AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Saïma, fille d'Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Saïma, fille d'Orient Sam 12 Déc - 22:30


Nom : Galijah Anh Deymar

Prénom : Saïma

Age : 23 ans

Sexe : Féminin

Race : Saïma est sensée être humaine… mais possède les yeux du faucon, les crocs du guépard, la danse mortelle du cobra. Alors, humaine ? Pas tout à fait !

Description : Des cheveux noirs, épais et ondulés, lui tombant en vagues souples dans le dos.
Des yeux noirs comme la nuit, profonds, insondables. Un regard de velours.
Une peau douce et hâlée. Le corps fin, souple et musclé d’une danseuse.
Une voix magnifique, aux accents envoûtants.
Des vêtements légers, sensuels. Orientaux.
Un air fier, sauvage et libre.
Saïma est une fille du désert.

Histoire : Un monde à part. Un monde de dunes, infini. Du sable, du sable à perte de vue. Des jours étouffants, des nuits glaciales. Et, porté par le vent, le parfum entêtant des dattes, de la fleur d’oranger et du jasmin. Parfum imprégné sur la peau de ceux qui l’habitent. Ce monde de sable. Ce désert…
Parallèle à Endora, des portes permettent d’y accéder. Portes changeantes et éphémères, portes d’illusions et de rêves. Ces portes sont appelées mirages. Quel voyageur égaré, ayant franchi une de ces couches d’air opaques et troubles, ne revint pas de son périple ébahi, enivré du parfum de liberté et des étendues d’or qui s’étaient soudain présentées à ses yeux ?
Ceux qui l’habitent… Des nomades. Un peuple noble et fier, voyageant infiniment à travers les dunes. Un peuple libre.
A sa tête, un homme, Tharik Galijah Anh Deymar. Sa femme emportée par une morsure de cobra, ce noble dirigeant n’a à présent plus que sa fille, qu’il aime plus que tout. Cette fille est Saïma.
Saïma avait en tête de devenir danseuse orientale. Mais son père lui choisit une autre destinée.
Le père, nomade extrêmement fier qui ne supporte aucune insulte envers son peuple, avait commencé à se rendre régulièrement sur Endora au moyen des portes que tous ceux de son peuple ont le pouvoir de créer. Son but ? Une vengeance personnelle aux affronts faits par les voyageurs inconscients à son peuple bien-aimé. Retenant chaque visage et chaque rire de moquerie, chaque parole blessante, cet homme se glissait, la nuit, dans certaines chaumières particulières. Son cimeterre à lame recourbée, arme symbole d’Orient, tranchait la gorge des coupables d’une parabole mortelle. Survint ensuite, après ses passages furtifs, une étrange légende parlant d’un cavalier fantôme, arme brillant à la pleine lune…
Cette légende ne dura pas. Un homme, plus endurci que les autres, ou haïssant d’une sombre et inconnue raison ce peuple libre, attendit le père une nuit, et tenta de le tuer.
Tenta. Il fut mis en fuite par l’aigle du dirigeant gravement blessé.
Il survécut. Mais, paralysé, ne put accomplir entièrement sa vengeance. Il demanda donc à sa fille, sa fille qu’il aimait tant, de prendre sa place.
Ainsi commença le dessein de Saïma. Sa première victime fut l’homme qui avait failli tuer son père. La légende du cavalier fantôme réapparut, mais un cavalier aux cheveux flottants, juché sur un étrange guépard, un faucon au yeux d’or dans son sillage…

Caractère : Saïma a hérité de la fierté de son père. Mais fierté n’est pas orgueil. Elle est juste fière de son monde, fière de sa liberté et fière de son peuple. Elle lui est totalement dévouée, et semble d’une soumission sans faille envers son père.
Semble…
Car une fois passé le mirage, une fois quitté le monde de sable, une fois exercée sa macabre mission, Saïma tourne le dos. A son père, à son peuple, aux dunes et au désert. Ivre de liberté, extrêmement impulsive, elle n’hésitera pas à se jeter du haut d’une montagne si l’envie lui prend. Elle chante souvent, dans sa langue natale, mais ne danse plus, son père ayant voulu qu’elle se consacre uniquement à sa mission. Enfin, ne danse plus…
Car ce que son père ignore, c’est que Saïma danse. Sa danse est son arme. Lors d’un combat, Saïma envoûte. Envoûte par son chant, sa danse et ses yeux. Yeux devenant ceux du faucon, jaunes et perçants, lorsqu’elle se sert de son pouvoir d’hypnose. Envoûte ses adversaires, qui finissent leur vie sur la lame de son cimeterre. Elle combat en parfaite harmonie avec son corps. C’est là sa victoire. Saïma danse malgré tout.
Lorsque ce combat s’avère impossible, son guépard et son faucon deviennent ses armes.
Détail étrange : la jeune femme annonce toujours ses attaques.

Monture : Un guépard de la taille d’un cheval. Et un faucon la suit comme son ombre.

Signe spécial : Un scorpion tatoué dans le cou, symbole de son clan.

Clan : Terre

Pouvoirs : Création des « portes ». Maîtrise du sable. Hypnose.

Côté : Mal

Classe : Assassin

Code : code validé


Eh oui, la Louve poste son cinquième perso ^^ à bon entendeur...
avatar


Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 12/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saïma, fille d'Orient Sam 12 Déc - 22:39

Re =D
Très jolie fiche ^^
avatar


Nombre de messages : 71
Race : Gorgone. La dernière.
Clan : Terre. Elle la maitrise sous sa forme originelle; la roche.
Perso principal : Le poney raté 8D
Date d'inscription : 02/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saïma, fille d'Orient Sam 12 Déc - 23:04

Kiool chère modette Very Happy
C'est ok \o/
avatar


Nombre de messages : 1528
Age : 26
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Saïma, fille d'Orient

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Saïma, fille d'Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: BIENVENUE :: Fiches validées-