention sur le jeune homme qui l'accompagnait lorsque ce dernier daigna lui répondre, un chouia craintif néanmoins.

"Je viens de la cité de l'Air. J'ai rencontré Galendab en premier. Il m'a aidé et depuis il veille sur moi. Puis nous avons rencontré Adwëa. Moins sympathique, il a quand même accepté de nous suivre. Mais je sais très bien qu'à la moindre envie qui lui prendra il partira et je comprendrais. Je ne l'enchaine pas. Tout comme Galendab d'ailleurs."

Alice ne répondit pas tout de suite, prenant d'abord le temps de saluer amicalement un boucher de sa connaissance qui prenait le soleil sur le pas de sa porte.
Puis il se retourna vers Anraë un instant pour le fixer.

"C'est une relation saine que tu as avec tes bestioles, sans en avoir l'air elles te sont précieuses. Mmmh... Cela te dérange-t-il si on fait un petit détour j'ai quelques courses à faire..."

Sans même attendre la réponse du jeune homme Alice l'entraînait déjà à travers le marché bondé. Les étoffes des marchands, des cris, des couleurs, des odeurs, un tourbillon de sensations et de vie dans lequel Alice adorait se fondre. S'arrêtant un instant devant un stand il acheta avec enthousiasme deux petits bracelets taillés dans un ivoire satiné aux reflets bruns dont les breloques étaient ciselées avec une précision précision qui semblait surréaliste. Le temps d'adresser au jeune narcoleptique un sourire radieux et ils étaient déjà repartis slalomer entre les badauds, au pas pressé de l'honorable vampire. Après un certain nombre d'arrêts et de détours qui semblaient plus ludiques qu'utiles, Alice ressortit du marché et se dirigea vers une grande boutique élégante dont la vitrine attirait l'oeil par son architecture inhabituelle. La façade, classique et de pierre claire, était précédée par une grande véranda dont la structure métallique était d'une finesse et d'un raffinement rare. La grande enseigne de bois peint aux couleurs pastels annonçait "Midnight Tea" en lettres pleines de courbes et de déliés, et l'on pouvait de l'extérieur apercevoir dans la grande structure de verre qu'un grand jardin d'hiver servait de décors à un salon de thé au mobilier des plus distingué.
Déjà surprenant de l'extérieur, le bâtiment était encore plus magnifique en y pénétrant. Entre les plantes et arbres qui prenaient doucement le soleil du matin, des tables de fers forgés blancs, recouvertes pour certaines de monceaux de patisseries en tout genre semblaient toutes pretent à acceuillir des clients.
Pourtant il n'y avait qu'une seule personne dans la boutique. Un jeune homme à la chevelure blonde, nonchalement accoudé au bar semblait profondément plongé dans la contemplation d'un journal du matin que visiblement, il ne lisait pas.
Lorsque la clochette annonçant l'entrée de clients retentit, le jeune homme se leva en sursaut et s'étirant de tout son long corps fin, il se précipita à la rencontre d'Alice et Anraë. Ignorant complètement le second dans un premier temps, il se jeta sur le vampire.

"Nous vous attendions plus tôt Sir ! Et je suis désolé, comme je ne vous ai pas venu venir j'ai cru à une erreur de ma part et je vous ai directement envoyé votre paquet chez vous. Je..."

Alice le coupa avec un petit sourire amusé.

"Allons Allons, mon garçon, calme toi, je en vais pas te manger tout de même ! Ce n'est pas une erreur, j'avais prévu de passer mais j'ai eu un léger contretemps" Dit-il en lançant un coup d'oeil à Anraë "Ce n'est pas grave, il fallait que je passe de toute façon, j'ai une commande un peu spéciale à faire..."

"Oh ! Il fallait le dire tout de suite !"

Aussi énergique qu'il était mort d'ennui un instant plus tôt, le jeune homme bondit vers une porte au fond de la salle dont il ressortit un instant plus tard, accompagné d'une toute petite femme aux allures de souris, dont les deux longues nattes grises encadraient un visages fin, avenant et étonnamment jeune. Essuyant ses mains pleines de farine dans son tablier, elle se dirigea vers Alie avec un sourire timide. Mais avant qu'elle ait eut le temps de die quoi que ce soit Alice l'avait saisi dans ses bras avec enthousiasme.

"Louisette !! Je suis content d'avoir réussi à te faire sortir de ta cuisine ! ça faisait tellement longtemps !"

Avant qu'il n'ait pu continuer à s'extasier, la jeune femme l'avait repoussé et répondit d'un ton calme et gentil :

"Enfin Sir, ces embrassades ne sont plus de mon âge..."

Alice la coupa avec fermeté :

"Qu'est ce que tu racontes Louisette ! Je suis en colère tu sais, tu étais censée venir me voir chaque semaine. Cela fait un mois que je ne t'ai pas vu !"

Les yeux de Louisette se voilèrent de regret :

"C'est inutile Alice, tu sais bien qu'on ne peut rien faire contre la marche du temps..."

Alice parut sur le point de lui répondre vertement mais sembla renoncer et préféra expliquer la raison de sa visite, avec un soupir. Pendant le temps de cette altercation, le grand jeune homme blond qui se tenait toujours derrière Lisette, fixait avec candeur et curiosité Anraë. Il était étonnant de voir quelqu'un accompagner Alice dans sa promenade matinale. On lui avait dit que le Sir avait retrouvé son fils, mais il ne l'avait jamais croisé et ne l'imaginait pas du tout comme ça...
Alice continuait d'expliquer sa demande à la patissière.

"C'est pourquoi j'aurais besoin de ton aide pour ce mariage. Je veux que ce soit la fête la plus fantastique que l'on ai vu à Firewall depuis des dizaines d'années. Je veux que les enfants de mes enfants en parlent encore à leurs enfants" déclarait-il avec son enphase habituelle. "Et je crois bien que pour celà je peux compter sur toi."

Louisette acquiesça avec un petit sourire.

"Je te prépare tout ça et je t'envoie le menu d'ici un ou deux jours."

Alors, Alice lacha un grondement sourd et inquiétant, déclarant d'un voix ferme qui ne tolère aucune réponse :

"Louisette ! Tu m'apportes ce programme toi même dans trois jours ! Si tu oses m'envoyer ton blondinet me l'apporter je peux te garantir qu'il sera immédiatement transformé de descente de lit et que je viendrais te chercher moi -même dans la minute qui suivra !"

Il termina son discours par un grand sourire et tourna les talons, satisfait.
A peine sorti de la boutique sa mine redevint sombre et c'est avec le visage fer qu'il fit le reste du trajet jusqu'à sa demeure.
Devant le pas de la porte, il se retourna vers Anraë, semblant se souvenir de son existence.

"Jeune homme, Voici ma demeure. Ne prenez pas garde au désordre en entrant."

En effet, a peine Alice eut-il passé le pas de la porte qu'une gouvernante se jeta sur Alice :

"Sir ! Sir ! Votre fils a disparu ! Il n'est nul part dans la maison ! Il ..."

Elle se stoppa net en s'apercevant de la présence d'un jeune homme inconnu et à l'allure étrange dans sa maison si bien tenue, cela lui coupa le sifflet.

"Doucement Rosa, vous allez me faire un attaque, et je serais bien embêter. Rappelez votre escadron de petites domestiques, ce n'est pas la peine de s'affoler comme ça mon fils reviendra bien quand lui en prendra l'envie.
Maintenant que vous êtes rassurez, pourriez-vous nous préparer, à ce jeune homme et à moi, un petit brunch que vous nous porterez dans la bibliothèque, vous seriez charmante !"


Encore une fois, sans même attendre la réponse de son interlocutrice, qui semblait maintenant se désoler autant de la disparition du fils que de l'insouciance du père, Alice se dirigea vers la bibliothèque, invitant Anraë.
Une fois confortablement installés dans les profonds canapés de velours écarlate au milieu d'étagères qui couvraient les mur du sol au plafond et de piles de livres vacillantes, Alice observa un instant le jeune homme avant de lui demander.

"Très bien mon garçon. Quels sont vos symptômes ?"
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Jeu 14 Avr - 17:14

HJ/ Panne d'inspi, je vais essayer de faire au mieux ^^"



Alice laissa un instant de silence avant de répondre au semi-démon. Puis, avant que celui-ci ne puisse réagir, le vampire l'avait déjà entrainé dans le marché. Anraë se sentait trop à l'étroit, il n'aimait pas cet endroit. Fort heureusement, le duo sortit rapidement et Alice l'entraina une nouvelle fois, cette fois-ci dans un salon de thé. Le semi-démon s'arrêta un moment sur les décorations qui ornaient l'entrée de la boutique. On s'y sentait bien, et c'était bien surprenant qu'il n'y ait personne. Anraë eut beau jeter des coups d’œil dans toutes les directions, il ne vit en tout et pour tout qu'une seule personne ... qui se précipita à la rencontre du vampire.
S'ensuivit un échange verbal entre ces deux personnes, puis une troisième intervint rapidement. Le semi-démon restait en retrait et se contentait d'écouter et de retenir tout ce qu'ils se disaient. Ça pourrait peut-être lui être utile, on ne pouvait pas savoir ...
Après de longues minutes d'attente pendant lesquelles il n'avait pas détourné le regard du jeune homme blond, Alice sortit finalement de la boutique. Regardant noir l'individu blond, il sortit à son tour et suivit de nouveau le vampire. Pourquoi faisait-il cela ? Il aurait très bien pu partir tout simplement. Alice ne semblait pas se soucier de lui outre mesure ... Mais cet homme avait surement des choses à lui apprendre, donc mieux valait le suivre.

Arrivé devant une maison à l'aspect fort douillet et luxueux, le jeune homme s'arrêta le temps de contempler l'extérieur. "Magnifique" semblait être le mot le plus adapté.
La voix d'Alice le fit sursauter.

"Jeune homme, voici ma demeure. Ne prenez pas garde au désordre en entrant."

Il eut à peine le temps de hocher la tête que déjà le vampire s'était avancé et avait passé la porte. Une femme lui sauta pratiquement dessus, mais il lui répondit avec autant de calme que s'il ne s'agissait que d'une broutille.
Alice entraina ensuite le semi-démon dans la bibliothèque et s'assit dans un fauteuil à l'air confortable, invitant par là-même Anraë à faire de même.
Lorsqu'il fut installé, le vampire attendit un moment avant de lui poser une question sur sa maladie. Anraë ne savait pas quoi dire, il ne savait pas ce que c'était. Il se contenta donc de décrire ce qu'il se passait avant de tomber en insouciance.

"Hé bien, je ne sais pas trop si je répondrai à votre question, je ne sais même pas moi-même ce qu'il se passe. Un instant je suis parfaitement conscient et l'instant d'après je m'endors sans m'en rendre compte. Parfois j'essaye de lutter mais ça ne fait que retarder le moment où je m'écroulerai."

Le semi-démon avait répondu du mieux qu'il pouvait. Il regarda Alice. Serait-ce suffisant pour lui ?
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Sam 28 Mai - 12:49

HJ/ Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaallllllllllllllllllllllllllliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!!!!!!!!
Oùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùù eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees-tuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ?

Pas que je m'ennuie mais bon ...
avatar


Nombre de messages : 72
Race : semi-démon
Clan : Air
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries... Mar 14 Juin - 17:55

Bon ben je laisse le soin aux admines de fermer ce post.
avatar


Nombre de messages : 298
Race : hybride : semi-chat, semi-humain
Clan : Lumière
Perso principal : Shaara
Date d'inscription : 14/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où il est question de viennoiseries...

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Où il est question de viennoiseries...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan du Feu-