AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Si t'as pas d'ami, prends un curly o/ [euh....non libre un long monologue entre moi et moi-même histoire de bien débuter ^^"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Si t'as pas d'ami, prends un curly o/ [euh....non libre un long monologue entre moi et moi-même histoire de bien débuter ^^"] Jeu 30 Déc - 3:30

Si t'as pas d'ami, prends un curly !



S. courait. Elle courait comme elle n'avait jamais courue. Peu importa la douleur, peu importe la fatigue, tout ce qu'elle voulait, c'était s'enfuir d'ici. Partir le plus loin possible, là où personne ne la reconnaitrait, là où personne ne la jugerait.

Elle franchit la barrière en un seul saut. Le contact avec le sol à l'atterissage résonnait encore dans la nuit calme et mystérieuse. Elle reprit son chemin faisant claquer ses sabots sur le sol rocailleux. On aurait dit des battements de coeur.
Ce genre de nuit, elle les détestait. Cette obscurité qui enveloppait les alentours d'un triste manteau noir, ce froid qui vous transportait contre votre gré dans cet univers froid et glacial, ces frissons, ces frayeurs-là ... elle ne pouvait les supporter. Et pourtant, cela la fascinait. Elle ne pouvait cesser d'être irrémédiablement attirée par ces vastes horizons dépourvus de lumière. Et pour cela, elle se haïssait.

Une forêt se présenta devant S. Elle hésita, devait-elle y entrer ? Devait-elle se jeter toute entière dans la gueule du loup ? Elle ne réfléchit pas, courba l'échine, prit une grande inspiration et s'élança dans ce monde hostile. Toutes ces questions, elle s'y pencherait plus tard ... elle les regrettera peut-être un jour mais qu'importe, la peur ne fait avancer personne.
Elle filait contre le vent, peut-être même contre son destin. Elle esquiva tous les obstacles, passa les arbres les uns après les autres telle une météore déchirant le ciel. Il fallait qu'elle trouve vite un abri, car la pluie menaçait au dessus de la cime. S. aperçut une sorte de cabane mais n'y prêta guère d'attention. Ce genre d'habitat devait sans doute être occupée par des humains -ou toute autre créature- et des humains, elle ne voulait pas en voir. Il commençait à pleuvoir. Les gouttes de pluie ruisselaient le long du visage de S.
Elle aperçut enfin un endroit où se reposer, une sorte de grotte cachée dans l'enchevêtrement de branches et de ronces. L'intérieur étant humide, la roche dure et rêche. S; s'allongea, les yeux lourds, le corps fatigué, les membres endoloris. Elle laissa son esprit vagabonder dans les profondeurs de l'abîme.


Pourquoi S. était-elle venue ici ? Pourquoi avait-elle quitté son visage natal ? Pourquoi avoir préféré à son quotidien morne certes, mais paisible, cette vie de vagabonde ? de loup solitaire ? de chien enragé ? Endora.
Endora, lui avait-on dit . Le nouveau continent. Un monde dont les frontières seraient sans limites, aux multiples facettes. Pour ça, elle avait tout quitté. Renaître. La notion même de se recréer, de s'affubler d'une nouvelle identité l'avait séduite bien avant d'avoir vu la beauté d'Endora. Ces six lettres représentaient à elles seules l'espoir d'une vie meilleure, d'un avenir, d'un hypothétique bonheur ....

Le loup s'approcha. Il examina de plus près la créature étendue-là, devant lui. Mi-femme, mi-chèvre. Etrange. L'inconnue remua. Le loup recula. Le prédateur en avait déjà vu d'autres, mais il était pris par un étrange pressentiment cette fois. Une voix intérieure lui disait de rebrousser chemin de partir d'ici, loin de cette chose qui gisaît. Trop téméraire il préféra ignorer cet avertissement, laissant ses instincts primaire prendre le dessus. -Et pourtant, il aurait mieux fait.

S. ouvrit les yeux. Elle eût vite fait de s'apercevoir qu'elle n'était pas seule dans cette grotte, des bruits de pas l'avaient réveillée. Les pas d'une bête affamée. Elle mîma le sommeil de peur d'être repérée. Tout à coup, sans avoir prévenue, elle bondit sur le loup. Celui-ci, surpris, écarquilla ses deux grands yeux. Encore l'air ahuri, il se prit les coudes de S en pleine gueule. S'ensuivi alors, un long affrontement, les deux adversaires se retrouvèrent au sol, il roulèrent tout en essayant d'immobiliser l'autre. Le loup planta ses griffes dans les genoux de S. ce qui décrocha un cri à la faune. Incapable de supporter la douleur, S s'extirpa de l'emprise de la bête. Elle repéra de suite une pierre, posée à ses pieds. Elle la ramassa et se jeta encore une fois sur le loup, mais cette fois avec plus d'ardeur et de vitesse que la première. Elle lui assena la pierre sur la tête, répétant l'action encore et encore, redoublant de force à chaque fois jusqu'à ce que l'animal ne donne plus aucun signe de vie. Des morceaux de cervelle jonchaient le sol.


S. avait gagné. Elle avait mis toute sa rage dans ce combat. Elle l'avait emporté sur la bête. Malgré la fait qu'elle se soit blessée, elle était fière d'elle. Un sentiment de puissance emplissait ses poumons. Et c'était à présent tout ce qui comptait. S. pensa ses plaies, aiguisa une pierre puis prépara du feu. Elle découpa délicatement l'abdomen du loup, puis extirpa les parties comestibles et les fît cuire. Une viande tendre, comme elle aime. Bien, son repas pouvait commencer.
avatar


Nombre de messages : 7
Age : 21
Localisation : Derrière toi !
Race : Faune \o/
Perso principal : S.
Date d'inscription : 23/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Si t'as pas d'ami, prends un curly o/ [euh....non libre un long monologue entre moi et moi-même histoire de bien débuter ^^"]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan de la Terre-