AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Peine de coeur sur peine de corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Peine de coeur sur peine de corps Ven 18 Fév - 16:10

Lorsque Allen passa les portes de Firewall rt atteignit les premières fermes de ses abords, il s'effondra dans un fossé, essoufflé.
La honte lui étreignit encore une fois le cœur.
Un vampire essoufflé ? Comment était-ce possible ? Ridicule.
Mais cela s'expliquait facilement par les battements affolés de son coeur.

Allen rougit violemment. Reprenant ses esprits il se sentit plus bête que jamais en se rendant compte qu'il aurait très bien pu se téléporter, au lieu de courir comme un imbécile.

Posant son menton dans ses genoux, une main caressant distraitement l'herbe trempée de rosée, il se replongea dans ses pensées.
Pourtant tout n'avait pas si mal commencé. Même la réunion mondaine ne lui avait pas parue trop désagréable et sa rencontre avec Lisa lui avait laissé un souvenir prometteur.
Même le plaisir qu'il avait ressentit un instant plus tard ne lui avait pas tellement déplu finalement.
C'était plutôt sa perte de contrôle qui lui pesait. C'est ridicule.
Et en vérité il avait surtout peur de son père. Le discours qu'il lui avait tenu sur le palier étaient pleins de sous entendus sur la "surprise" qu'il lui réservait. Il n'était pas censé perdre ainsi tout contrôle. Il aurait dû prouver à son père quelque chose, quelque chose qu'il ignorait. C'était une épreuve de plus. Et c'était la première à laquelle il échouait.
Pris de tremblements à cette idée il ferma un instant les yeux.


Dans un fossé aux abords de Firewall l'herbe était encore pliée à l'endroit où, quelques instants plus tôt, se tenait un jeune homme contrit.

Lorsqu'il rouvrit les paupières, Allen était étendu de tout son long dans une clairière éclairée par les rayons d'une grand lune rousse.
La tension avait disparu. Son père lui pardonnerait. Pour l'instant, il était suffisamment loin.
Il lui présenterait ses excuses demain matin.
Mais pour l'instant, il allait rester là et réfléchir un peu.
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Sam 19 Fév - 14:41

Avaran avait prit la direction de Firewall. Pourquoi ? Il l'ignorait. Par réflexe sûrement. Depuis quelques heures la douleur dans la jambe se faisait lancinant, et le fatiguait à vitesse grand V. Son cheval marchait à allure soutenue, sans trop se précipiter, afin de ne pas rendre le voyage trop agité. La forêt était calme, personne pour venir l'enquiquiner, ou l'attaquer.

Lorsqu'il déboucha sur la petite plaine qui séparait les grands arbres roux de la cité du Feu, il soupira. Il commençait à se demander si allait en ville dans son état était une si bonne idée. Après tout, il pourrait aller récupérer de quoi calmer sa douleur, et quelques potions d'urgence, mais si jamais il se faisait attaquer par plusieurs personnes, il ne tiendrait sûrement pas. Cette pensée lui fit serrer les dents. Cette faiblesse ne lui ressemblait pas, et l'écoeurait au plus haut point. Il n'aurait peut-être pas dû quitter Woodan, et arrêter si brutalement ses soins. Mais il ne pouvait pas cautionner non plus d'être pris pour un pauvre petit malade sans défense, et avoir quelqu'un après lui jour et nuit.

Alors qu'il pestait interieurement, Avaran aperçut une silhouette sur le sol. Bien que l'obscurité fut grande, il put distinguer, grâce à ses talents vampiriques, qu'elle lui était familière. Il s'avança juste un peu plus afin de confirmer ses doutes, avant de s'arrêter net. Son coeur s'emballa. Allen. C'était Allen qui se reposait dans l'herbe à quelques mêtres. Avaran resta immobile. Un tas de pensées contraires se battaient dans sa tête. D'abord, la joie de revoir le jeune homme, qu'il pensait avoir perdu à jamais, ensuite, la colère de repenser à ce qui s'était passé lors de leur séparation, puis la honte de se présenter dans son état face à son apprenti, et pour finir la nostalgie en repensant à ses aventures d'entant.

Avaran ne pouvait pas aller aborder le jeune homme. Son orgueil lui criait que ça serait pathétique de se montrer dans un état aussi lamentable devant celui qui le considérait comme son modèle. " Considérait " ... L'assassin tiqua. Après tout, Allen était-il toujours le même que celui qu'il avait connu ? Son 'père' l'avait sûrement beaucoup changé. Cette pensée emplit Avaran d'un grand sentiment de haine en repensant à cet homme, celui qui avait osé lui prendre Allen, sous prétexte qu'il était son père, alors que c'était Avaran qui avait servi de mentor au jeune homme pendant de longues années.
Et si ce Alice Crew était à Firewall ?
Avaran le tuerait.
Ou du moins, essayerait de le tuer.
Quant à Allen...
Avaran resta immobile, distant, réticent.
Qui allait-il rencontrer s'il s'approchait ? ...
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Sam 19 Fév - 21:09

Étendu dans l'herbe humide, Allen avait atteint à présent un état de plénitude presque totale. Pour échapper au stress il se contraignait à oublier tous les évènements qui le tracassaient comme s'il n'existaient pas. Il aurait bien le temps de s'en préoccuper plus tard.

Un calme serein l'envahie et il se laissa doucement couler dans une douce somnolence.
Alors qu'apparaissaient enfin à ses yeux les chimères oniriques, une présence non loin de lui le fit brusquement revenir à la réalité.
Pour la deuxième fois en quelques heures, Allen perdit tout contrôle de lui-même. En effet, avant même d'avoir eu le temps de comprendre ce qu'il faisait il avait bondi sur ses pieds et se tenait debout, les genoux légèrement fléchis prêt à se jeter sur l'éventuel agresseur.

Après un instant de réflexion il distingua une silhouette humanoïde à cheval à quelques mètres de lui, immobile. C'est alors qu'il ressentit une violente aura de puissance s'en dégageant de manière diffuse.
Cet individu était dangereux. Ou bien était-ce le cheval ?
Chassant avec un sourire cet idée stupide il prit une seconde pour s'interroger sur la marche à suivre. Devait-il l'attaquer sans aucune semonce, au pire il tuerait un innocent, mais qu'importe, il avait fin; devait-il aborder simplement l'inconnu, au risque de perdre l'éventuel avantage de la surprise qu'il pourrait avoir; l'individu l'avait-il déjà repéré ? L'intense débat intérieur qui l'habitaient fut tumultueux, mais ne dura qu'un instant.
C'est pourquoi il prit presque instantanément un air assuré pour déclarer :

"Qui êtes-vous pour troubler ainsi le sommeil d'autrui ?"

Il avait pris garde à parler d'un ton détaché et sans trop d'animosité mais avait néanmoins gardé une position de défense, prêt à palier à toute éventualité.


(HJ / J'aime bien parce que Avaran, quand il voit Allen étendu dans l'herbe complétement immobile, le fait qu'il puisse lui être arrivé quelque chose ne lui effleure même pas l'esprit, genre un jeune homme étendu au milieu de la foret en pleine nuit, c'est normal... XD)
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Sam 19 Fév - 23:50

HJ/ Bah non x)

Avaran se figea en entendant la voix d'Allen. Question stupide ou sérieuse ? Il descendit de cheval en essayant de cacher son handicap, et se rapprocha du jeune homme, en boîtant tout de même de façon considérable.

" Depuis quand tu me vouvoies ? Et surtout, depuis quand tu es incapable de me reconnaître ? "

L'assassin se tenait immobile, à distance suffisante pour pouvoir analyser plus précisemment cet Allen en face de lui. Il avait changé, c'était indéniable. Mais... Avait-il perdu la mémoire ? Si c'était le cas, Avaran irait vraiment achever Alice, quelqu'en soient les dangers. Il ne tenait qu'à une personne sur Endora, et cette personne était en face de lui. A présent, il avait d'autres alliés, mais là c'était différent...
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Dim 20 Fév - 1:11

Allen regarda avec neutralité l'inconnu descendre de cheval et s'approcher de lui en boitant. Il détailla ce qu'il pouvait voir de sa carrure et son physique et se surprenant à penser qu'il puisse être une femme. Mais aucun doute ne demeura lorsque l'inconnu prit la parole d'une voix non pas particulièrement grave, mais indéniablement mâle.
En revanche le sens des mots qu'il prononça le plongea dans l'expectative.
Que ?...
Quoi ?...
Comment ?....
Le tutoyer ? Le reconnaitre ? Mais que voulait donc dire cet inconnu ? Parce que, quand même, à sa connaissance, le principe d'un inconnu, c'est que précisément, il est INCONNU ! Alors il allait pas le reconnaitre, encore moins le tutoyer !!!
Reposant à nouveau ses yeux noirs sur l'individu qui l'interpellait il le détailla encore plus rigoureusement que la première fois.
Cette peau pale, ce regard dur... avait indéniablement quelque chose de familier. Et c'est lorsqu'un rayon de lune passa sur la chevelure d'ébène aux reflets rougeâtres qu'Allen crut pouvoir le reconnaitre.
Illusion qui se dissipa presque aussitôt. Il ouvrit la bouche sans réfléchir et répondit avec une franchise polie presque blessante :

"Je vous prie de m'excuser Monsieur, mais je crains qu'il n'y ai méprise. A vrai dire je ne sais pas du tout où est-ce que j'aurais pu vous connaitre, je viens de loin et je sors peu... de plus je ne connait aucun boiteux, cela règle la question."


Un instant ses grands yeux interrogateurs se plantèrent dans ceux de l'inconnu et un frisson le parcouru sans qu'il puisse en déterminer l'origine.
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Mar 22 Fév - 14:43

Avaran se figea. Les mots qui s'échappèrent de la bouche d'Allen lui glacèrent le sang. Son regard, son son attitude générale s'assombrirent.

" Alors j'avais raison... Cet enfoiré t'as fait perdre la mémoire... "

L'assassin commença alors à marcher en direction du jeune homme. Celui-ci eut un léger mouvement de recul.

" Bouge et je te tue. "

Le ton de sa voix était si glacial qu'aucune flamme n'aurat pu le faire fondre. Il était furieux. Contre Alice. Mais contre Allen aussi. Il se planta en face de lui, et vit la lueur surprise dans les yeux de jeune homme. D'un revers de la main, il lui décocha une violent gifle qui lui fit faire un mouvement sur le côté.

" Tu es un imbécile Allen ! Tu t'es fait manipulé sans réagir, et tu as osé oublier la personne qui t'as sauvé la vie et enseigné l'art du combat. Avaran. Ce nom te parle ? Repond moi oui sinon je t'en colle une autre ! "

Avaran fixait Allen, fulminant intérieurement. S'il fallait qui fracasse la tête de son apprenti pour que ce dernier retrouve ses souvenirs, il le ferait.

HJ/ Bon voilà =) Toi qui voulait qu'Avaran lui tape un peu sur laggle, c'est le mieux que j'ai trouvé vu son état Wink
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Mer 23 Fév - 0:48

En voyant l'inconnu se rembrunir au fur et à mesure qu'il prononçait sa dernière phrase, Allen se fit la réflexion qu'il n'aurait peut-être pas du faire allusion à sa particularité physique, beaucoup de gens n'aiment pas se voir rappeler ainsi qu'ils boitent.
Alors qu'il allait s'excuser, l'homme lui coupa la parole :

" Alors j'avais raison... Cet enfoiré t'as fait perdre la mémoire... "

Allen tressaillit et, tandis que l'homme faisait un pas vers lui il balbutia :

"Mais enfin, je ne vois pas de quoi vous parlez ! Je..."

Mais le garçon aux cheveux d'ébènes ne le laissa pas poursuivre, encore plus menaçant :

"" Bouge et je te tue. "


Allen déglutit. Il n'eut même pas le temps de se reprendre en se disant qu'après tout il était un vampire, qu'il ne pouvait pas se laissait faire ainsi, que déjà l'inconnu, plantant ses yeux dans les siens, lui décochait une gifle magistrale.

" Tu es un imbécile Allen ! Tu t'es fait manipulé sans réagir, et tu as osé oublier la personne qui t'as sauvé la vie et enseigné l'art du combat. Avaran. Ce nom te parle ? Répond moi oui sinon je t'en colle une autre ! "

Plus encore que la gifle ce furent les parole qui déstabilisèrent le jeune homme. Vacillant un instant, interloqué, il chut dans l'herbe humide. Assis il leva vers son agresseur un regard brillant d'incompréhension et de douleur.
Il sentait en effet sa joue pulser et les paroles étranges de l'inconnu semblait tourner à l'infini dans ses oreilles.
C'est alors qu'il sentit monter en lui une envie incroyable de fondre en larmes et de se confondre en excuse devant ce garçon qu'il lui semblait si bien connaitre. De se jeter à ses genoux, de...
Il s'arrêta en un instant alors qu'un larme roulait déjà sur sa joue.
Se relevant avec grâce il épousseta son pantalon d'un air mécontent avant de répondre au jeune homme impudent qui l'avait mis à terre d'une voix grave et impassible :

"Je ne tiens pas compte de ce geste envers moi, je mets cela sur le compte de la folie qui semble vous habiter. Il me peinerait de plus, de faire du mal à un pauvre ère comme vous.
Je vois d'ailleurs mal comment vous auriez pu me sauver la vie sans que je m'en souvienne, et je n'ai certainement pas eu besoin de vous pour apprendre le maniement des armes. Mon père s'est très bien occupé de cela et ma nature même fait de moi un combattant hors pair."


Tandis que sa bouche proférait des paroles si prétentieuses passant une main nonchalante dans sa chevelure, ses yeux s'attardaient sur le corps d'un jeune homme. C'est alors seulement qu'il remarqua les blessures qui le parsemaient. Une partie de lui eut honte d'accabler ainsi un homme dans cet état, tandis que l'autre s'en amusait en sifflant que s'il racontait autant d'absurdités c'était sans doute qu'on lui avait tapé dessus un peu trop fort.
Cependant, ce fut son premier caractère qui l'emporta subitement. Se rembrunissant il demanda :

"Et puis, comment connaissez-vous mon nom ?..."


HJ/ NIkel sa réaction, du bel Avaran, ça m'aurait choqué qu'il s'écrase comme une loque. Après tout, il suffira de pas grand chose pour réveiller l'ancien Allen. Sa nature de soumis ressort déjà (y)
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Mer 23 Fév - 1:33

HJ/ ;D

Avaran soupira.

" Ton père ? T'apprendre des choses ? HAHAHA, le bonne blague. Tu vois Allen, le type qui se prétend ton père t'as abandonné à ta naissance, et ne s'est JAMAIS préoccupé de toi. Seulement, dernièrement il a appris que tu as des 'prédispositions' et pouf, il est arrivé comme une fleur et s'est décrété seule personne à avoir des droits sur toi. Il t'a manipulé c'est tout ce qu'il a fait. "

Il grimaça un instant, cette position statique rendant sa jambe douloureuse.

" Il a quelques temps, tu n'étais ni un vampire, ni un guerrier hors pair. Tu étais mon 'apprenti', et c'est moi qui t'ais tout appris. Ton père n'a fait que se servir de ce que je t'avais enseigné pour te perfectionner. J'ignore ce qu'il t'a réellement fait, et ce qu'il compte faire de toi, mais je ne compte pas le laisser continuer cette mascarade. "

Avaran fit un pas supplémentaire vers Allen.

" Et si un bonne baffe ne te réveille pas la mémoire, peut-être que ça, ça t'aidera... "

Il attrappa alors le jeune homme par la mâchoire et l'embrassa. Avec la langue, ça va de soi.
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Mer 23 Fév - 15:39

Durant la tirade de l'inconnu, Allen resta bouche bée. Ce qu'il disait paraissait si réel et son ton passioné rendait le discours si crédible qu'il crut un instant capable de le croire aveuglément. Pourtant c'était absolument impossible, son père ne pouvait pas être comme le disait le jeune homme. Son père l'aimait, son père le choyait. Il était sans cesse présent à ses côtés, toujours prêt à l'épauler. Il avait souffert pour lui. Il lui avait sacrifié du temps, de l'argent... C'était un homme sincère et... relativement bon.
Lorsque l'homme évoqua son "apprentissage" à ses côté, une partie d'Allen poussa un grognement irrité. Lui ? Apprenti ? Haha ! C'était impossible ! De cet avorton ? ça le faisait bien rire !
Mais une une autre partie de lui avait envie d'y croire. Et si c'était vrai ? Serait-ce la partie de ses souvenirs dont il ne devait pas se souvenir ? Ces souvenirs chaleureux qui parfois revenaient lui effleurer l'esprit ?

Alors qu'il était en pleine confusion, le jeune homme en face de lui cessa de lui parler. Durant un instant qui lui sembla être une éternité, Allen le contempla,silencieux. Bien que plutôt petit, il était tout de même plus grand que lui. Cette constatation eut pour effet de faire grogner une fois de plus une part de son esprit. Pourtant, il n'eut pas le temps d'approfondir sa comparaison, car d'un seul coup, l'inconnu lui saisit le visage et l'embrassa. Avant d'avoir eu le temps de réagir, de repousser cet impudent qui se permettait ce genre de chose, celui-ci avait glissé sa langue dans sa bouche sans aucune gène.
Interloqué et incapable de réagir, Allen observa sans rien faire le débat intérieur qui l'agitait. Si la partie combattante qui l'habitait rugissait naturellement de colère, la réaction de sa nature plus douce l'étonna encore plus. Celle-ci, comblée, semblait en demander encore plus plutôt que de vouloir mettre fin à cette action. Mais comme à l'habitude, il ne fallut pas longtemps à ses pulsions vampiriques pour reprendre dessus.
Repoussant brusquement son "agresseur" il le plaqua au sol.
Après un instant de surprise où il observa le jeune homme sous lui, il approcha son visage en grondant :

"Quoi que j'ai été pour vous, je ne vous permettrais jamais d'agir ainsi. Vous me paraissez avoir eu une drôle d'attitude pour un "maître"."

Alors qu"il était près à repartir sur sa lancée, les yeux d'Allen s'équarquillèrent.
Un instant il sentit monter en lui une vague de chaleur intense, il sentit la colère lui bruler les veines, dévorer son sang, ainsi qu'une volonté contraire s'emparer de lui. Ces émotions s'entrechoquaient si douloureusement qu'il ne put retenir un hurlement de douleur avant de sentir son esprit sombrer dans une inconsience libératrice. C'est en s'effondrant sur l'inconnu qu'il laissa échapper un mot d'une voix qui ne semblait plus être la sienne :

"Maître..."
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps Sam 26 Fév - 15:38

Avaran s'étala violemment sur le sol lorsque Allen l'y projeta. Il grimaça de douleur à l'atterissage et fusilla le jeune homme du regard. Cependant, il passa vite de la colère à la surprise, lorsque Allen s'effondra sur lui, et changea catégoriquement d'attitude. Il resta immobile, ne sachant pas trop comment réagir. Après quelques secondes de silence, il soupira.

" Il n'a pas effacé toute ta mémoire. Après tout, personne ne peut faire disparaitre des souvenirs aussi facilement. Si tu cherches au fond de toi tu trouveras la vérité, et tu comprendras qui je suis, et qui tu es vraiment. "

Avaran se dégagea du poid d'Allen, et se releva difficilement. Il fit signe à son cheval de s'approcher, et grimpa dessus.

" Réfléchis à ce que je t'ai dit, et si jamais les souvenirs te reviennent et que l'envie t'en prend, tu pourras me retrouver chez le guérisseur de Firewall. "

Il fit partir Galaad, et passa les remparts de la cité du Feu.

HJ/ Wouhou... *saute par la fenêtre*
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Peine de coeur sur peine de corps

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Peine de coeur sur peine de corps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan du Feu-