AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez

Adieu... Ysée (Privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMar 1 Juin - 19:47

Que pouvons-nous sincèrement réclamé de plus dans une vie, que de vivre ? Qui plus est lorsque cette vie est parsemée de rire, de joie, de bonheur et d’amour ? Que réclamé de plus lorsque l’on à pour soi ce que beaucoup envient. Un amour réciproque, une vie pleine d’aventure, libre, des rencontres faites de surprises et de bons moments. Un physique, bien que sans courbe provocatrice, tout à son avantage. Bref. Tout un panel de point positif.
Et ce n’est certainement pas la fée aux longs cheveux de jade qui allait s’en plaindre ! Elle. Celle à qui tout ceci appartenait.

Ysée vagabondait distraitement à travers les étalages de la ville. Un petit papillon voletant de-ci, de-là, à la recherche de tout et n’importe quoi. Un petit trésor, une soif de curiosité. Tout était le bienvenu pour émerveiller les yeux de la jeune femme.
Elle s’extasiait tant et si bien devant le moindre petit bibelot que les marchands l’accueillaient avec un sourire joyeux, la bonne humeur d’Ysée se transmettant irrémédiablement à son entourage.
Mais ce fut son manque d’attention sur l’extérieur qui posa problème.
En effet parmi cette foule condensée en tout un peuple.
Une ombre.
Deux ombres.
Trois ombres.
Six ombres.
Six. Tel était le nombre d’individus se concertant invisiblement du regard. Six individus suivant docilement, sans réagir pour l’instant, une jeune femme aux cheveux couleur forêt. Le sourire de cette dernière ne se dessinait nullement sur leur visage. Ils n’étaient pas la pour ça…
Attendre.
C’est ce qu’il fallut faire pendant un bon moment avant que la cible des ombres encapuchonnées ne daigne s’éloigner de la ville et de toute de cette marée noir de monde.
Quand enfin elle choisit de quitter la ville… L’une des silhouettes hocha la tête. La troupe aurait pu suivre ses pas et passer par la porte de la ville, mais à quoi bon ? La discrétion était maître mot de l’Organisation.
Hurler à tout tête à leur cible qu’elle allait mourir. Se présenter de longues minutes à l’avance à la future victime. Lui donner le temps de ce maître en garde. La prévenir de ses intentions. Quelle horreur ! Ce n’était très certainement pas le maître mot de cette école. A moins que la cible ne soit en phase de torture…
Les six ombres se firent donc si discrètes pour passer par les murailles que les gardes n’en virent que du feu.
Six individus dissimulés sous de long manteau de nuit ?
Non. Jamais vu…
Mais revenons à notre petite fée verte. Elle et son joyeux petit sourire. Elle et son humeur immanquablement joyeuse.
Elle avait quitté Firewall plus tôt dans la journée. Pas qu’elle s’y ennuyait, non, loin de là. Mais ce n’était pas ici, du moins le pensait-elle, qu’elle retrouverait celui qu’elle aimait tant. Ce vampire aux traits qu’elle admirait tant. Ce vampire … qui n’avait besoin que d’apparaître dans son esprit pour chambouler son cœur. Inconsciemment elle posa l’une de ses mains sur sa poitrine. Comme pour dire à ce symbole de l’amour de cesser sa course infernale. Le sourire lumineux avait laissé place à la douceur et à la nostalgie :

#Cours.#

Oui, il lui fallait retrouver Dante :

#Cours !#

Relevant son visage au ciel, ses pieds sautillant délicatement sur l’herbe rousse de la plaine, Ysée éclata d’un rire joyeux qui se répercuta dans l’immensité désertique où elle se tenait. Pourquoi donc riait-elle ?
A-t-on vraiment besoin d’une raison pour rire lorsque l’on aime ?

# COURS !#

Elle sursauta. Regarda craintivement autour d’elle. Tellement perdue dans ses pensées qu’elle n’en avait entendu dame nature lui enjoindre la fuite. Tellement hors d’elle-même qu’elle n’avait compris que son propre pouvoir cherchait à la sauver :

- Qui est là ? S’exclama-t-elle.

Un quiproquo ressortit de cette scène. S’adressant à la voix intérieure les six ombres crurent avoir été repérées. Zut. Un infime mouvement.
Six individus encerclèrent Ysée. Il n’y avait plus aucune échappatoire. Elle tourna sur elle-même. Ses longs cheveux verts volant docilement dans son sillage.
Un des complices leva alors sa main, une petite boule transparente en ressortie :

- Ysée Gardénia. Fée. Trente-cinq ans. Pouvoir : nature et modification de son apparence physique en variant votre âge. Joueuse invétérée au jeu d’argent. Activement recherchée pour des remboursements. Montant totales de vos dettes à vos divers emprunts : vingt mille pièces d’or.

- Aaaaah. Interrompit-elle. Tant que ça ? Vous êtes sûr ?

L’homme eu toutes les peines du monde à conserver son impassibilité. Il ne put s’empêcher de tressaillir, mais reprit :

- Amie de passage avec plusieurs individus. Amante de Dante. De par votre fréquentation avec ce vampire. L’organisation vous condamne… à mort.

La peau déjà pale de la fée avait viré au livide. Elle tenta un sourire. Sourire qui rata lamentablement :

- Comment ça ? Demanda-t-elle. Qu’ai-je fais de mal ?

- Vous n’êtes nullement en cause. Nous désirons simplement nous débarrasser du vampire avec lequel vous entretenez une liaison. Et votre présence qui l’apaise tant nous ennui. Considérez donc que ce Dante est la cause de votre mort.

Pourquoi l’Organisation qui primait la discrétion et la rapidité sur tout et pour tout prenait-elle autant son temps avec cette femme et les explications ? Comme dit un peu plus tôt. La torture autorise tout…

- Et si je n’ai pas envie de mourir ?

- Votre avis n’est nullement demandé… Allez-y.

Six hommes sur entrainer à tuer. Six assassins professionnels. N’était-ce pas un peu trop pour une simple femme ne sachant pas se battre ? Peut être. Mais il fallait être sûr qu’elle connaîtrait le désespoir avant la mort.
Quiconque sachant l’art du combat l’aurait vu. Quiconque maîtrisant les bases du corps à corps aurait perçut le coup bien avant qu’il ne vienne. Ysée se prit le poing en pleine mâchoire avec une violence inouïe. Le choc la fit rouler à terre. Elle releva la tête sans comprendre. Se redressa. Pendant cette période chaque silhouette aurait eu le temps de la tuer au moins dix fois.
Mais celle tenant la petite boule transparente dans laquelle se reflétait à présent l’image de la fée ne semblait pas prête à bouger. Elle ne faisait que tendre la main inlassablement dans sa direction. Combien de fois la femme se prit-elle dans le ventre, sur les bras, dans les jambes, au visage, des coups brutaux, effarant de puissance. Combien de temps dura cette torture physique ?
Ysée l’ignorait, mais sa réponse aurait été : Bien trop longtemps pour que se soit humain. Couverte de sang sur la quasi-totalité de son corps pâle. La fée tenta une dernière fois de se relever :

- Dante… Appela-t-elle faiblement.

Il n’y avait dans cet unique mot que le désire contradictoire de le voir, qu’il la sauve, mais aussi de le savoir loin d’ici, loin de ce danger… Mais comment interpréter ses paroles de la part d’une blessée ? Elles pouvaient toute aussi bien paraître chargées d’amère rancœur contre cet homme qui ne lui apportait que souffrance :

- Il est effectivement la cause de votre état.

Un dernier effort. Allé. Juste un. Haletante Ysée se redressa. Faire ce qu’elle n’avait fait depuis des années. Elle virevolta et couru… droit vers l’un de ses persécuteurs surprit. Toutefois au lieu de lui rentrer dedans elle s’envola. Ysée était une fée.
Non.
L’image qu’Ysée donnait à présent…
Ysée était un ange.
Un ange aux ailes immaculées. Longues et fines. Belle à en mourir.
Ysée s’envolait, vers la fin de son cauchemar.
Elle battit des ailes, s’éleva. Encore une fois recommença, plus haut.
Elle allait réussir.
Elle… réu… sentit quelque chose l’agripper à la cheville. S’écrasa impérieusement au sol en dégringolant furieusement les cinq mètres qu’elle avait si difficilement franchis.
Elle resta un instant immobile au sol. Une quinte de toux la prit. Assurant ses futurs meurtriers qu’elle n’était pas morte. Elle cracha du sang, chercha désespérément de l’air. Elle se retourna. Fixa ses bourreaux. Elle allait mourir. Maintenant, ici. Elle n’avait plus aucune chance. Cet espoir qui ne la quittait jamais s’était volatilisé comme on souffle la flamme d’une bougie.
Son visage ne reflétait plus que l’horreur, la détresse et la tourmente.
Mourir…Elle n’avait jamais voulu cela pourtant…
Son cœur cognait fort en elle. Le son avait quitté ses oreilles, pourtant elle voyait les hommes parler. A qui ? A elle ?
Son seul crime envers ces hommes n’avait-il donc été que celui d’aimer un vampire ?
Des larmes naquirent dans ses yeux de jade. Des petites perles roulant comme des diamants sur ses douces joues.
Toujours à terre elle regarda une des ombres s’approcher d’elle. Non.
Debout.
Une fois encore elle se releva. Mais resta incapable à présent d’esquisser le moindre geste.
Douleur, souffrance, désespoir, larmes.
Elle regarda sans comprendre la lame qui s’était enfoncée dans sa poitrine.
Dans son cœur.
Ce cœur qui n’appartenait qu’à Dante.
L’épée quitta la femme.
La femme fit un pas vers l’avant. Ce pas qui témoignait de ce manque de force. De la vitalité qui quittait peu à peu ce corps immortel.
Et doucement, toujours sans le moindre bruit. Ysée s’effondra dans la terre.
Seule.
Sans allié, sans ami à ses côtés. Rien. Ni personne pour lui donner le courage nécessaire pour franchir cette porte si terrifiante.
Ses cheveux émeraude se mélangeant avec l’herbe brûlée et le sang s’écoulant de son corps confirmaient les soupçons des tueurs.
La fée…n’était plus.
Invité

Invité

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMar 1 Juin - 20:38

HJ/ Eeeeeeeeeeh =O ?!!!

* Je suis choquée =OOOO XD *
Kara


Nombre de messages : 1528
Age : 28
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMar 1 Juin - 21:32

HJ/ C'est pour moi, c'est pour moi, c'est pour moi xD
Euh non, il faut dire : ouin c'est triste tout ça ! Sad ^^"
(je rep plus tard)
Dante


Nombre de messages : 652
Age : 28
Localisation : quelque part sur terre
Race : mi-vampire mi-humain (à dominante vampire)
Clan : feu
Perso principal : Dante
Date d'inscription : 02/09/2009

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMar 1 Juin - 21:53

HJ/ Oui c'était prévu qu'elle meurt celle-la. Ça avait failli que non parce qu'au fur et à mesure je m'y était attachée. Mais comme je l'ai perdu en cours de route... Je suis tout de même hard avec mes pauvres perso ^^"
Invité

Invité

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMar 1 Juin - 23:16

HJ/ C'est tristeuh' TT

Ah oui, et : LE FLOOD C'EST MAL D=<
* pas crédible \o/ *
Kara


Nombre de messages : 1528
Age : 28
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMer 2 Juin - 16:08

Nan du tout Kara. Surtout venant de ta part. lol! De totue façon c'est bien connu tu ne flood jamais XD.
Pour Ysée... bah c'est normal j'allais pas la faire mourir en jouant de la trompette \o/
Invité

Invité

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) EmptyMer 2 Juin - 22:44

Après s’être séparé d’Elendë et de Lisa, Dante et l’étalon avaient marché au gré des sentiers, se laissant parfois pousser par le vent. Quelques fois, le semi-vampire s’était laissé porter par Black Pearl. Celui-ci préférait largement ces moments, car il pouvait galoper en toute liberté, sans besoin de revenir en arrière.
C’est dans un de ces instants de joie et de bonne humeur que Black Pearl et Dante sentirent des présences hostiles aux alentours. En un regard, ils s’accordèrent pour passer leur chemin le plus discrètement possible. Même s’il était de mauvaise humeur, le semi-vampire n’avait aucune envie de combattre.

Pendant que Black Pearl marchait prudemment, Dante sentit quelque chose de familier. Une odeur de … sang ?
Il osa porter un regard vers la provenance de cette odeur. Mais ce qu’il vit le laissa sans voix.
Non !
Ysée venait de tomber.
Non !
L’odeur de sang qu’il avait senti provenait de la fée.
Non !
Le sang coulait abondamment.
NON !!!!
Avant de s’en rendre compte, Dante avait sauté à terre, courant aussi vite que possible.
Ca ne pouvait être vrai.
C’était impossible.
Pas Ysée.
Pas elle !!!

Le semi-vampire s’arrêta net, haletant, juste devant la fée et se laissa tomber à genoux.
Il passa sa main dans les cheveux d’Ysée, sur son visage, le long de ses bras, cherchant une trace, un indice qui lui indiquerait que cette personne à terre n’était en vérité, qu’un genre de sosie de la fée.
Malheureusement, Dante reconnut la douceur de la peau de cette femme, son odeur, la beauté de son visage … tout indiquait que la femme à terre était bien Ysée.
Un large flot de sang s’écoulait du corps de la fée.
Dante se pencha sur elle. Il voulait être absolument sur et certain qu’elle ne respirait plus avant de …
Non. Elle ne respirait plus.
Le semi-vampire prit alors son pouls.
Inexistant.
___________________________________________________________________________________________________

"Bonjour vous deux ! Comment ça va ? Vous vous appelez comment ? Moi c’est Ysée ! Ysée Gardenia. Gardenia comme la fleur !"

La douceur de sa voix.
Ses sourires qu’elle distribuait sans compter.
Son insouciance.
La beauté de son visage.
La douceur de ses baisers.
___________________________________________________________________________________________________

Le semi-vampire releva la tête et s'aperçut alors qu'une dizaine de personnes étaient présentes. Mais quelque chose était étrange. Quelque chose ... mais quoi ? Ces longs manteaux ... Dante en avait déjà vu un. Mais où ?
Ah oui ! La tentative d'assassinat contre lui.
Mais alors, cela veut dire que ces personnes ... l'Organisation ?
L'une des étranges silhouettes prit alors la parole.

"Dante. Vampire. Amant de la fée Ysée Gardénia. Tuée pour vous avoir fréquentée."

Que ... ? QUOI ?????????????????????????????
Des éclairs de fureur passèrent dans les yeux marrons du semi-vampire.

"Comment ? Pourquoi ? Juste pour ça ? A cause de moi ?"

L'homme qui avait prit la parole acquiesça d'un mouvement de tête puis fit un signe de la main. Aussitôt, la moitié des personnes présentes disparut pour réapparaitre très près de Dante. Chacun d'eux lui porta plusieurs coups sur tout le corps, mais le semi-vampire ne réagit pas.
A cause de lui ...

Un coup porté à la mâchoire le réveilla brusquement.
Regard glacial.
Aura totalement libérée.
Le feu se libéra entièrement du vampire.
Frappant avec rage et désespoir, Dante n'atteignait pas ses cibles. Elles n'avaient même pas besoin de bouger.
Aveuglé par les larmes, la vue brouillée, le semi-vampire s'élançait rageusement contre ces personnes qui avaient tué sa bien-aimée sans jamais parvenir à les atteindre.
Le feu s'échappait de tout les pores du vampire. Bientôt les plaines devinrent un immense brasier.
Dans sa folie, le vampire avait pourtant pensé à protéger le corps de sa défunte amante. Celle-ci était entourée par un large cercle de feu. Dedans se tenaient le vampire, son compagnon et ses ennemis.
Le feu semblait s'animer selon le caractère ou les émotions de Dante.
Et en ce moment, les flammes mesuraient plus de 15 mètres de haut. Autant dire que la colère du à la peine qui habitait Dante était sans précédent.

Plusieurs minutes s'étaient écoulées depuis que le semi-vampire était arrivé et pourtant, celui-ci était déjà en sueur, essoufflé. Les coups qu'il donnait dans le vide étaient en grande partie responsable de l'état pitoyable dans lequel se trouvait Dante.
A bout de souffle, celui-ci s'arrêta un moment, regardant d'un œil mauvais les silhouettes qui étaient retournées à leurs places respectives.

"Tout ceci ... pourquoi vous acharnez-vous sur moi tous autant que vous êtes ? Mon père est mort par votre faute et maintenant, vous osez me prendre la seule personne qui ait réussi à me redonner le sourire ?!"

Les flammes avaient pris de plus en plus d'ampleur. Dante repartit à l'assaut, mais cette fois les membres de l'Organisation se défendirent. Surement avaient-ils fini de s'amuser.
Ils attendaient le moment où le semi-vampire passerait à leur portée pour l'attaquer de coups normaux ou magiques. Généralement les deux étaient combinés, ce qui avait pour effet d'envoyer le vampire planer sur plusieurs mètres. Mais il se relevait toujours, bien que crachant du sang et étant à court de souffle.
Il ne voulait pas que la mort d'Ysée reste impunie.

Ce qu'il se passa ensuite reste mystérieux. Personne ne saurait l'expliquer. Toujours est-il qu'un trou de 10 mètres de diamètre et à peu près pareil de profondeur était apparu, chassant les flammes.
Provoqué par le vampire disent certains. Rare sont les personnes qui croient cette théorie.
Bref, les flammes ayant disparues, l'air redevint plus respirable, ce qui permit aux attaquants de se déplacer avec plus de facilité. Non pas qu'ils étaient gênés avant, non. Mais maintenant, les coups pleuvaient sur Dante avec une vitesse incroyable.

De son côté, Black Pearl (après s'être remis du choc thermique) commença à attaquer lui aussi "les longs manteaux". Mais que peut un étalon seul face à une équipe de tueurs surentrainés ?
Il fut rapidement mis hors jeu : un des membres fit apparaitre des lianes et lui bloqua les antérieurs. Ne pouvant plus avancé mais prit dans son élan l'étalon chuta.
Plus il se débattait, plus les lianes se resserraient autour de ses membres. Impuissant il devait regarder son compagnon se battre seul contre les six représentants de l'Organisation.


Revenons à Dante.
Énième chute.
Du sang coulait de son nez ainsi que de ses tempes. Sa lèvre inférieure était coupée. Les habits du vampire étaient en loques, et de nombreux hématomes recouvraient l'ensemble de son corps.
Pourtant, le semi-vampire ne perdait pas de sa fureur. Au contraire, elle augmentait à chaque coup.
Se relevant pour la énième fois, Dante reçut un coup qui pourrait être appeler le coup de grâce.
Porté aux côtes, ce coup fut d'une telle violence que Dante tomba, le souffle coupé.
Quelques secondes plus tard, il réussit à reprendre de l'air.
Il porta alors un regard noir sur l'homme qui lui avait porté ce coup. Cet homme avait un léger sourire aux lèvres.

"Vous avez compris que vous ne pouviez pas nous battre n'est-ce pas ? Votre père y a cru jusqu'au bout pourtant. Quel idiot !"

Regardant le corps sans vie de sa victime, il reprit.

"C'est dommage, elle était pourtant belle. Si vous voulez la revoir, nous avons enregistré son visage dans cette boule."

Dante essayait de se relever, et il était désormais à genoux quand il vit devant lui Ysée. Mais pas cette macabre vision qu'il avait sous les yeux quelques minutes plus tôt non.
La Ysée qu'il voyait était une jeune femme souriante et pleine de vie. Il y eut un blanc et l'instant d'après, Dante aperçut le poing d'un homme qui venait frapper le visage pur et innocent de la fée.
Comprenant qu'il s'agissait là d'une sorte de film portant sur la mort de la fée, Dante se releva d'un bond et envoya d'un geste brusque la boule valser sur une dizaine de mètres.
Une des silhouettes encapuchonnées rattrapa la boule de cristal sans mal. Les autres firent un mouvement de tête comme s'ils s'étaient entendus sur un point.
Pendant que celui qui avait rattrapé la boule précieuse se rapprochait du vampire, l'autre qui était resté à côté de lui, lui asséna un coup violent derrière le genou.
Dante grimaça avant de retomber à genoux.
Le premier homme reprit la boule de cristal des mains du second, puis la posa dans les mains du semi-vampire.

"Comme si on allait vous laisser le choix."

L'instant d'après, ils disparurent tous.
Dante se retrouvait désormais seul avec son compagnon ainsi qu'avec le corps meurtri de celle qu'il aimait.
Ysée ...
Le semi-vampire poussa un hurlement de rage, de fureur mais aussi de désespoir. Il s'approcha à quatre pattes de la fée, des larmes coulant le long de ses joues. Il lui était impossible de se calmer, impossible de refouler ces fichues larmes.
Arrivé à hauteur du cadavre, Dante s'agenouilla, puis prit la fée dans ses bras. Il posa son regard larmoyant sur le visage de sa bien-aimée avant d'articuler avec peine, entre deux sanglots, ces quelques mots.

"Je suis désolé Ysée. Je n'ai pas su te protéger quand tu avais besoin de moi."

On aurait pu croire que la fée dormait si son visage n'était pas tuméfié et si son corps n'était pas recouvert de sang.
Le semi-vampire ferma les yeux devant cette vision effroyable et rajouta dans un souffle.

"Pardonne moi s'il te plait. Je t'en supplie accepte de me pardonner."

Il resta assis dans cette position pendant de longues minutes. Black Pearl n'osait pas bouger. Il ne voulait pas faire de bruit. Il ne devait pas faire de bruit. Si le vampire sortait de ses larmes ce serait uniquement pour retrouver la colère et la laisser s'emparer de lui à nouveau. La tête baissée, le regard triste, lui aussi était terriblement affecté par la mort d'Ysée.

Dante se releva enfin, portant la fée comme une princesse. Une défunte princesse ...
D'un pas peu assuré, le semi-vampire commença à s'éloigner des plaines. S'éloigner ? Dante fit demi-tour. La boule de cristal pourrait se révéler utile. Il alla la ramasser, puis se remit en route.

Cet endroit était vraiment mauvais.
C'était ici qu'il se promenait avec Black Pearl quand son père fut tué. Et c'est dans ce même lieu que son âme sœur venait de décéder.
Ressassant ses pensées obscures, il avançait en boitant aussi vite qu'il le pouvait. Il savait où il allait désormais. Il n'était pas très loin, il pourrait atteindre ce lieu assez rapidement.

Black Pearl suivait quant à lui son ami. Il avait quelque chose à lui dire mais il ne pouvait pas. C'était tout simplement impossible. Comment dire une telle chose à un moment pareil ? L'étalon voulait le lui dire le soir, lui faire une surprise, mais il ne pouvait plus lui dire ça !
Il se contenta donc de le suivre en silence et pensa alors pour lui même :

#Joyeux anniversaire.#

HJ/ Voilà !!! Enfin finit !!!!!!! \o/
Quoi ?
Moi ? Méchante ?
Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !! xD
Dante


Nombre de messages : 652
Age : 28
Localisation : quelque part sur terre
Race : mi-vampire mi-humain (à dominante vampire)
Clan : feu
Perso principal : Dante
Date d'inscription : 02/09/2009

Adieu... Ysée (Privé) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adieu... Ysée (Privé) Adieu... Ysée (Privé) Empty

Contenu sponsorisé



Adieu... Ysée (Privé) Empty
Revenir en haut Aller en bas

Adieu... Ysée (Privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan du Feu-