AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia] Jeu 30 Déc - 19:15

Fin d'après-midi et début de soirée sur Woodan. La lumière rosée du ciel colore les murs des bâtiments de la ville, capitale du Clan de la Terre. Les honnêtes gens, après une journée bien rempli au marché, rentre chez eux. Les faquins iront se saouler à la taverne du coin de la rue, et les jeunes feront le mur dès la nuit tombée. On ne parle pas trop fort, le calme prend place.

.... Crrouuiiii ...

Une vieille fenêtre grince en hauteur. Elle ne se ferme pas, elle s'ouvre. Et sur le seuil se pose Victoire. La maison où elle se trouvait n'est pas la sienne. Surement celle d'un vieux couple, amateur de vieille littérature. Après le départ des vieux grisons, Victoire avait grimpé au mur biscornu de pierre, ouvert la fenêtre par on ne sait quel moyen, et s'était tranquillement installée dans le salon. Victoire venait couramment chez ces gens. Le salon, dominé par des teintes de vieux vert, embaumait le parchemin et la vieille encre. Sitôt arrivée, l'elfe avait consulté la bibliothèque, prit le livre déjà entamé (D'une visite précédente), s'était installé dans le fauteuil de cuir et reprit sa lecture là elle s'était arrêtée. De mémoire, elle avait ouvert à la page exacte, au paragraphe précis.

La journée s'était passée ainsi. Victoire était devenue le jeune homme, à la recherche de son père, affrontant les dangers et déjouant les mises à l'épreuve. Mais ce n'était rien qu'une histoire, mais c'était pourtant une morale à elle toute seule.

L'elfe noire avait enfilé son masque, sait-on jamais. Elle se mit face au mur, et descendit lentement, prenant prise sur les pierres dans le ciment.
Victoire s'épousseta, retira ses gants pleins de poussière pour les frapper l'un contre l'autre. L'elfe noire était tout de même soignée !

"Hm-hm !"

Victoire, sans le moindre sursaut, se retourna calmement, tout en renfilant ses gants. Deux hommes, armés, visiblement pas très enclins à la conversations, lui barrait la route.

"Bonsoir, messieurs, fit Victoire, d'un ton anormalement amical, que me vaut votre venue ?
- On sort par la porte, en général, n'est-ce-pas, mademoiselle ?
- C'est ... Suspect, vous voyez."

Victoire posa sa main sur la hanche, dans une attitude hautement décontractée, mais marquée par une immobilité inquiétante.

"Alors, si vous pouviez vous identifier gentiment, il vous sera fait aucun mal.
- Ce serait ... Gentil, oui. Dépêchez !"

Des gouttes de sueurs commençaient à glisser lentement sur leur front. L'effet qu'ils essayaient de donner n'était effectivement pas convainquant. Le sourire figé du masque de Victoire n'inspirait rien de très engageant.

"Aaah, mais je ne crois pas que cela soit possible."

Les gardes levèrent leur hallebardes, nerveux.

"Je m'apprêtais à partir, messieurs. Je vous souhaite donc le bonsoir !"

Victoire se glissa en un éclair entre les deux armes, bousculant au passage l'un des deux hommes.
"Merci d'éviter de me suivre ..!" Leur adressa t-elle dans un dernier murmure.

Et voilà qu'elle disparaissait déjà au coin de la rue.

"Rattrapons-la !"
"Attention ! Enlève ça !" Hurla alors son collègue.

Le milicien, dans la bousculade, n'avait pas eu le temps de remarquer que la bougresse lui avait coincé dans l'épaulière un petit bâton rouge dont la mèche consommée vivement par une petite flamme ne laissait pas douter sur l'inévitable explosion qui allait suivre dans l'instant.

Sous le masque, on ne pouvait pas deviner le sourire de Victoire tandis que l'explosion retentissait dans la rue voisine. Cris du voisinage, badauds paniqués, alerte à la garde, un malfaiteur est dans les environs !

Le garde rescapé alerta deux de ses compagnons, et se lancèrent à la poursuite de la vive Victoire. Cette dernière espérait les essouffler, mais opta pour la solution suivante : les égarer en se cachant, puis fuir seulement après. Il n'empêche que Victoire n'aimait pas trop ça. User d'un explosif en plein milieu des quartiers résidentiels n'était pas une solution de choix. Avantages : Gardes troublés, fuite facile loin de la milice. Désavantage : Discrétion minimal.

Victoire se lança dans une ruelle, tourna encore, et se colla contre le mur, dans l'ombre. Elle coupa sa respiration, ferma les yeux. Silence absolu.

avatar


Nombre de messages : 12
Age : 21
Localisation : Dans mon sous-sol, à lire ~
Race : Précisément ? Une moitié Elfe Noire, l'autre coté, melting pot des pires créatures possibles et inimaginables et les plus infréquentables possibles ... '-'
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Shaoline
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia] Jeu 30 Déc - 22:31

Fuir. Loin. Et de préférence dans un lieu ou démêler sa piste ne serait pas aisé. Une vague forme, tel le brouillard, filait entre les nuages. Un loup. Il paraissait immatériel et pourtant il était visible. Extensible aussi vue qu'il ressemblait autant à un spaghetti qu'à un canidé.
Si le draconien la retrouvait, nul doute qu'il la tuerait.
La déchiquetterait.
La... vous avez compris. En retournant ses idée dans sa tête, Malicia se demanda si une chose composée d'air pouvait vomir. Pour rien au monde elle ne l'aurait admis mais ce draconien la terrorisait. La seule solution pour se débarrasser de lui : le tuer. Tant qu'il serait en vie, ou elle même, il la surveillerai. Or, Malicia avait beau être une effrontée de première bourrée de cran, arracher la vie d'autrui n'était pas à sa portée. Pas encore.
Il lui fallait trouver une foule. Une grande ville donc. Woodan. La cité la plus proche. Dès que les murailles s'offrir à sa vue la jeune femme eu un soupir de soulagement.
Quand elle s'approcha de l'entrée principale les gardes brandirent leur lances. Méfiants devant cette magie inconnue. Et sans un mot ni un regard, une drôle de jeune femme aux cheveux carmins franchit les portes.
En se mêlant à la foule, la demoiselle perdit très vite toute notion de l'espace. Elle passa dans des rues bondées ou d'autres.. peu conseillées. Au loin un hurlement de rage la fit sursauter. Il était là. En panique la jeune femme fit un tour sur elle même avant de visualiser une affichette. Le portrait d'une femme remarquablement belle . Sans s'arrêter sur ce qui lui paraissait un détail elle saisit sa robe et se mit à courir. Et là, son fichu pouvoir incontrôlable ne pouvait rien faire ? L'effacer des mémoires, la faire passer pour morte ? Ou même lui reprendre ce fiche contrôle du temps !
En courant face à une vitrine crasseuse Malicia se stoppa net. La jeune femme de l'affiche... lui servant de reflet. La bouche entre ouverte elle se toucha la joue s'assurant que le reflet suivait bien le moindre de ses mouvements.
Un peu plus d'un mètre 75 avec ses chaussures à talons. Des courbes joliment dessinées. Un visage harmonieux, encadré par une chevelure verte. Non pas emprunt de douceur mais de charme. Presque envoutant. Une robe richement décorée, sans doute celle que la jeune femme portait quand elle avait été dessinée, effleurait le sol, mettant sa silhouette en valeur. Plus que satisfaite Malicia s'apprêtait à repartir en marchant quand elle se tapa la tête contre la vitrine de rage. Il la pistait à son odeur et celle de sa magie, qu'il prétendait très spécial, pas à ses cheveux. Et comment savoir si ça avait changé aussi ?
Se remettant à courir à toute allure elle grimaça devant la plainte de ses pied dans les talons vertigineux. Les pavés de la rue ne l'aidaient pas. Manquant de trébucher elle se dirigea vers un sol moins ouvragé. Cette rue là était quasiment vide, évitée de tout les gens sans histoires. Raide comme une baguette elle cessa de courir mais marcha d'une bonne vitesse.
Une main sur son épaule, descendant le long de son bras pour lui serrer le poignet.

Tu es pressée ou perdue ma jolie ?
Lâchez-moi. Comme vous le dites je n'ai pas de temps à perdre.

L'homme auquel elle tournait le dos la fit pivoter sur elle même pour la voire de face. Devant son regard porcin, Malicia senti le duvet sur sa nuque se hérisser.

Vous vous baladez seule dans ces ruelles et vous voulez me faire croire que vous n'avez aucune idée derrière la tête.
Je suis seule détentrice de mes idée. Mettons les choses au clair.
Une philosophe. Inutile
De même que mon corps alors détournez les yeux si vous tenez à les conserver des leurs orbites. Ce n'est pas une menace, c'est une promesse.

Avec un grognement l'homme la lâcha, marmonnant quelques phrases sur une catin qui ne savait pas ce qu'elle perdait. Complètement perdue et des ampoules plein les pieds elle se stoppa, haletante. S'il l'a trouvait ici c'est qu'il n'y avait pas la moindre chance de lui échapper. Le temps que sa respiration se calme, une autre personne visiblement en cavale se glissa dans cette même ruelle. À seulement quelques pas de Malicia.

On dirait bien que cache cache n'est plus un jeu pour les enfants.
avatar


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia] Mer 5 Jan - 21:57

Bom-bom. Bom-bom. Bom-bom. Elle n'entendait que ses battements de cœurs.
Enfin, presque.

On lui parlait ?

Elle ouvrit les yeux - Ce qui ne se voyait pas - et tourna la tête vers la personne qui apparemment, lui avait adressée la parole. A 10 pas. Plus petite de 25 cm par rapport à Victoire. Cheveux verts. Air perdu.

"Mais les enfants sont des monstres qui fuient le noir alors que je le cherche."

Sans laisser le temps à son interlocutrice de réagir, Victoire alla se planter devant elle en un temps record, juste assez pour qu'on entende le manteau noir claquer dans l'air, et attrapa sa nuque. Le poignard est dégainé, pointé sur la gorge.

"Un geste, un mot, un seul, tu te débats, tu cries, je te tranche la gorge." Chuchota t-elle assez méchamment, avec la réverbération du masque.

Victoire laissa passer un temps, durant lequel elle entendait des gardes courir dans la rue d'à coté. 5. Rapides. Mais n'ayant aucune hâte à se retrouver confrontés à la fuyarde.
Les gardes passèrent.
Victoire lâcha la fille, et rengaina son poignard aussi rapidement qu'il était sorti du fourreau.

Elle jeta un regard à la rue voisine.

avatar


Nombre de messages : 12
Age : 21
Localisation : Dans mon sous-sol, à lire ~
Race : Précisément ? Une moitié Elfe Noire, l'autre coté, melting pot des pires créatures possibles et inimaginables et les plus infréquentables possibles ... '-'
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Shaoline
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia] Lun 30 Mai - 18:28

HJ > A fermer, Kahéna se fait un peu longue, et j'aimerais bien libérer mes persos. =<
avatar


Nombre de messages : 481
Localisation : Sukro vahdin rovaan Endora mahfaeraak.
Race : Elfe-Draconian o
Clan : Stormwind
Classe : Apprentie mage
Perso principal : Shaoline
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://grim-zombie.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia]

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

BRAOUM. Eh oui. [PV Malicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan de la Terre-