AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 18 Fév - 21:10

"Oui, c'est ça, une ville. Voici Firewall, capitale du Clan du Feu" dit Telios près de l'oreille de Kis, alors qu'ils approchaient des hautes murailles. "Nous ferions mieux de continuer à pied désormais" continua t-il en sautant à terre.
Kis l'imita, et ils arrivèrent ainsi aux portes de la Cité, lui devant, elle derrière, suivie par sa monture. Les gardes les regardèrent d'un air suspicieux, mais les laissèrent entrer sans problème. Ils ne représentaient pas de danger, mais c'est vrai qu'ils devaient former un drôle de duo. Lui, en habits de voyages, confortables et légers, et son sac de toile sur le dos, et elle, haute, élégante et immaculée, suivie par une majestueuse licorne. L'association pouvait prêter à sourire. Elle aurait presque pu passer pour une dame de la haute accompagnée de son valet. Malheureusement, l'auberge dans laquelle ils allaient dormir ne se situait pas dans les quartiers de la noblesse !

Une fois les portes franchies, il ralentit l'allure pour rester à la hauteur de Kis, et la guida dans le dédale pavé des rues de Firewall. La jeune femme ne pipait mot. Sans doute était-elle impressionnée.

#Logique, si elle n'a jamais vu de ville...#

Enfin, ils arrivèrent devant l'auberge de La Grue Cendrée, dont l'enseigne, représentant une grue au milieu d'une mare, balançait son vieux bois au rythme du vent.

"Attendez-moi ici, je vais voir s'il leur reste des chambres." dit-il en poussant la lourde porte de l'établissement.

A l'intérieur, l'atmosphère était chaleureuse. Le bar était à moitié plein, et les lanternes diffusaient une lumière tamisée qui venait s'étouffer sur les lourds rideaux. Des nuages de fumée s'échappaient des pipes des quelques vieux bonshommes qui se racontaient leur jeunesse, au fond, près du feu, dessinant des volutes surréalistes qui mouraient au plafond. Telios s'approcha du comptoir, et croisa son regard. Guinea était là, dans son tablier rapiécé, un torchon dans sa main, astiquant avec énergie le comptoir. Elle lui sourit.

"Eh bien, je te croyais mort ! Depuis combien de temps on ne t'a pas vu par ici ? Un siècle ?!" lui dit-elle, souriant de toutes ses dents.
Il lui rendit son sourire.

"Les affaires Guinea, toujours la même chose ! Je suis un homme fort occupé, tu le sais ! Dis moi, est-ce qu'il te reste des chambres ? Je suis ici avec une... amie..."

Le visage de Guinea changea, et elle colla une expression de surprise sur son visage. "Une amie ?"

"Oui, enfin, je l'ai rencontrée dans la forêt, c'est un peu compliqué. Elle est perdue et ne connaît pas du tout la région..."

_______________
Telios sortit de l'auberge et retrouva Kis à l'endroit où il l'avait laissé.

"C'est bon, nous pouvons passer la nuit ici. Mais d'abord, il faut amener votre licorne à l'écurie."
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 20 Fév - 21:10

Descendant docilement du cheval, Kis se laissa glisser à terre avec légèreté avant d’emboiter le pas de son guide.
Si le duo fut regardé d’un drôle d’air par les gardes, la nymphe ne le remarqua. Au contraire elle offrit son plus beau sourire et s’engouffra avec joie dans l’inconnu. De là …
Elle ne pu prononcer un mot.
Elle avait écouté les contes, elle avait dévoré les romans, assimiler les légendes. Mais rien, au grand jamais, nulle chose ne l’avait préparé aux bruits et aux milles couleurs de la ville.
Wouah…
Ses yeux pétillant d’émerveillement, elle suivit comme une enfant l’homme qui la dirigeait. Et lorsque finalement il la laissa un instant pour aller se renseigner dans une maison, savoir si ses habitants accepteraient de les accueillir pour la nuit. Kis passait doucement sa main dans les crins de Furëku, autant pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas, que pour calmer la licorne piaffant. La jeune femme n’avait d’ailleurs aucune conscience du monde qui l’entourait, si ce n’est pour leur sourire.
Puis quand Telios revint la voir et lui parla d’écurie, totalement ignorante de leurs coutumes, la nymphe hocha la tête et le laissa l’amener dans le lieu voulu.
Aussitôt elle fut envahie par une odeur de chevaux et de paille fraîche faisant relever les oreilles de la monture. Cette dernière était plus à l’aise dans ce milieu où l’odeur humaine était moins forte, qu’à l’extérieur.
Un palefrenier vint alors les voir. Il s’arrêta un instant devant eux, bouche-bée de voir cette licorne si impromptue en cette écurie, puis se proposa timidement à leur aide. Désignant ainsi un box confortable, Kis y fit rentrer Furëku qu’elle brossa d’un coup de brosse rapide et efficace. Une fois fait elle se tourna vers Telios :

-Que devons-nous faire ensuite ? Demanda-t-elle impatiente.
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Mer 23 Fév - 23:26

Telios pouvait presque sentir l'impatience de Kis peser dans l'air. Aussi ne lui proposa-t-il pas d'aller gentiment prendre un repas à l'auberge avant de se coucher tôt. De toutes façons, la nuit n'était toujours pas tombée, et l'auberge, sans être dans les hauts quartiers de Firewall, n'était pas non plus dans ses bas-fonds.

"Suivez-moi"
lui dit-il, avant de pousser les portes de l'écurie en adressant un signe de tête au palefrenier.
Ils débouchèrent dans l'air frais de la Cité du Feu. La rue avait perdu de son agitation, mais elle était encore arpentée par quelques promeneurs. Les allumeurs de lanterne n'étaient pas encore à l'oeuvre.

"Que diriez-vous d'une petite promenade dans la Cité, afin que je vous en dise un peu plus sur les coutumes de notre monde ?"

[HRP: si tu réponds oui j'essaierai de faire un post un peu plus long la prochaine fois ^^]
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 25 Fév - 16:46

Une promenade ?
Les yeux décolorés de la nymphe s’écarquillèrent avec ravissement.
Vraiment ?
Il acceptait de lui faire découvrir la ville ?
Un sourire étincelant prit place sur ses lèvres et elle répondit joyeusement :

-Vous seriez d’accord?! Vous êtes un ange monsieur Telios !

Et elle laissa un rire d’enfant exprimer toute la gaité que cette idée lui inspirait. Réalisant alors quelques pas dans la rue, inconsciente du monde qui l’entourait, elle reprit :

-Montrez-moi. Est-ce vrai que chaque personne en cette ville ne fait qu’une seule chose de ses journées ? Que certaines ne font que du pain ? Ou que des maisons ? Ou qu’ils restent toujours derrière des meubles à regarder les gens ?

Des boulangers, des ouvriers, des marchands. Pour une jeune femme comme Kis dont tout lui tombait dans les mains selon ses désirs, quoi de plus surprenant ? Que cela devait être ennuyant de faire sans cesse la même chose! La vie offrait pourtant une infinité de diversité. Quel intérêt y avait-il à répéter les mêmes gestes jours après jours?
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 27 Fév - 14:44

Le jeune homme répondit au rire franc et clair de la nymphe. Mais la voilà déjà qui enchaînait sur une série de questions ! Décidément, la curiosité de cette femme était sans limite !

"C'est tout à fait vrai. Chaque personne, en théorie, a ce qu'on appelle un métier. Ceux qui font du pain sont boulangers. Ceux qui construisent les maisons, maçons. De cette façon, en se spécialisant, ils acquièrent des compétences particulières pour réaliser au mieux leur activité, plutôt que de batifoler à droite et à gauche en produisant un travail superficiel. Moi, je n'ai pas vraiment de métier, je vis de ce qu'Endora m'apporte, et j'effectue quelques travaux ça et là, afin de gagner quelques sous."

Tandis qu'ils conversaient, leurs pas les guidaient à travers la Cité. Ils déambulaient dans les rues pavées, passant devant les échoppes des cordonniers, tanneurs, épiciers ou taverniers. En décrivant cette ville et ses mœurs à Kis, Telios y posait un œil nouveau. Ces rues familières prenaient un aspect différent, et Telios s'y sentait comme néophyte. Mais pas étranger. Rien n'était hostile dans ce dédale. L'énergie tellurique qui se mouvait sous ses pieds, bien qu'étouffée par les pavés, semblait résonner dans ses oreilles et battre au rythme de son coeur.

Il se tourna vers Kis, qui semblait toujours fascinée par ce qui l'entourait. Avisant une boutique de vêtements, Telios la visa de l'index et dit à sa voisine :


"Ceci est un magasion où l'on vend des vêtements. Que diriez-vous d'y aller faire un tour, histoire de troquer votre robe contre des habits un peu plus pratiques ?"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 6 Mar - 14:20

Alors ainsi, les rumeurs qui avaient tant fascinées les siennes (elle comprise) étaient belles et bien vraies ?
Au fond d’elle Kis s’était persuadée que cela n’était rien d’autres que des fables incroyables pour accentuer l’étrangeté de l’extérieur.
Même pas.
Selon les dires de Telios, avoir un métier empêchait de batifoler, toutefois… :

-C’est une mauvaise chose ? Les gens ne doivent pas s’amuser ici ? Mais comment font-ils pour se détendre ? Pour rire ? Leur vie doit être triste s’ils ne peuvent jouer.

Et tout à ses questions étranges, la nymphe continuait d’avancer de ses petits pas légers. Une allure voletante jusqu’à ce que son accompagnateur l’arrête et lui propose de rentrer dans une maison.
Un moment surprise, elle écouta les explications pour reporter ensuite une nouvelle fois son regard sur la boutique.
Elle était tiraillée entre deux sentiments. Ô comme elle voulait avoir de nouveaux vêtements, être comme ces gens autours qui passaient en la voyant à peine (ou quelque fois un peu trop). Comme elle aurait voulu voir ce que cela faisait de porter sur soi ces vêtements d’apparence si grossière et si rugueuse. Mais troquer sa robe… c’est qu’elle y tenait mine de rien.
Un des rares cadeaux de dame Shizen ne s’échange pas si facilement. Car oui elle pouvait avoir si elle demandait, mais il y a différence entre recevoir et quémander.
C’est ainsi, après quelques secondes d’intense réflexion, que la jeune femme releva la tête et acquiesça. Son rôle était de découvrir les us et coutumes de ce monde, la première chose à faire était donc de se mélanger à eux du mieux qu’il lui était permis.
Poussant alors la porte de bois d’un geste décidé, Kis s’exclama aussitôt d’un joyeux « Bonjour » en entrant.
Mais son enthousiasme sembla la quitter rapidement. Le souffle coupé la jeune femme regardait, les yeux écarquillés, tous ces habits qui l’enveloppaient.
Il y avait mille et une couleurs, des hauts, des bas, des chapeaux, des masques… Tout :

-Wouah… Souffla-t-elle encore une fois conquise. Monsieur Telios vous savez dénicher des endroits fabuleux.

Non loin de là le vendeur se sentit flatté à la place de l’homme et s’approcha, un sourire commercial sur les lèvres :

-Je vous souhaite la bienvenue dans ma modeste boutique, mademoiselle. Désirez-vous quelques choses de particulier ?

La petite lueur intéressée qui brillait dans les yeux de l’individu n’était pas anodine. Cette cliente aux allures un peu perdues avait sur elle une robe de qualité et de belle facture. Nul doute qu’elle avait de quoi payer et qui sait … peut-être pourrait-il accentuer un peu les prix de son magasins ? Ce qui l’embêtait un peu plus en revanche, s’était l’homme blond qui l’accompagnait. Lui avait un air bien plus futé, bien plus débrouillard et surtout bien moins naïf que la jeune femme. Il se tourna donc vers lui, tentant de glaner quelques bons points près de lui :

-Votre dame se plaira ici, soyez-en sûr. Je peux offrir pour tous les gouts et toutes les envies.

Toutefois les illusions du vendeur partir bien vite en éclat lorsque Kis affirma sans l’ombre d’un doute :

-Il me faut des habits pratiques pour que je ressemble aux gens !

Il y eu un moment de flottement :

-Si je peux me permettre mademoiselle. Votre physique vous donne la possibilité de porter des affaires qui feront river sur vous tous les regards. Il ne sert à rien de chercher à vous cacher parmi le commun.

Vainement il chercha Telios du regard. Si la nymphe désirait des vêtements banals, alors ses ventes seraient moins couteuses que ce qu’il avait espéré au premier abord.
De son côté, ignorant superbement les dires de l’homme, Kis s’était dirigée vers les tissus. Etrangement, bizarrement, sa main ne s’arrêtait que sur les rares robes faites de blanc. Elle allait avoir besoin d’un peu d’aide, que cela soi pour choisir des pantalons et des chemises, mais aussi et surtout pour prendre un peu de couleur.
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Lun 14 Mar - 23:33

[HRP: Désolé pour le retard, j'ai pas eu beaucoup de temps à moi ces derniers jours !]

Telios emboîta le pas à la jeune nymphe qui s'était engouffrée dans l'échoppe d'un pas décidé. Puisqu'elle semblait si sûre d'elle, il allait la laisser faire ! Cela pouvait être amusant après tout. Il resta donc en retrait tout le long de l'échange entre Kis et le vendeur, qui semblait bien pressé de faire des affaires. Finalement, il fit un pas en avant et prit la parole lorsque la jeune femme dépassa le vendeur pour flâner parmi les tissus.

"Nous avons ce qu'il faut au niveau des vêtements de haute facture. Nous voudrions lui procurer des habits un peu plus pratiques, pour la vie de tous les jours, et également pour le voyage."

Voyant le regard interrogateur du vendeur, il enchaîna:
"Nous prévoyons une excursion du côté du Clan de L'Air, pour découvrir d'autres paysages. Nous partirions en cheval, et les robes ne sont pas des plus adaptées."

L'homme parut satisfait par cette réponse, puisqu'il acquiesça et tendit la main vers un coin du magasin, en invitant Telios à le suivre.

"Merci, nous allons nous débrouiller. Nous vous appellerons si nous voulons des renseignements"
dit-il, forçant le vendeur à s'effacer.
Au passage, il tapota l'épaule de Kis et l'amena vers l'endroit désigné.

"Voilà, il vous faut choisir vos vêtements parmi ceux-là. Je dois vous avouer que les habits de femmes ne sont pas ma spécialité, néanmoins je ferai de mon mieux." lança t-il, en empoignant une chemise ocre et un pantalon de toile brune. Voyant le regard étonné de Kis, il s'empressa d'ajouter :"Enfin, choisissez ce qui vous fait plaisir !"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Mar 15 Mar - 0:26

HJ/ Y a pas de souci. J’ai appris il y a peu que certains avaient une vie en dehors du forum Wink

La nymphe tourna un regard interrogateur au contact inopiné qu’elle reçu sur l’épaule.
Oui ? Qui est-ce ?
Semblait demander ses grands yeux pâles.
Voyant à côté d’elle Telios lui faisant signe, elle lui sourit alors et le suivit sans la moindre hésitation. Elle fut cependant un peu déçue (il faut l’admettre) de voir que les vêtements parmi lesquelles elle avait le choix étaient si grossièrement taillés et rêches.
Ô ils n’étaient pas de mauvaise facture. Mais quand on est habitué au sur mesure et à la soie depuis sa plus tendre enfance, le retour vers le commun peu surprendre.
Et puis… il n’y avait pas beaucoup de blanc.
Toutefois l’homme lui confirma que c’était bien ici qu’elle devait faire ses emplettes et elle s’y plia. Malgré tout heureuse et curieuse de la nouveauté face à laquelle cela la plaçait. En plus elle allait avoir l’aide de Telios !
Que réclamer de plus ?!
Joyeuse, elle tira à elle des tissus qui lui attiraient l’œil. Elle les remettait alors (souvent) la où elle les avait pris, mais de temps en temps la nymphe les sortait, les montrait à son accompagnateur, puis les rangeait en fonction du regard qu’il en avait. Elle dénicha finalement parmi toute la masse, une chemise de toile blanche (pour changer) et un pantalon de la même matière d’un vert très foncé. Il y avait peut-être plus joli, plus élégant. Mais Kis était principalement habituée à porter ses choix sur des robes qui témoigneraient de sa place près d’une déesse. Il y avait donc du changement dans l’air. Et puis il faut l’avouer, elle commençait à se lasser de tous ses bouts de tissu qui se ressemblaient tous au final.
Elle les tendit alors au jeune homme :

-Et ceux-ci ? Demandait-elle avec un entrain moins marqué qu’au départ.

Puisque une fois que l’on avait désigné ce que l’on voulait. Que faisait-on ?
Une petite voix soufflait ainsi intérieurement à la nymphe qu’ils ne pourraient pas partir grâce à un simple merci accompagné d’un sourire...

avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 20 Mar - 13:34

Telios observait d'un air amusé le manège de la jeune nymphe. Elle réussit à dénicher les pires horreurs que ce magasin devait contenir. Mais elle devait réussir à lire dans ses yeux, puisqu'elle les reposait le plus souvent aussitôt. Finalement, elle lui tendit une chemise blanche et un pantalon kaki, qu'elle lui exhiba avec une certaine lassitude dans la voix. Telios sauta donc sur l'occasion et lança :

"Ceux-ci iront très bien. Je pense que vous n'avez pas très envie de les essayer, vous vous changerez à l'auberge."

Sur ces paroles, le vendeur revint, et Telios lui confirma qu'ils prenaient ces vêtements. Il leur fit signe de les suivre jusqu'au comptoir en chêne, où il lui annonça le prix : sept pièces de bronze. Kis n'avait pas choisi les plus onéreux, heureusement ! Parce qu'entre l'auberge et ça... Sa bourse n'allait pas faire long feu.
Il détacha la dite bourse de sa ceinture, desserra les cordons et en sortit un pièce d'argent qu'il tendit au vendeur. Une pièce d'argent équivalent à dix pièces de bronzes, il se vit logiquement remettre... Trois pièces de bronzes, bravo !
Il récupéra les vêtements, les plia sur son avant-bras, et sortit dans la rue, Kis sur ses talons.

La nuit était tombée à présent, et les bougies des lampadaires éclairaient de leur lumière blafarde les pavés.

"Nous devrions rentrer à l'auberge. La souper ne va pas tarder à être servi"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 20 Mar - 17:43

Les emplettes se terminèrent rapidement, au grand soulagement de Kis, et les deux jeunes gens purent reprendre la route :

-Nous mangerons de la soupe ? Demanda la nymphe redevenue aussi joyeuse que curieuse. A quoi sera-t-elle ? J’aime beaucoup celle à la mangue !

Non Kis… ceci s’appelle un jus de fruit.
Ignorant alors totalement sa candeur, la jeune femme repartie à l’assaut de la rue. La nuit était pleinement tombée. Eclairée par d’obscures lumières chancelantes, les pavés aux reliefs traitres auraient pu en rendre mal à l’aise plus d’un. Qui pouvait deviner ce qui se cachait dans cette ruelle sombre ? Ou saisir la porté des bruits sourd qui provenaient d’un peu plus loin ?
Un simple objet tombé ? Ou un homme passé à tabac ?
Non, Kis ignorait tout cela, ne prêtait pas l’oreille à ce genre de bruits inconnus. Elle avançait gaiment sur le dallage, sans prendre conscience des regards moins encourageant qui se posait sur elle de temps à autre.
Peur ?
Pourquoi ?
Qui lui voudrait du mal ?
Qui était méchant dans cette ville ?
Leur marche dura ainsi un certain temps, reconnaissant parfois le chemin, elle prenait la tête du duo et découvrait la ville sous la vision nouvelle du voile du soir. Puis elle attendait que Telios reprenne les devants, pour marcher dans ses pas lorsque la mémoire lui faisait défaut. Enfin ils arrivèrent à l’auberge. Toutefois la lumière, les rires et la musique qui s’en échappaient firent douter la jeune femme :

-Etes-vous sûr que nous n’allons pas les déranger si nous entrons ainsi ? Ils ont l’air très occupé, peut-être devrions-nous repasser plus tard. Ajouta-t-elle timidement.

avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 20 Mar - 21:21

Arrivés devant l'auberge, Kis fit une remarque qui provoqua une nouvelle fois le rire chez le jeune homme.

"Certes non, ne vous inquiétez pas. Tous ces gens sont simplement dans la grande salle en train de se restaurer, au son de quelque troubadour. Vraiment, pas d'inquiétude, venez !" dit-il en poussant la porte, et en se dirigeant droit vers le comptoir où se trouvait Guinea. Il attendit qu'elle le regarde pour lui dire :

"Guinea, pourrais-tu nous libérer deux places ? Nous allons poser des affaires dans la chambre et nous redescendons souper. Met nous donc deux écuelles ! Merci !"

Guinea acquiesça et disparut dans les cuisines. Telios revint vers Kis qui s'était arrêtée quelques pas en arrière, observant comme à son habitude la foule qui l'environnait, et lui glissa de le suivre. Ils zigzaguèrent entre les dîneurs pour atteindre l'escalier, tout au fond de la pièce. Les marches étaient patinées, presque noires à force d'usure et de fumée, et elles craquaient toutes sous le pied. Ils en avalèrent deux volées avant de s'engager dans un couloir aux murs peints à la chaux où s'ouvraient plusieurs portes. Levant les yeux, Telios repéra la chambre qui leur était attribuée et sortit une clé de l'intérieur de sa cape.

"Voilà, ce sera notre chambre pour cette nuit, la numéro 7 !"

Il actionna la poignée en fer forgé et pénétra dans la pièce. Face à lui se tenaient deux lits simples, séparés par un rideau de tissu (il n'avait pas assez pour deux chambres, mais il fallait tout de même un minimum d'intimité !). Sur sa gauche, une grande cuvette trônait, qu'il pouvait demander à remplir pour un bain. Sur sa droite, une commode tordue était appuyée contre le mur, presque en dessous de l'unique fenêtre de la pièce, qui donnait sur le toit des écuries. Dessus étaient posées deux candélabres, dont l'un était allumé, projetant des ombres difformes sur le mur d'en face.

"Je vais vous laisser vous changer, je vous attendrai devant la porte. Ensuite, nous pourrons descendre manger. Cela vous convient ?" dit-il en lui tendant ses achats.
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 20 Mar - 22:57

Kis baissa piteusement la tête face au rire du jeune homme. Sa remarque avait-elle été à ce point stupide ?
Mais Telios ne s’y attarda pas et au contraire, dissipa les craintes de la nymphe avec une conviction qui embarqua immédiatement son interlocutrice avec lui. Entrant alors avec détermination dans la salle, Kis fut un instant perdue par tant de bruit autour d’elle.
Elle resta là, immobile, gravant dans sa mémoire cette ambiance aux apparences si barbares. Ou était l’élégance ? Ou était la grâce à laquelle elle était tant habituée ?
Cependant la jeune femme se ressaisit et courue presque pour reprendre sa place d’ombre derrière Telios. Une ombre, certes, mais une ombre drôlement attentive qui jetait des coups d’œil fascinés de tous côtés.
Tant de gestes ! Tant de bruit ! Et tout ça… pour pas grand-chose au final. Même les personnes qui avaient l’amabilité de chanter et de danser devant ses gens se trouvaient ignorés par la plupart.
Etait-ce cela la coutume d’Endora ?
Ne donner aucune importance à l’art ?
Cependant ses pensées furent bien vite détournées. Effectivement Telios lui indiquait leur chambre, tout en l’y conduisant. Une fois dans la pièce Kis nota un manque crucial d’arbre, de blanc… et de chaleur. Ainsi, si la rue ne l’avait guère effrayé, les ombres dansantes provoquaient une certaine inquiétude en elle. Mais il fallait faire avec et elle se contenta d’attendre que son accompagnateur sorte. De là elle retira sa robe, déplia ses autres vêtements qu’elle enfila avec grimace. Le tissu n’était pas, pas du tout, doux. En même temps quand on est habitué à la soie…
Elle mit peu de temps à finir de se préparer et quand ce fut fait, la nymphe eut bien du mal à s’accommoder à ses vêtements. Elle qui n’avait, pour ainsi dire, jamais mis de pantalon. Elle se sentait gênée par se tissu rêche qui entourait ses jambes. Ô sans grande exagération, au contraire il était même plutôt lâche, seulement elle n’avait pas l’habitude.
Réalisant quelques pas pour s’y accoutumer, Kis marcha les jambes arquées puis se força à un peu de dignité. Après un temps elle ouvrit timidement la porte, ses longs cheveux de neige coulant lentement autour d’elle lorsqu’elle se pencha :

-Je suis prête, je crois. Dit-elle en passant la tête par l’entrebâillure, puis en l’ouvrant tout en grand. Nous allons devoir redescendre ?

HJ/ Un jour je ferais un rp qui sert à quelque chose Wink ^^"
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 25 Mar - 19:40

Telios fut surpris par la question et marqua un instant d'hésitation, d'autant plus qu'il avait été marqué par le changement de tenue.

"Heu... Oui. Nous ne pouvons prendre le souper dans la chambre. Et puis, la grande salle est plus conviviale."
Il s'engagea à nouveau dans le couloir, puis dans le vieux escalier, et ils finirent par déboucher dans la salle à manger, où Telios retrouva -faiblement-, les effluves telluriques sous ses pieds. Guinea leur avait débarrassé une table, dans une alcôve, d'où ils pouvaient observer le reste des convives. Telios tira la chaise à Kis, puis s'assit à sa place. Presque immédiatement, une employée leur amena le plat du jour : ragoût de bœuf et pommes de terre. Le fumet monta aux narines de Telios qui se mit aussitôt à gargouiller.

"Mangeons tant que c'est chaud !" lança t-il, avant de se jeter sur son plat.

Le boeuf était savoureux, bien que les patates aient été trop cuites. Mais il avait trop faim pour faire le difficile. Les maigres tranches de viande fumée qu'il avait englouties à midi avaient disparu depuis bien longtemps. Et le frugal petit déjeuner (une pomme et un broc d'eau) n'arrangeait pas les choses. En engloutissant une nouvelle bouchée de ragoût, Telios se remémora un souvenir qui le fit sourire. La cuisinière de l'orphelinat leur préparait souvent du ragoût, et, faute de budget, le préparait parfois avec une viande tellement dure que leurs pauvres dents s'y rompaient presque. Malheureusement, la sortie du réfectoire leur était interdite tant que les assiettes n'étaient pas vides. Aussi avaient-il développé une combine : les garnements cachaient les morceaux de viande dans leur miche de pain (qu'ils avaient le droit de terminer hors de table), et jetaient ensuite ce cuir aux chiens.
Le souvenir de cet épisode lui provoqua également une réminiscence d'autres incidents, moins heureux, comme la mort de Mowel et son bannissement. Chassant ces pensées en d'un mouvement de tête, il releva les yeux et distingua Kis, aux cheveux toujours immaculés, mais aux vêtements plus ordinaires à présent, à travers une mèche de ses cheveux blonds.

"Vous aimez ?"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 25 Mar - 23:23

La curiosité de Kis piquée à vif, la jeune femme jeta un bref regard à Telios pour observer sa façon de manger, puis remarquant qu’il n’y avait guère besoin de manière. Elle s’empara de ses couverts et testa la résistance des aliments.
Etrange plat.
Cependant il sentait bon.
L’assiette paraissait malgré tout n'avoir comme unique but que de satisfaire l’appétit, pas les yeux. S’armant de courage, la nymphe piqua sa fourchette dans un légume jaune pâle. Doucement elle le porta à sa bouche et le mâcha. C’était… inhabituel.
Bon d’accord elle en reconnue le gout de la pomme de terre. Mais cette dernière était d’une bien différente consistance que la normale, un peu plus fade aussi, toutefois cette erreur était comblée par la sauce du plat. Elle piocha dans le reste … et fut convaincue :

-Vous aimez ?

Tirer de son test, Kis releva la tête les yeux brillants :

-C’est délicieux ! S’exclama-t-elle ravie.

Poursuivant sa découverte, son couvert se dirigea de nouveau vers son assiette pour s’enfoncer dans un légume marronnâtes. Là, la jeune femme n’avait strictement aucune idée de ce que cela pouvait bien être. L’apportant du bout de son nez, elle le renifla doucement.
Un mauvais pressentiment l’envahi, une vague d’angoisse la saisit :

-C’est… Fit-elle la voix tremblotante alors que sa fourchette se reposait sur le rebord. ...De la viande ? Cela vient… d’un animal ? Il a été tué… pour qu’on le mange ?

Le visage presque aussi blanc que sa chevelure, Kis peinait désormais à trouver une respiration normal. Qui était-ce ?
Qu’était-ce donc que cet animal qui avait dû payer de sa vie, l’envie de manger de la nymphe ? Cet être… était mort par sa faute !
Remontant ainsi un fil imaginaire, sans forcément de logique. La jeune femme fut prise de nausées. Elle se leva soudainement, reculant sa chaise dans le même mouvement, elle se dirigea vivement vers la porte d’un pas mal assuré.
De l’air. De l’air.
Vite.
La poignée céda facilement sous sa main, offrant à Kis une bouffée d’air bienvenue. Entrant ainsi dans la nuit, la jeune femme chercha à tâtons le mur à ses côtés, elle s’y laissa glisser jusqu’à être assise au sol.
Haletante, des perles salées finirent néanmoins par couler sur ses joues. Elle éclata alors en larme, se balançant d’avant en arrière en murmurant comme si le monde venait de s’effondrer autour d’elle :

-Il est mort. Il … Il est mort.

Une idée la frappa soudain.
Peut-être était-ce une femelle ? Si cela se trouvait… elle avait eu des petits !
Et ses chauds sanglots reprirent de plus belle.

HJ/ En plus d’être naïve elle est émotive ? Bah on est pas sorti de l’auberge ^^’
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Lun 4 Avr - 19:20

Telios marqua un instant de surprise lorsque Kis se leva et sortit de l'auberge, d'un air choqué. Allons bon, qu'avait-elle donc encore ? Était-elle une végétarienne convaincue ? Les nymphes ne mangeaient-elles jamais de viande ? Diantre !

Repoussant la chaise, il emboîta le pas à la jeune femme en fusillant du regard les curieux qui le dévisageaient. Il sortit sur le parvis de l'auberge, aussitôt enveloppé par la nuit. Refermant la porte derrière lui, il entendit les sanglots de Kis sur sa gauche, et s'accroupit devant-elle. Posant une main sur son épaule en geste de réconfort, il lui dit :

"Allons, allons, que se passe t-il ? Vous n'aimez pas le bœuf ? "

Telios se rendit compte que sa question était des plus stupides. Mais il ne savait jamais comment se comporter devant quelqu'un qui pleurait ; cela sapait toute sa confiance en lui.
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Lun 4 Avr - 20:00

La nymphe releva son regard emplit de larme sur Telios :

-Si… je les aime… énormément. Ce sont des êtres vivants. Et … et à cause de moi il est mort !

Plongeant son visage humide entre ses mains, la jeune femme ne réussissait pas à se défaire de cette idée :

-Les hommes sont-ils tous des barbares ? Demanda-t-elle sans se rendre compte que cette phrase pouvait être (pour certains) très mal prise.

De sa main elle chassa alors les perles argentées qui gouttaient de ses yeux, puis croisa de nouveau le regard de son accompagnateur :

-Pourquoi … tuez-vous des innocents ? Leur viande… ne vous est pourtant pas indispensable.
Sanglotait-elle encore.

HJ/ J’aurais peut-être pas du la faire pleurer… parce que maintenant je ne sais pas comment m’en sortir ^^’. Navrée.
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Lun 4 Avr - 20:21

[HRP: t'inquiètes, on va s'en sortir Very Happy]

Telios hésitait entre rire, pleurer ou s'énerver. Le dernier choix pris le dessus. Sans doute son impulsivité y était-elle pour beaucoup. Il se redressa de toute sa hauteur dans la pénombre, dominant Kis, et cracha :

"Je ne vous laisserai certainement pas insulter les Hommes de cette manière. Il y a certes des barbares parmi nous, comme au sein des autres. Mais ne jugez pas une race trop hâtivement, surtout sur des critères aussi...minables !"

Il sentait ses joues s'empourprer, et son sang battre à ses tempes et à ses poignets, faisant palpiter son phoenix tant il serrait les poings.

"Ces animaux sont nécessaires, contrairement à ce que vous pouvez penser. Un homme a besoin de viande pour survivre, c'est un fait reconnu. Comment pourrions-nous subsister sans ça ? Ne mangerions-nous que des racines ?! J'ai été plutôt patient avec vous, mais ne dépassez pas les limites. Tout Homme a sa fierté, au moins vous aurais-je appris-ça !" finit-il, en faisant inconsciemment trembler le sol sous les deux protagonistes.

Puis il prit une grande inspiration. Peut-être avait-il été trop impulsif cette fois-ci.

[HRP : Soit elle s'arrête, soit elle part en courant ^^]
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Lun 4 Avr - 21:41

HJ/ Ben … comme elle est assise et que partir en courant prendrait trop de temps… elle va s’arrêter XD.

Prise d’une subite terreur face à l’inconnu en colère qui se dressait devant elle, Kis se recroquevilla sur elle-même, protégeant sa tête de ses mains frêles.
Réflexe bien peu efficace et surtout dérisoire devant un tremblement de terre, mais non pas moins automatique chez beaucoup.
Finalement, après quelques heures passées ensemble, on ne connait que bien peu une personne :

-Pardon. Murmura-t-elle plaintivement. Je vous demande pardon.

Elle l’avait blessé, vexé, mis en colère.
Qu’allait-il faire ?
Quand elle voyait le ton emprunté, l’attitude de force et de puissante qui se dressait devant elle, qu'il émanait, la nymphe prenait bien conscience qu’elle n’avait pas l’ombre d’une chance.
Voulait-il la tuer ?
Alors pourquoi restait-il planté là, à ne rien faire ?
N’osant de nouveau croiser son regard, Kis demeura à même le sol. Les larmes ne perlaient plus sur son visage, sans qu’elle ne s’en soit rendu compte ses pleurs avaient cessé. Mais à la place, dans ce décor printaniers, une neige douce et immaculée tombait lentement sous les yeux incrédules des rares passants encore présent. Car si rien n’en désignait la nymphe comme responsable, un tel temps à une telle époque n’était que synonyme de magie :

-Pardon. Répéta une fois de plus la jeune femme sincèrement désolée.

Parce qu’elle s’était trompée sur les hommes. Parce que de son erreur avait découlé une blessure dans la fierté de l’un d’eux. Parce que pour le coup elle se sentait lamentable.
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Jeu 7 Avr - 14:26

Telios prit plusieurs inspirations profondes et força le calme à revenir en lui. La scène qu'il observait était étrange. Kis semblait sincèrement désolée. Après tout, elle était nouvelle en Endora. D'autant plus que, alors que ses larmes avaient cessé leur chute, la neige avait débuté la sienne. La neige ? En ce début d'Automne ? Il y avait forcément quelque chose de surnaturel là-dessous. Et, comme magie et émotions ne faisaient qu'un, Telios crut comprendre.
Après tout, il aurait du s'en douter : les nymphes étaient des créatures divines et magiques. Et puis, ce pouvoir semblait logique, elle qui était toujours de blanc vêtue. Mais combien d'autres capacités cachait-elle encore ? Pourrait-elle le tuer d'une simple pensée ? Le jeune homme frissonna à cette idée, puis battit des cils pour en chasser les quelques flocons.

"Excusez-moi, je me suis probablement un peu trop emporté" dit-il, réalisant qu'il avait fait trembler la terre sous le coup de la colère. "Cependant, ne vous avisez plus d'insulter les Hommes. Nous sommes des êtres fiers, même si imparfaits." continua t-il, sur un ton calme cette fois-ci.

Traçant de la pointe de sa chaussure une trace dans le mince tapis blanc, qui tenait étrangement bien sur le sol, il croisa le regard de la nymphe. Le silence devenait pesant.

"Et alors, heu... Vous maitrisez seulement la neige ou tout l'élément liquide ?"

avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Jeu 7 Avr - 16:53

La jeune femme secoua doucement la tête en séchant de ses doigts les dernières larmes qui refusaient de quitter ses joues :

-Non, je… j’ai été méchante aussi. (HJ/ Je suis la seule à la trouver ambigüe cette phrase? ^^")

Puisque ce n’est qu’après réflexion que la nymphe avait constaté la race de Telios. Un homme visiblement, un homme qu’elle avait traité de barbare sans la moindre hésitation, sans rien connaitre de leurs besoins…
En revanche sur ce point-ci, les contes qu’elle avait pu entendre se confirmait. Cette race, ce sexe, était d’une grande fierté.
La confusion gagnant peu à peu le duo, ce fut le celui qu’on nomme au masculin qui esquissa la tentative de rompre la gêne grandissante. Redressant son visage, Kis ne comprit pas instantanément le sujet abordé. De la neige ? Du liquide ?
Regardant autour d’elle, elle constata alors les flocons qui bien qu’épais, n’en descendaient pas moins lentement sur le sol. Il parlait de ses pouvoirs…
De nouveau elle fit un signe négatif de la tête :

-Je suis l’hiver. Je ne peux créer que l’hiver… juste de la neige et de la glace.

Croisant alors les yeux de son interlocuteur, son sourire lui revint quand elle ajouta :

-Je peux aussi guérir. C’est mon pouvoir le plus puissant.

D’où la proposition faite lors de leur rencontre. Cependant elle ne tirait nulle arrogance de cette précision, juste du bonheur de pouvoir soigner avec une relative facilité le mal physique rongeant une multitude de personne. Balayant ensuite les environs, la nymphe demanda :

-Est-ce vous qui avez fait trembler la terre ? C’était… effrayant.

Et témoin d’une grande puissance endormit au sein de ce guerrier. Etait-ce d'ailleurs normal qu'un simple humain est en lui de telles possibilités? Cela ne devrait-il pas être réservé au Dieux?
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 8 Avr - 22:25

L'Hiver ? Cette saison, personnifiée dans cette jeune nymphe ? L'Hiver, cette saison que les gens de son clan abhorraient, elle qui flétrissait leurs plantes et craquelait leur sol ? Face à lui ? Une nouvelle fois, mais pas la dernière, Telios trouva la situation étrange.
Paradoxale même, puisqu'elle venait de lui annoncer son pouvoir de guérison. Rarement il avait entendu dire de l'hiver qu'il apaisait les blessures et soignait les coeurs. Enfin, peut-être était-ce lié à son éducation. A l'Orphelinat, l'hiver gelait les lits et les doigts. Il avait même emporté quelques uns de ses tous jeunes camarades, une année qu'il était particulièrement rigoureux.

Mais Kis enchaînait déjà avec une question, et Telios lui répondit donc.

"Je... Oui, c'est moi, mais sans réelle volonté je le crains. La colère assurément. Mais, en effet, je dois vous avouer que moi aussi je possède des capacités surnaturelles, dont celui de faire trembler le sol. Toutefois, la secousse que vous avez ressentie était plutôt faible. J'ai déjà fait beaucoup plus intense."

Encore une fois, le tragique incident de l'Orphelinat. Une des plus puissantes jusqu'à ce jour. Avec, bien sûr, celle des Plaines de Feu où il avait creusé des tranchées concentriques sur plusieurs centaines de mètres. Sombre histoire.

Une rafale de vent lui fouetta le visage, ramenant des flocons glacés sur sa joue. Tendant la main vers son interlocutrice, il lança :

"Que diriez-vous de rentrer nous réchauffer, la table nous attend toujours ?"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Ven 8 Avr - 23:20

La secousse était faible, ainsi, comme l’avait supposé Kis précédemment, son interlocuteur devait posséder un potentiel effrayant de puissance. Cependant, hochant doucement la tête à la question de Telios, elle se releva sans à coup :

-Vous avez froid ?

A bien y réfléchir, l’homme n’était guère vêtu pour résister à pareil temps et lui n’était pas une nymphe représentant d’une saison.
Levant donc ses yeux vers l’obscur infini du ciel, elle demanda aux flocons de cesser leur descente vers le sol. Il n’était plus l’heure de refroidir les environs, ni même de perturber les plantations de ces individus travaillant d’arrache pied pour nourrir leur famille :

-Par contre… ajouta-t-elle dans un murmure. Je ne mangerais pas de viande, j’ai toujours vécu ainsi jusque ici, mon corps n’en a jamais souffert, ce n’est donc pas obligatoire pour moi…

La jeune femme s’engouffra alors dans la salle qu’elle avait quittée si précipitamment tandis la chaleur et le bruit la frappèrent de plein fouet.
Elle avait beau ne pas souffrir des basses températures (après tout quand on est dame de l’hiver…), son corps en perçu tout de même le changement. Pour être honnête, elle en préférait presque la température extérieure.
Elle regagna donc la table d’un pas tranquille et attendit que Telios suive le mouvement. Ses yeux le détaillaient avec curiosité :

-Y-a-t-il beaucoup de personnes aussi puissante que vous dans les terres d’Endora ? Que font-elles ? Où sont-elles ? Et vous ? Pourquoi parcourez-vous le monde ? Avez-vous un but particulier ? D’où venez-vous ?

Elle ne remit pas l’histoire de « sauver une princesse » sur le tapis puisqu’apparemment ce n’était pas le cas ?
Mais quelque soit le point de vu que l’on prenait, Kis avait retrouvé sa soif de savoir.



HJ/ Rah la boulette!!! J'espère que personne ne l'a vu ^^"
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Sam 9 Avr - 19:52

[HRP: Quelle boulette ?]

Lorsqu'il acquiesça en réponse à sa question, Kis leva la tête vers les cieux, et la neige cessa aussitôt de tomber sur Firewall. Puis il la suivit dans la salle de l'auberge, que l'âtre enveloppait dans une douce chaleur, d'autant plus agréable après ce qu'il venait de vivre. A peine assise, la nymphe sembla retrouver son assurance et le bombarda de nouveau de questions. Telios prit sur lui. Après tout, il avait accepté de la guider dans ce monde. Espérons qu'elle apprenait vite.

"Sachez que je suis loin de faire partie des plus puissants de ce monde en terme de pouvoir, et dans tous les sens de ce terme ! Mais, nous sommes tellement nombreux en ce monde qu'il m'est incapable de tous les connaître !"

Telios avait déjà oublié la moitié des questions qu'elle lui avait posé, tellement son flux avait été rapide. Aussi ne répondit-il qu'à la dernière de ses questions qui finissait à peine de résonner.

"Je crois vous l'avoir déjà dit, non ? Je viens du Clan de la Terre, qui est voisin à celui-ci. Plus particulièrement, de sa principale ville, Woodan. J'en venais avant de vous croiser dans la forêt. Mais, à moi de jouer aux questions ! Les gens de votre monde maîtrisent-ils tous la magie ? Y'a t'il aussi l'Automne, l’Été et le Printemps, en plus de vous ?"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Dim 10 Avr - 12:59

HJ/ J'ai juste posté le post d'avant en réponse à Layi (me suis trompée de page quoi ^^")


Kis ouvrit de grands yeux.
Alors… il y avait plus puissant ?
Que lui ?
Que de faire trembler la terre ?
Inconsciemment la nymphe sentit une boule d’angoisse monter au creux de son ventre ? Et si ces derniers étaient méchants ? S’ils s’amusaient à tyranniser les autres ? Comment faisaient-ils pour se défendre ? Avaient-ils trouvé leur prince (voir leur Dieu) pour se défendre ?
Cependant, avant que la jeune femme n’ait pu enchainer sur toutes ses questions qui se bousculaient dans son esprit, ce fut Telios qui la coupa et la questionna bien qu’il n’est pas répondu à la principale qui s’imposait à la demoiselle.
Pourquoi était-il sur les routes s’il n’avait nulle princesse à aller sauver ?
Elle prit malgré tout le temps de réfléchir avant de reporter son regard sur son interlocuteur et de lui répondre en souriant :

-Oui. Mais à degré différent. Pour celles qui ne sont pas des quatre saisons, cela est vraiment (pour quelques unes) très léger. Il n’y a que Dame Shizen qui possède une puissance sans limite.

Normal me direz-vous, c’est une déesse. Toutefois les propos de la jeune femme étaient affirmés sans fondement puisqu’elle n’avait jamais vraiment eu l’occasion de la voir activement à l’œuvre. Certes elle avait déjà été témoin de sa magie, mais rien de plus que des sortilèges mineurs pour satisfaire ses suivantes :

-Nous sommes plutôt nombreuses aux côtés de Dame Shizen. Et nous sommes toutes affiliées à une saison particulière, j’en suis la représentante de l’hiver, trois autres des miennes sont respectivement le printemps, l’été et l’automne. Comme cela selon nos envies, mais surtout celle de notre maitresse, nous offrons le paysage qu’il convient.

Elle lui offrit de nouveau un sourire :

-De plus, certaines d’entre nous bénéficie d’un pouvoir plus ou moins efficace. Tout comme je possède celui de guérir.

Il ne faut toutefois pas oublier une chose. Le monde de Kis se limitait à un espace relativement limité. Disons juste qu’elle n’avait jamais pu faire le tour de là d’où elle venait et ignorait ainsi s’il existait d’autres individus sur sa planète :

-Vous voulez savoir autre chose ? Demanda-t-elle joyeusement.
avatar


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall ! Mar 12 Avr - 13:10

Ainsi Kis venait d'un monde entièrement magique. Et, d'après ce qu'elle semblait dire, elle faisait partie des puissantes en terme de magie. Telios laissa un instant son esprit divaguer en imaginant les possibilités qu'un pouvoir tel que celui de Kis offrait. Créer des blizzards, des tempêtes, ensevelir n'importe quoi, sous la neige...
Combiné à son propre pouvoir, la puissance offerte pouvait en devenir terrifiante. Trop peut-être. Chacun avec son pouvoir, cela était pour le mieux.

La question de Kis le fit revenir à l'auberge, devant son ragoût dans lequel il chipa un nouveau morceau de viande qu'il porta à ses lèvres. Réfléchissant à ce qu'il pourrait bien lui demander, il réalisa que la curiosité n'avait jamais été son truc.

"Écoutez, non. A vrai dire, je n'ai plus rien à vous demander sur votre monde. Et vous ?"
avatar


Nombre de messages : 41
Race : Humaine
Clan : Terre
Date d'inscription : 31/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall !

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Licornes et urbanisme : bienvenue à Firewall !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan du Feu-