AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Ewanaë Kikuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Ewanaë Kikuko Jeu 23 Avr - 21:29

Nom: Kikuko

Prénom: Ewanaë (surnommée Ewa)

Age: 26 (mais en paraît 17)

Sexe: Féminin

Race: Vampire

Description: Ewanaë a des cheveux blond-blanc argenté, lissent qui descendent facilement mi-cuisse. Toutefois lorsqu’elle utilise ses pouvoirs de vampire (c’est-à-dire quasiment à chaque combats) ils deviennent rouges sang. Ils encadrent un visage fin et délicat d’une grande beauté. L’irise de ses yeux sont rouge vers le centre et se dégrade très vite vers un jaune-doré excepté quand elle vient de se nourrir où ils sont complètements rouge. Sa taille oscille enter le 1m70-1m75. Elle est fine, gracieuse, souple et élégante se qui lui confère une beauté fascinante mise en valeur par une démarche légère et silencieuse issus de son passé de tueuse à gage. En temps normale elle aime s’habiller avec des hauts montants au-dessus du nombril dévoilant une étrange marque située vers le bas de son ventre.

Histoire: Ewa est née dans un bain de sang.
Ou plus particulièrement sa mère lui a donnée naissance pendant l’attaque d’un gang peut recommandable (Cette naissance lui à d’ailleurs valu une rumeur justifiant la couleur sang de ses cheveux. En effet, on raconte que ceux-ci se seraient gorgés du sang dans lequel on l’aurait retrouvé la prédestinant ainsi à sa vie de tueuse).

Les pillards, après avoir massacrés tout le monde cherchaient de quoi rentabiliser leur attaque. Ainsi, l’uns des leurs remarqua le pauvre bébé gigotant innocemment au sol. Toutefois, au moment où il s’apprêtait à l’achever son leader l’arrêta jaugeant qu’elle pourrait bien lui être utile. C’est de cette façon qu’elle fut prise et emmenée dans leur repère.

Celui-ci n’était d’ailleurs pas composé que de quelques malfrats cherchant un moyen pour s’enrichir, mais se révélait être une véritable organisation bien connu dans le monde des hors-la-loi.
Ce n’est malheureusement pas par pure bonté d’âme que ces hommes recueillir Ewa. Celle-ci, ainsi que d’autres jeunes enfants « adoptés » de la même manière (ou presque), étaient en vérité destinés à devenir des tueurs exceptionnels, des vraies petites machines à tuer. Les recruteurs partants du principe qu’il était plus facile d’inculquer à des enfants sans éducation, un mode de vie tel que l’obéissance extrême à ses supérieurs ou encore de donner la mort sans une once de remord, voir, d’hésitation.

Les gamins ainsi regroupés avaient l’interdiction formelle, bien qu’ils vivent ensembles jours après jours, de s’entraider ou de développer un quelconque sentiment d’amitié. Le cas échéant ils étaient très fortement réprimander à l’aide de coups, de blessures et cela pouvait même aller jusqu’à la torture.
Ewanaë subit donc un entrainement acharné, rigoureux et douloureux où aucunes plaintes n’étaient admises quel qu’elles soient. A ceci la petite vampire se révéla doué comme jamais. Son corps et son esprit retenant chacune de ses erreurs et ne les répétaient jamais au point que c’est à peine si elle se souvenait de la signification des verbes pleurer ou trembler. Là où ses camarades y passaient des jours et des jours d’apprentissages voir en mourraient (les méthodes d’enseignements n’étant pas toujours des plus pédagogiques) Ewa les maitrisaient en l’espace de quelques heures. Ses facilités étaient telles qu’il lui était possible de transformer l’eau en glace comme bon lui semblait.
Refusant de gâcher un tel don ses supérieurs décidèrent de lui confier des « missions » à côté de la poursuite de son apprentissage.
Très vite elle fut crainte.
On avait beau n’avoir jamais vu son visage on reconnaissait ses méthodes d’assassinas, rapides et implacables. Les quelques survivants (au seul nombre de deux ou trois, et encore, uniquement les domestiques) affirmaient voir cette ombre manier un daisho. C’est-à-dire un katana d’un noir d’encre ou un wakizashi de la même couleur qu’elle utilisait dans les lieux plus étroits. La couleur de ses sabres lui valurent d’ailleurs le surnom de Mormegil (soit « l’épée noire » en elfique).

Vers ses 20 ans, en « récompense » pour ses nombreux « services » mais aussi pour étendre leur influence, l’organisation qui la contrôlait décida de lui offrir une monture. Mais la monture devait être à la hauteur des dons de la jeune fille. Exceptionnel.
On lui donna un dragon noir.
Farouche, indomptable et libre furent les premiers mots qui vinrent à l’esprit d’Ewa quand elle le vit. En somme, son opposé.
Au premier abord le dragon d’une extrême jeunesse (à peine un an) tenta de la brûler vive. Feu qu’elle contra grâce à sa glace. C’est ainsi que débuta leur duel pour savoir qui regagnerait sa liberté ou qui réussirait à le monter. Le combat qu’elle livra alors fut l’un des plus rudes qu’elle n’eut jamais menés. Il dura plusieurs jours, ni l’un ni l’autre ne voulant céder. Mais le jeune dragon, de par son inexpérience, s’excita beaucoup trop et donc s’épuisa trop vite. Il finit par s’incliner. Toutefois la relation des deux êtres n’en fut pas moins tendue et même si le dragon (qu’elle nomma Argawaen) la tolérait sur son dos il était très préférable pour les autres de ne pas s’en approcher à plus de certains mètres au risque de lui servir de repas (même elle ayant par moment du mal à le garder sous contrôle). Sa vie se déroula donc « tranquillement » et sans encombre jusqu’à ses 22 ans où on lui confia les bons soins d’exterminer une famille. Ni plus, ni moins.
Comme à son habitude elle obéit, ne demandant aucune justification pour effectuer se massacre. Cependant cette mission eut quelque chose de différent de toutes les autres effectuées précédemment. Elle décida par concours de circonstance de ne pas effectuer pleinement sa mission…
En effet, lors du « passage à l’acte » Ewanaë fit une erreur. Une erreur sans importance puisque cela ne l’empêchait absolument pas de les tuer.
Mais cette erreur les réveilla. Se fut la pagaille dans la maison. Tous y passèrent. Cependant, au moment où elle s’apprêta à finir leur vie, la mère essaya désespérément de protéger son plus jeune fils de 4 ans,(nommé Heylan) suppliant, se prosternant. Prête à tout pour le sauver.
Mais voyant la résolution inébranlable de son assassin elle se jeta à corps perdu pour le sauver. Sa mort ne fut pas longue à venir.
A vraie dire elle fut quasi instantanée.
Mais cela était suffisant pour intriguer la vampire, qui, désirant comprendre la raison d’une telle volonté de protection, laissa vivre l’enfant à l’insu de tous dans le but de découvrir ce qu’il avait de si extraordinaire au point d’en donner sa vie pour le sauver.

Au fil des mois et ce malgré elle, elle s’y attacha énormément. Lui prodiguant un amour qu’elle n’avait jamais eu et toute l’affection qu’elle avait à offrir.
Ainsi, un jour décidant qu’il était devenu moins risqué pour le jeune garçon de sortir, elle l’autorisa à pointer le bout de son nez dehors à la condition qu’Ewa reste tout de même en retrait derrière pour l’observer.
Malheureusement, de vulgaire brigands des rues reconnurent le gamin et réussirent par un concours de circonstance à embarquer le petit. Ewanaë n’eu toutefois aucun mal à les rattraper et à les cerner dans une sombre ruelle. Prête à leur faire payer cette erreur Elle sortit son katana. Les kidnappeurs n’avaient pas besoins d’avoir déjà vu l’épée pour reconnaître cette lame aussi sombre que la nuit. Prient de peur ils blessèrent grièvement l’enfant. Rentrant dans une rage incontrôlable, folle de douleur elle les massacra tous. Les pourchassant un à un. La seule personne à qui elle avait donné un temps soit peu d’affection venait de mourir sous ses yeux.

Malencontreusement l’Organisation surveillait Ewa, en effet, il la trouvait bizarre depuis quelque temps. L’explication se fit donc. L’élite avait trahi en sauvant un petit garçon. Ils intervinrent rapidement et prirent l’enfant en charge.
Peu de temps après le gang à qui elle devait obéissance la retrouva hagarde, perdue, se sentant responsable de la mort de l’enfant.
Ils la ramenèrent sans mal dans leur place centrale.

Ce qui s’en suivit fut alors atroce pour la jeune femme. Elle subit une torture digne d’une société plusieurs fois centenaire qui savait comment faire céder les récalcitrants.
Elle crut en perdre la raison. Mais son dur entrainement eut l’utilité de lui permettre de conserver ses esprits.
Cependant le but de cette torture n’était pas uniquement de lui faire regretter ce geste. En effet, la mort du petit homme l’ayant profondément bouleversée, elle comprit alors que les êtres qu’elle tuait sans les connaître pouvait se révéler être des personnes tout à fait digne de se nom et aussi adorable que l’avait été Heylan. Etant forcée de commettre les pires atrocités habituels Ewanaë ne vit alors plus la nécessité de tuer sans raison. Elle refusa donc tout net de reprendre ses missions, préférant ainsi mourir.
Mais l’Organisation ne le voyait pas de cet œil là. Ewanaë était bien trop utile pour qu’il puisse se permettre de s’en passer. Aussi passèrent-ils avec elle un odieux chantage.
Ils lui révélèrent que le jeune garçon était encore en vie. Qu’ils l’avaient soigné et qu’il se trouvait désormais sous bonne garde.
L’accord se passa alors en ces termes : Si Ewanaë continuait d’effectuer les diverses missions qu’on lui ordonnait, comme elle le faisait auparavant, alors l’Organisation laisserait la vie sauve à Heylan. Mais pour s’assurer qu’elle respecte ce marché ils le gardèrent en otage. Ainsi, le moindre échec ou la moindre marque de la plus petite trahison, et se serait l’enfant qui en pâtirait.
Comme pour ne pas qu’elle oublie ce pacte, l’Organisation la marqua à jamais. Lié à un sort spécial lui empêchant toutes possibilités d’effacer un jour sa blessure en forme d’épée entourée d’un serpent situé sur le côté droit vers le bas de son ventre. Ils lui infligèrent à l’aide d’un fer rouge utilisé normalement pour les bêtes. Celle-ci devint alors noire et lisse lui donnant l’aspect d’un simple tatouage.
Cela devenait alors un nouvel atout pour la vampire. Cette marque était en quelque sorte synonyme de puissance. Cette marque était synonyme de trahison. Or l’Organisation ne pardonnait pas la trahison. Sauf à ce qui était suffisamment puissant pour qu’elle accepte de reprendre le risque une seconde fois.

Toutefois, a partir de se moment la relation entretenu avec Argawaen s’en améliora (celui-ci acceptant ainsi de lui révéler qu’il était en mesure de communiquer avec elle par la pensée). Comprenant l’horreur d’être forcée à faire se que l’on ne désire pas elle se mit a respecté sa puissante monture et tout deux n’en furent que plus redoutable arrivant à une parfaite symbiose lors des batailles aériennes, même si il restait fréquent pour le dragon de vouloir reprendre le dessus. Cet épisode eu un autre point positif.
Ewa gagna en liberté.
L’Organisation jugeant ne plus pouvoir lui faire autant confiance qu’avant puisque elle avait gouté à la désobéissance et que, même si le risque était minime, il n’était pas non plus inexistant. Ses missions devinrent alors de plus en plus rares.
Ewanaë erre donc, souvent sans but, dans Endora cherchant de quoi « tuer » le temps…

Caractère: Ewanaë parle très peu d’elle-même. Pour qu’elle se dévoile à quelqu’un il faut qu’elle lui fasse vraiment confiance et autant dire que ces pas gagné ! En se qui concerne son surnom, Ewa, elle va se tuer à vous répéter que son véritable nom est Ewanaë. Autrement dit il va falloir s’accrocher pour qu’elle vous accepte. D’ailleurs, vous saurez qu’elle vous considère comme l’un de ses rares amis à partir du moment où elle ne vous répétera plus sans cesse de l’appeler correctement. Sa cicatrice lui permet aussi de repérer avec une remarquable efficacité les personnes les moins fréquentables (ils cherchent à partir vite fait de son chemin) d’où son port de vêtements courts. Elle est aussi très peu délicate quand elle parle ayant un manque de tact énorme pour faire comprendre aux autres se qu’elle pense.

Monture: Argawaen (signifiant « le sanglant » en elfique) : dragon noir imposant avec un très sale caractère, mais qui a quelques fois des élans protecteurs envers sa maîtresse depuis son changement d’attitude envers lui.

Signe spécial : Une cicatrice ressemblant à si méprendre à un tatouage car celui-ci à été celer à l’aide d’un sortilège pour s’assurer qu’il soit ineffaçable. Il représente sur son côté droit vers le bas de son ventre une épée entourée d’un serpent dont la point se dissimule sous son bas et qui descend probablement vers une partie trop intime pour la citer.

Clan : L’eau

Pouvoir:Elle maîtrise l’eau ainsi que son dérivé : la glace. Elle possède aussi un excellent odorat (pour mieux choisir ses proies humaines, même si elle n’a pas besoins d’aller jusqu'à les tuer lorsqu’elle se nourrit) mais il peut tourner en sa défaveur voir l’handicaper quant l’odeur est trop forte.

Côté: neutre tirant vers le mal : Elle n’est pas forcément méchante en soit mais est capable, de par son éducation d’effectuer les pires horreurs sans sourciller et sans aucun remord.

Le rôle de votre perso : Guerrière presque errante (elle reste tout de même sous la coupe de ses supérieurs).

Code : code validé


Dernière édition par Ewanaë le Jeu 23 Avr - 22:26, édité 1 fois
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ewanaë Kikuko Jeu 23 Avr - 21:47

Nickel! manque juste le code et c'est bon ^^
avatar


Nombre de messages : 1528
Age : 26
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ewanaë Kikuko Jeu 23 Avr - 22:01

Les gens, Ewanaë est une des mes amies, soyez très méchants avec elle Twisted Evil
nan je plaisante, soyez gentils Razz
avatar


Nombre de messages : 587
Race : Fée
Clan : Lumière
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Question Jeu 23 Avr - 22:10

Hum y en a qui ferait mieux de courir vite samedi...^-^
Sinon je sais que je suis une tite (voir une grosse ) boulette mais j'ai pas copris comment on faisait pour le code Sad.
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ewanaë Kikuko Jeu 23 Avr - 22:13

le code est en bas du règlement, tu fais juste copier-coller Wink
chuis sûre que tu auras oublié samedi de toute façon Razz
avatar


Nombre de messages : 587
Race : Fée
Clan : Lumière
Date d'inscription : 07/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Réussi! Jeu 23 Avr - 22:30

Ok c'est bon j'ai finit par comprendre. (va falloir être indulgent avec moi je suis pas très futée^^)
(C'est ce qu'on verra soya, S'est ce qu'on verra...."Ton menaçant légèrement sadique") pirat
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ewanaë Kikuko Jeu 23 Avr - 22:33

Urk urk... Twisted Evil

Nan j'rigole Razz Bon pour le code c'est bon Wink
Tu peux jouer ^w^
avatar


Nombre de messages : 1528
Age : 26
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ewanaë Kikuko

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Ewanaë Kikuko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: BIENVENUE :: Fiches validées-