AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Sam 18 Fév - 20:41

Son identité:





Nom: Blackswan

Prénom: Zarän

Age: 420 ans ( Physiquement hum ... il en parait 21 puisqu'il s'est arrêté de vieillir à sa majorité)

Sexe: Masculin

Race: Elfe noir, mais depuis 360 ans il doit supporter le faite qu'il est devenu un ombre.

Son apparence physique:


Il faut bien décrire cet homme ténébreux...Commençons par ce que les gens remarque le plus, sa taille. Zarän mesure 1m91, il est grand et sa musculature bien dessiné, suite à plus de 300 ans de combat et d'entrainement, fait de lui "l'homme parfait". Mais sa peau à perdu sa couleur lorsqu'il est devenu un ombre. Il est si... pâle, limite translucide. Même un mort semble avoir plus de couleurs que lui. Cependant, sa peau importe peu lorsqu'on s’intéresse à ses yeux. Ses yeux aussi transparent qu'un esprit. D'un gris bleu clair. Sa chevelure noir corbeau, fin comme des files, sont si longs qu'ils atteignent le bas de ses reins. C'est vrai que cela ne fait pas très masculin d'avoir une aussi longue chevelure, mais je vous assure il n'a rien d'une femme. Comme tout les elfes, il a des oreilles pointues cependant l'une d'elle est ornée d'une boucle d'oreille qui appartenait à quelqu'un qui lui était cher, vous le découvrirez bien assez tôt. Son visage est fin, ainsi que son nez. Ses lèvres sont fines mais pulpeuses. Sur son front il a une marque, c'est le sceau de l'ombre.

Passons maintenant à sa tenue vestimentaire. Il a toujours porté des vêtements sombres, en ce moment il porte une longue veste noir en cuir , dessous un haut fait par les mains des artisans drow, fait de maillons tellement serrés et si solide, qu'une lame ne pourrait pas atteindre sa peau. Légère et flexible, elle ne lui pose aucun soucis.
Il se pare d'une broche très ancienne afin de tenir son écharpe fait de plumes de cygne noir, un animal qu'il affectionne tout particulièrement, qui est aussi son nom de famille. Il porte beaucoup de bijoux mais tous portent la marque de sa noble famille, avec un diamant noir, mais c'est tout ce qui lui reste de ses souvenirs de sa cher famille.
Il ne se sépare jamais de blade (cela ce prononce à l'américaine) sa fidèle épée. Forgée avec un acier incassable. Les elfes sont munis de beaucoup d'ustensiles et matériaux très résistant. Son pommeau en forme de griffe de dragon, aussi tranchante que la lame. Sur le pommeau il y a là aussi la marque de sa famille, un très gros diamant noir, je ne vous dis pas combien il pourrait coûter, il y a de quoi s'arracher les cheveux.

Signe particulier : La marque qu'il à au front. Et un énorme tatouage qui prend tout son dos, des ailes de cygne noir
Spoiler:
 

Son histoire:


Herumor qui signifie seigneur noir était un elfe noir riche et puissant. Sa puissance dont il aimait montrer toute son étendue. Herumor était beau comme un dieu mais aussi coureur de jupon ...il n'eu aucun mal à conquérir le coeur d'une grande dame, Eáránë. Herumor était sans cesse en train de se vanter et dévoiler sa force à la face du monde. Il acceptait beaucoup de défit et contrat plus ou moins dangereux. Il aimait le meurtre et l'argent. Eáránë supporta tout cela, car elle l'aimait tendrement. Néanmoins, il était souvent absent dû à sa classe social au sain du clan des ténèbres, que Eáránë lui demanda de lui faire un enfant. Un enfant dont elle eut sans peine et qu'elle avait chérit tout le long de sa vie. C'est dans ce foyer que Zarän vit le jour. Eáránë l'éleva dans les principes d'une famille noble. Etant fils unique et héritier, c'était un enfant pourri gâté! On lui enseigna la musique, l'art, les coutumes elfiques, l'histoire de la vie ...
Plus grand il apprit à manier les armes, à en fabriquer. Ses goûts et ses passions étaient larges, ce qui laissait place à beaucoup de divertissement qui divergeait.

La vie d'un elfe est longue et la maturité chez un elfe mâle est de 60 ans.
Zarän eut atteint cet âge là, il avait à présent 60 ans. Il avait attendu ce moment la depuis tant d'année. Oui car Zarän était fou amoureux d'une jeune elfe noir, dont il regardait attentivement chacun de ses mouvements, chacun de ses regards attentionnés. Elle était si belle, telle une rose fraîche à peine éclose. Son teint légèrement rosé, dont les joues s'empourpraient dès que Zarän lui adressait la parole. Elle l'aimait et lui aussi. Il savait au fond de lui que leur histoire serait aussi belle que dans les contes. Mais pour ce marier il fallait attendre la majorité, il avait attendu bien sagement, tout en courtisant gentiment sa bien aimée Elwenn. Mais aujourd'hui il le pouvait!
Il sorti vivement de chez lui, ayant hérité de la beauté de son père et la grâce de sa mère, Zarän était devenu un bel homme. Contrairement à son père, il n'avait qu'une fille en tête, c'était plutôt les filles qui tournaient autour de lui, tel des vautours volants au dessus d'un cadavre.
Il arriva enfin devant la maison d'Elwenn. Il frappa à la porte et ce fut elle qui ouvrit la porte. Ils se lancèrent des regards, vous savez le regard qu'ont les jeunes amoureux...
Il l'invita à aller marcher et bien sur elle accepta.
On dit que « Le cygne se tait toute sa vie pour bien chanter une seule fois. » Zarän s’apprêtait à chanter pour sa bien aimée.

Il s'arrêta et lui prit les mains.

" Elwenn comme vous savez, cela fait maintenant de nombreuses années que j'éprouve de l'amour à votre égard. Votre beauté n'a pas son égal, vous êtes si douce et attentionnée envers moi, plus que je ne l'aurai souhaité. C'est pour cela, qu'avec bien sur l'accord de votre père, je vous demande votre main. Ma tendre aimée, voulez vous m'épouser?"

Zarän était un fou romantique... L'amour donne-t-elle des ailes? En tout cas il en sentait pousser dans son dos, lorsqu'elle accepta de l'épouser.

" Oui Zarän, oui!" Elle lui sauta au cou et le donna un chaleureux baisé.

" Ô ma chère et tendre aimée, je ferai de vous la plus heureuse des femmes" Il lui rendit son baisé.

Ils rentrèrent chez elle, main dans la main. Il demanda au père à Elwenn son accord qui bien sur accepta, depuis tant d'années il s'y était préparé à donner sa jolie fille aux Blackswan.
Ils avaient fixé la date du mariage le 6 juin.

Ils préparèrent le mariage qui aurait lieu la semaine prochaine maintenant.
Des fontaines, des fleurs, des faire-parts, bref Eáránë mettait coeurs et âmes dans les préparatifs de son fils. Tandis que son père lui ... pas vraiment. Il était sur un gros contrat. Depuis toujours lumière et ténèbres sont en guerre et avec sa fortune il avait payé un ombre afin de s'occuper de leur cas. Ce que l'ombre ne savait pas c'est que Herumor avait pour habitude d'être mal honnête envers ses employés. Il était tellement radin de sa richesse, qu'il donnait souvent que la moitié de ce qu'il avait dit, qui plus est cette fois ci Herumor avait abusé, il avait mené l'ombre sur une sacrée affaire, qu'il n'avait pas voulu faire lui même pour ne pas ce salir les mains, et avait jugé bon de laisser le sale travail à un ombre. Ce que l'ombre ignorait bien sur à ce moment là. Mais ce que Herumor se s'attendait pas, c'est qu'un jour il lui ferait payer son erreur.

Jour J .

Le jour tant attendu était venu. Zarän toujours aussi beau, avait mis une tunique brodé d'or. Une grosse broche et une bague, tout deux munis d'un gros diamant noir, lui avait été offert par sa mère. Qui cet dernière lui accrocha fièrement.

" Mon fils je suis si fière de toi. Je te souhaite une longue et belle vie heureuse avec ta femme, encore bien plus que la mienne. Je t'aime"

" Je vous aime bien plus encore mère" Puis il lui embrassa le front. Elle ne put résister de le prendre dans ses bras et l’enlaça bien fort.

Zarän était heureux, c'était pour lui le plus beau jour de sa vie. Il attendait fièrement devant l’autel que sa bien aimée arrive à ses côtés. A coté de lui se tenait son père, son témoin, témoin de ce grand jour. Enfin la belle mariée avança vers l’autel. Elle était si belle. Ses cheveux noirs étaient relevé par des fleurs blanches, des phalaenopsis, ses fleurs préférées. Elle avait aussi un diadème elfique qui traversait son front. Sa robe blanche en bustier, parée de plumes et de perles blanches. Elle avait une très longue traîne. Pour Zarän c'était la créature la plus belle qui fut créée sur terre.
Tout le clan Blackswan se tenait là, ainsi que les amis, certains vampires aussi, de vieux amis de Herumor. Le prêtre commença alors son discours. Enfin vous savez tous quel discours est prononcé lors d'un mariage, c'est quasiment pareil pour les drows.
Après s'être dit oui, ils s'embrassèrent. La cérémonie terminé venait le moment de se restaurer. Ils était tous là, à rire, à partager un bon moment.

C'est alors qu'un homme tout en noir avec une grande capuche qui lui recouvrait le visage, s'était incrusté et avait décidé d’interrompre cette belle journée. Il balança une table sur son passage et s'avança en direction des mariés. Herumor reconnu tout de suite qui c'était... C'était l'ombre, qui bien sur, immortel s'en était tiré de la mauvaise escapade dont Herumor l'avait mené. Ne sachant pourquoi cette homme survenait, Zarän se leva.

" Hé toi! Qui es-tu ? Est ce une manière de ce comporter lors d'un mariage?" Cria Zarän qui commençait à s'énerver, même si ce n'était pas trop son genre.

Pas de réponse ....

L'homme était tout proche mais ne s'arrêta pas devant Zarän, il ne lui prêta à vrai dire aucune attention. L'ombre surgit sur Herumor et le souleva.

"C'est comme cela que tu traites ton personnel? Bien! Voila comment je vais m'occuper de ton cas. "

Il le transperça avec sa dague à mainte reprise jusqu'à ce que Herumor donna son dernier souffle. A partir de ce moment là tout ce déroula à une vitesse. Eáránë hurla. Les amis elfes noirs et vampires tenta de ce jeter sur l'ombre afin de le tuer, ce qui était peine perdu. L'ombre avait mis des runes un peu partout et tous mourut un par un sous les sorts que l'ombre avait incanté un peu avant d'intervenir lors de la réception. Quant à Zarän, il sorti Blade de son fourreau, il ne s'en était jamais réellement servit. Il tenta alors de tuer l'ombre. Mais même en le transperçant cela ne lui faisait rien. L'ombre chopa Zarän par le col de sa jolie tunique de mariage et le balança. Elwenn furax se jeta sur le dos de l'ombre et le frappa, encore, encore et encore. Quand l'ombre en a eût marre, il se retourna et enfonça sa dague dans l'abdomen de Elwenn, qui celle ci succomba et tomba au sol. Eáránë couru jusqu'à elle, mais l'ombre lui jeta un sort qui celle ci s'étouffa.

Zarän se releva. Tout ce qui était blanc auparavant, devint rouge sang. C'était un vrai carnage. Comment un seul et unique homme pouvait commettre autant de dégât. Il voyait son monde s'écrouler autour de lui. Il savait qu'il ne pourrait pas tuer l'ombre. Il ne pouvait rien faire si ce n'est de regarder ceux qu'il aime mourir?
L'ombre s'approcha de lui. Zarän sous le chagrin tomba à genou et marmonnait.

"Pourquoi, pourQUOI, POURQUOI????" Cria-t-il vers le ciel.

L'ombre s'approcha de lui doucement.

"Petit je ne voulais pas cela, mais les hommes comme ton père n'ont ce qu'ils méritent!" Puis il s'en alla.

" Hé!!!Ne partez pas!!!! Pas maintenant! Tuer moi, tuer moi! Vous avez su arrachez la vie de ma famille, prenez la mienne !!!!!!!!" Hurla-t-il.

L'ombre sourit et avait fait demi tour. Zarän baissa les yeux, sentant sa mort approcher. Mais ce qu'il ne se doutait pas c'est que l'ombre en posant sa main sur lui ne l'avait pas tuer. Mais il senti néanmoins quelque chose.

" Je ne te tuerai pas, je t'offre la "joie" de l'immortalité, afin que tu continues à voir les gens que tu aimes mourir et que toi tu sois là à les regarder mourir, un peu comme tu as su faire aujourd'hui non?"
Il rigola sadiquement et s'en alla pour de bon.

Zarän ne compris pas sur le coup, car il se rua vers Elwenn, qui avait une dague planté dans le bide.

" Mon amour, non! Je t'en supplie ! Ne me laisse pas." Ses larmes tombèrent sur les joues d'Elwenn.

Il enleva délicatement la dague, et comme il savait, elle perdait tout son sang. Il l'a mis contre lui.

" Chéri, je suis désolée, je ... tu devras continuer sans moi. Mais sache que je t'aime...." Puis elle rendit son dernier souffle sur ce dernier mot.

Zarän l'a serra dans ses bras. Il versa toutes les larmes de son corps. Son petit corps inerte et sanglant, vide de vie, emporta le coeur de Zarän avec elle. Il lui donna un dernier baiser, et il récupéra la boucle d'oreille qu'elle portait lors de son mariage.

Il avait recueilli sa défunte mère, qu'il amena près du corps de son père et d'Elwenn. Il était là tout les trois, les trois personnes qui avaient fait de lui ce qui l'était. En un seul jour il avait tout perdu. Il ne sut quoi faire à partir de cet instant.
Avec le peu de personne en vie qui restait, ils leurs offrirent un enterrement digne de ce nom, ainsi qu'aux malheureux invités.


Ce qui devait être le plus beau jour de la vie de Zarän se transforma en son pire cauchemars. Et voila maintenant 360 ans qu'il supporte chaque jours de sa longue et pénible vie. Il n'eut plus jamais versé de larmes depuis ce jour funeste, ni rit d'ailleurs. Il était devenu le même monstre qui avait tué tout ceux qu'il aimait. Aussi monstrueux, et assassin que lui. Se terrant comme un ermite, il vit à présent seul, cherchant toujours à se venger, contre qui, contre quoi? Nul ne le sait même pas lui, un peu tout le monde en fait... Il avait recherché l'ombre, mais il ne l'avait jamais retrouvé. Il y avait une volonté d'apprendre encore présente en lui. Il avait appris à maîtriser les pouvoirs des ombres. Qu'il n'hésitait pas à tester sur les personnes dont il avait jeté son dévolu.
Il n'était plus vraiment un elfe noir. Ne sachant pas qui il est vraiment, il continu à s'en prendre à des personnes qu'il juge mauvaises, où bien gênantes.
Ayant pour seul compagnie Lucky, son fidèle et brave compagnon de route. Un loup noir.
Normalement les loups se baladent toujours en meute, rien ne compte à part la famille. Or Lucky était seul, abandonné. Zarän vit en cet bête, son reflet en quelque sorte.
Il n'avait pas un but précis où aller, Zarän continu à marcher de ci, de la. Il erre, comme un corps sans vie et sans coeur. A quoi bon vivre si personne n'est la pour vous aimer? Il se maudissait de ne pas pouvoir mourir! Il tenta mainte et mainte fois de mourir, sans succès. Il devra faire face à son reflet jusqu'à l'éternité.



Son caractère:


Zarän est intérieurement détruit. On lui à pris tout ceux à quoi il tenait, il ne lui reste rien dans ce monde. Ce monde dont il est condamné à rester jusqu'à la fin des temps. Depuis sa transformation Zarän fui les gens afin d'éviter tout sujet de conversation. Il est solitaire, seul. Seul face à lui même, son image qu'il ne supporte pas, cet assassin qui habite son corps. Sanguinaire et cruel voila ce qu'il est. La vengeance, il n'a que cela en tête. Au fil des années, ce qui devait être la vengeance de l'assassin de sa famille et sa bien aimée, ne devint à présent qu'un vague but dont il a fini par oublier. Il tue à présent tous ceux qui deviennent une "gêne" pour lui. En ôtant la vie de sa tendre et belle amour, elle à emporté son coeur dans les abîmes. Sans coeur ni âme, il n'a plus aucun scrupule à ôter la vie, comme on à su lui prendre. Il contrôle ses victimes à la perfection et parvient à ses fins coûte que coûte.
Il fut un temps où Zarän était passionné, où il était fidèle tant en amitié qu'en amour. Il respirait la joie de vivre, apprendre était ce qui le motivait à se lever le matin. Mais où est passé ce Zarän là ... Arrivera-t'il un jour à redevenir comme avant? Sans doute que non.
A présent il aime: voir souffrir ses ennemis, les cygnes noirs, se battre, la vengeance, la soif de sang, manipuler ses pouvoirs.
Il déteste: Parler de lui, des gens qui parle trop, les questions, voir des couples, la compagnie en général, les assassins en tout genre. LUI.

Ses pouvoirs:


Il détient les pouvoirs des ombres c'est à dire les sorts de la magie noir. Il peu tuer quelqu'un d'un simple touché, néanmoins ce pouvoir nécessite beaucoup d'énergie qu'il doit vraiment utiliser avec précaution.
Il a le don de l'invisibilité, il peu devenir invisible aux yeux de tout le monde ce qui est un avantage lors d'une bataille. Et bien sur, l'immortalité ... il ne peut pas mourir, ce qui l’énerve vachement!


Clan: Solitaire ayant fui son clan des ténèbres après sa malédiction

Côté: Mal . Mais il est neutre lorsqu'il s'agit des affaires humaines, politique et conflit entre clan.

Classe: Assassin errant, sorcier

Monture: Parfois à cheval. Ce qui lui tombe sous la main en faite.

Animal de compagnie:

Son nom: Lucky ( car il a eu de la chance de ne pas avoir été tué par Zarän)

Race:Loup noir

Sexe: Mâle

Spoiler:
 


Code:validé

Ancien Endorien? Hum ... et bien oui ...


Dernière édition par Zarän le Dim 19 Fév - 17:09, édité 7 fois
avatar


Nombre de messages : 7
Localisation : Enfer....
Race : Elfe noir devenu un ombre
Clan : Solitaire
Perso principal : Zarän
Date d'inscription : 18/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Sam 18 Fév - 20:53

Oh un bégé 8D

Rebienvenue o/
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Sam 18 Fév - 21:12

AHAHA merci Laughing Embarassed
avatar


Nombre de messages : 7
Localisation : Enfer....
Race : Elfe noir devenu un ombre
Clan : Solitaire
Perso principal : Zarän
Date d'inscription : 18/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Lun 20 Fév - 13:24

Euuuuh il y a un truc qui colle pas avec mon perso, ou l'histoire? Ou est ce que c'est normal que personne me lock ^^? silent

* commence à s'inquiéter* pale ^^
avatar


Nombre de messages : 7
Localisation : Enfer....
Race : Elfe noir devenu un ombre
Clan : Solitaire
Perso principal : Zarän
Date d'inscription : 18/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Lun 20 Fév - 14:47

Ha non non non te voila validé.
C'est juste que la dernière fois que j'ai vu ta fiche elle n'était pas terminée, du coup en attendant ... j'ai oublié =p
XD en tout cas c'est parfait tu peux rp;)
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Lun 20 Fév - 15:23

ahaha oui ! merci Ewa! cheers
avatar


Nombre de messages : 7
Localisation : Enfer....
Race : Elfe noir devenu un ombre
Clan : Solitaire
Perso principal : Zarän
Date d'inscription : 18/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" Lun 20 Fév - 15:38

De rien ^^
Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants"

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Toutes les histoires ne finissent pas par " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: BIENVENUE :: Fiches validées-