AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

A voile et à vapeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: A voile et à vapeur... Lun 23 Jan - 11:45

Allen essuya la bave qui enduisait sa manche avec un petit sourire et reposa délicatement le bébé qu'il tenait dans ses bras dans le couffin dont il l'avait tiré, hurlant, quelques dizaines de minutes plus tôt. Maintenant calmé, le nouveau né dormait comme un bien heureux et son jeune papa emplit de soulagement se dirigea le plus furtivement possible vers la chambre à coucher. Alors qu'il atteignait l'immense lit à baldaquin, il marqua un temps d'arrêt pour observer le visage endormi de la jeune femme qui partageait son lit. Son visage aux traits fins n'était que peu éclairé par les rares rayons de lune qui perçaient à travers les épais rideaux de velours pourpres, mais le jeune homme parvenait sans peine à les discerner dans la pénombre. Son incroyable acuité y était évidemment pour beaucoup, mais le nombre de fois où ses yeux avaient effectué cette longue observation et où ses longs doigts nerveux avaient parcouru ce visage y étaient aussi pour quelque chose.
Le vampire se glissa auprès de la jeune femme qui, profondément plongée dans les bras de Morphée ne daigna même pas pousser un grognement de mécontentement lorsqu'il la repoussa doucement pour se faire de la place. Un sourire tendre se dessina sur les lèvres du jeune homme alors qu'il pensait à tous les efforts que fournissaient sa moitié pour satisfaire aux exigences de l'étiquette. Il l'avait connue libre et sauvage et il savait combien elle pouvait souffrir d'être soumise à tous les devoirs qui lui incombaient maintenant qu'elle était sa femme. Pourtant, chaque jour qui passait elle le surprenait d'avantage par sa grâce et son à-propos. Cela avait pourtant si mal commencé.

Lorsque leurs pères respectifs leur avaient fait part de leur projet de les marier, les jeunes gens s'était violemment récriés. La belle et insoumise Liselle en avait fait voir à son père de toutes les couleurs et même lui-même, Allen, avait pour la première fois osé lever le ton. Un soir où la jeune fille était venu le rejoindre en secret, il lui avait fait pas de la répulsion que lui inspirait le projet de leurs paternels. Ce qui s'était passé alors avait totalement pris Allen de court. En effet, la jeune avait tout d'abord versé quelques larmes discrètes, avant de s'effondrer, en pleurs dans le noir. Il avait d'abord tenté de la consoler, lui assurant qu'il ne les laisseraient jamais détruire leur amitié et les marier de force, mais cela n'avait pas atténué les larmes de Liselle, bien au contraire. Allen en avait été tellement troublé qu'il n'avait plus su quoi dire. Son amie était pour lui l'incarnation de la force et du sang-froid. Il ne l'avait jamais vu s'apitoyer sur rien, préférant agir à se lamenter.
Elle ne tarda cependant pas à reprendre contenance et sa douce voix résonna avec un soupçon de fermeté et d'amertume.

« Nous suivrons tes plans si c'est ce que tu désires, mais sache que ce mariage n'est pas une idée qui me semble si repoussante... »

Allen en était estomaqué. Il avait toujours perçu sa complice comme une de ces femmes libres qui se refusent toute leur vie l’assujettissement à un homme qu'est le mariage. Et la voilà en train de lui déclarer qu'elle serait prête à l'accepter comme époux.

Il n'avait pourtant rien regretté par la suite. Liselle était une jeune femme drôle, intelligente et faisait de sa vie de tous les jours un combat charmant.
Après cette déclaration surprenante, Allen avait passé plusieurs jours, tourmenté à l'idée que ce ne soit pas une bonne idée de se marier. Étrangement, ce n'était pas le fait de formaliser sa relation avec Liselle qui le perturbait, c'était plus égoïstement que jamais l'idée de se marier ne lui avait traversé l'esprit. Quelque chose semblait lui souffler que ce n'était pas une mauvaise idée mais que ce n'était pas la meilleur... Qu'il y avait autre chose.
Pourtant, il n'arrivait pas à trouver d'inconvénients à ce mariage. Car il lui apparu évident que son père était décidé à le marier un jour, alors autant que ce soit avec Liselle. Il mit donc son étrange sentiment sur le compte de sa nature de vampire qui le poussait à conserver une totale liberté.

C'est ainsi qu'un doux jour d'hiver, alors que les rues de ville étaient recouvertes de neige que les deux époux s'unirent devant leurs familles attendries. Ce fut un mariage fastueux mais chaleureux et même Allen qui n'aimait pas les réunions mondaines fut persuadés de vivre les plus beaux jours de sa vie.
Pourtant, les années qui suivirent le détrompèrent. Les jours s'écoulaient paisibles et heureux sans que rien ne manque à son bonheur sinon ce petit sentiment de frustration qui passait parfois dans son cœur. Comme l'impression de ne pas être à sa place. Mais alors son épouse lui souriait ou bien apparaissait comme par enchantement pour lui proposer une activité improbable et l'idée disparaissait. Parfois dans ses songes, il lui semblait revoir des choses familières, des visages qui l'emplissaient d'un étrange mélange d'effroi, de nostalgie et d'une autre émotion qui lui serrait douloureusement le cœur. Ces réminiscences de son passé l’effrayait. Il lui semblait que s'il venait à se souvenir, tout changerait. Et il n'était pas sûr de vouloir renoncer à son stable présente pour cela...
De plus, un an après leur mariage, sa belle épouse lui donna une fille, Ninon, dont les grands yeux verts, identiques à ceux de sa mère, faisaient chavirer son cœur. Un petit garçon naquit deux ans après apportant l'équilibre à cette petite famille joyeuse.
Parallèlement, Allen commença à donner des cours à l'université et se passionna pour la mécanique. Il restait des heures enfermé dans la bibliothèque à feuilleter des ouvrages et reproduire sur des feuilles volantes des schémas incompréhensibles. Si beaucoup de ses inventions se révélaient inutiles, voire impossibles à construire, certaines lui apportèrent un certain succès. Ainsi, la ville fut rapidement équipé de Circulateurs, système à vapeur permettant de régler automatiquement le flux de voitures et calèches au carrefour.
Mais Allen se pencha également sur un sujet plus sombre, celui des poisons. L'idée morbide de pouvoir faire mourir de façon si mystérieuse et cruelle lui paraissait d'une beauté troublante.
Un jour qu'il parcourait nuitamment les rues de Firewall à l'insu de sa femme et, espérait-il, de son père, il fit la rencontre d'une ombre qui lui parut familière.




(Bien bien bien... comme tu le vois, Allen est bien installé maintenant. En vérité ce ne sera pas si dur pour Avaran de le récupérer, car ce qu'il ressent pour sa femme est un gentil amour, une amitié mêlée de tendresse, mais cela n'a rien a voir à la passion qu'il a pour Avaran. Cela ne veut pas dire que ce sera facile car sinon, ou serait tout le piquant ? Mais j'ai hâte de voir ça. Fais ce que tu veux de la dernière phrase, ça peut-être Avaran comme un simple clodo Good Luck ! <3 )
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Mer 25 Jan - 21:30

HJ/ J'ai kiffé ton "nuitamment" tu sais x)

Avaran se touvait à Firewall depuis quelques jours, et la ville lui paraissait d'un ennui mortel. Il tournait en rond, et ne trouvait jamais d'idées d'activités. Souvent il s'asseyait sur un banc, avec pour seul compagnie son cheval, Galaad, et regardait les passants. Il en avait assez de cette inactivité. Il voulait retrouver les joies du combat, voir ses ennemis s'écrouler sous ses coups, pouvoir essuyer le sang sur ses armes. Mais cela faisait plusieurs mois qu'il se passait de ça, car ses pouvoirs relançaient sans cesses ses anciennes douleurs, et de plus il boîtait. " J'ignore si cela sera définitif... Je ne peux pas me prononcer avec certitude pour le moment " lui avait déclaré le guérisseur local. Ainsi que tous les autres. Quand il y pensait, sa seule envie était de fracasser quelque chose, ou de plonger son poignard dans cette jambe qui l'handicapait à présent.

Le vampire était devenu solitaire et antipathique. Sur son visage, on pouvait lire un profond mépris avec une pointe d'agressivité, mélangés avec un gros soupçon d'amertume. Il n'accostait plus personne, et évitait tout contact. Il ne voulait plus parler à personne. La seule qui restait encore dans son esprit, c'était Löwin. Jamais il ne pourrait oublier la jeune femme, et ce qu'elle avait fait pour lui, et c'était la seule personne à qui il accordait sa confiance. Depuis qu'il l'avait laissée, il n'avait adressé la parole à personne. Seul Galaad avait encore la chance d'entendre la belle voix grave d'Avaran.

Tout était ennui et solitude.

Jusqu'à ce jour...

Avaran se promenait dans Firewall, errant, comme à son habitude, sans but. Soudain, son regard fut attiré par une silhouette familière. Un garçon. Allen ! Le vampire sentit son coeur marquer une pause et se figea. Oui, c'était bien SON Allen. Avec une femme. Plutôt jolie d'ailleurs. Et... Avaran faillit se frapper pour se ramener à la réalité... un bébé ?! Non, c'était impossible, il devait délirer. Mais por en être sûr, il suivit discrètement le jeune couple jusqu'à leur demeure. Un sompteux manoir. Avaran sentit la colère l'envahir quand il repensa à Alice, le prétendu père d'Allen, et à ce qu'il lui avait fait. Utilisant, malgré les souffrances générées, son pouvoir de téléportation, il alla espionner la petite famille. Ce qu'il vit lui fit une choc.
Allen, son Allen, vivait une petite vie paisible, avec sa femme et son enfant, dans une maison magnifique. Tout cela empestait la routine et le bonheur. Avaran fila avant de ne plus pouvoir se retenir de vomir.

C'était abject.
Pire même.

Furieux, il regagna sa chambre dans l'auberge où il séjournait. Il était furieux. Comme jamais il ne l'avait été auparavant. Il alla dans la salle de bain, et posa ses mains de chaque côté du lavabo, les bras tendus. Alors une douleur lui traversa le dos. Comme à chaque fois qu'il utilisait son pouvoir. Avaran poussa un cri de rage et fracassa le miroir avec son poing. Il resta immobile pendant quelques minutes, fixant le marbre de l'évier, le poing ensanglanté toujours appuyé contre le mur. Les débris de verre s'étaient éparpillés un peu partout et lui avaient bien entaillé la main. Il finit par se redresser, et aller s'asseoir sur le bord de son lit. Il fixa le sang de sa main qui gouttait sur le plancher et soudain un nouvel objectif nacquit dans sa tête.

Il allait tuer Alice.
Reprendre Allen.
Et éventuellement éliminer son gamin.

Oui.
Le tueur était de retour.

Il enleva les quelques bouts de verre plantés dans sa chair, et se fit un bandage rapide. Et il sortit, rejoignit la maison d'Allen et attendit.
Comme il l'espérait, lorsque la nuit fut tombée, le jeune homme sortit de chez lui pour aller faire un tour. Il le suivit. Pendant plusieurs minutes. Avant de se téléporter à un endroit où il pourrait le croiser de front. Avaran s'avança dans la rue et fit face à Allen, qui approchait sans se méfier. Le vampire fit un pas et se planta devant le jeune homme, qui le regarda avec surprise. Avaran n'y tint plus, et attrappa Allen par le col, avant le le balancer violemment contre un mur proche, sa dague sous la gorge du jeune homme.

" Tu as été faible, Allen. Je suis terriblement déçu " lâcha t'il d'une voix glaciale qui aurait fait pâlir le plus puissant des guerriers d'Endora, " Mais tout ça va prendre fin. Je vais tuer ton père, éloigner ta pétasse, et assassiner ton enfant sous tes yeux. Et tu sais pourquoi ? Parce que jamais tu n'as été fait pour une vie aussi minable. Mon apprenti est destiné à une brillant futur de tueur, pas à fonder une famille et vivre dans la tranquilité et le bonheur. "

Il le lâcha et conlut :

" On se revoit chez toi... "

Une sourire terrifiant se dessina sur son visage, mais avant qu'Allen ait pu faire quoique se soit, Avaran disparut.

Direction le manoir.

HJ/ Avaran le psycopathe est de retour, et il est... PAS CONTENT >8[
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Sam 28 Jan - 16:22

L'horreur pétrifiait Allen.
L'homme qui venait de le plaquait violemment contre le mur sans qu'il puisse réagir lui proférait des menaces, le visage à quelques centimètres du sien.

Le jeune vampire ne comprenait pas. Lui, un vampire héritier d'une puissante famille était incapable de se défendre contre un simple inconnu ? Comment cela était-il possible ?
Et surtout, pourquoi la vue de ce visage le terrifiait-il autant ? Pour ses entrailles semblaient-elles s'être brusquement changées en plombs lorsqu'il était apparu devant lui.

Et ces mots...
Grinçant comme un ongle sur un tableau noir, ils paraissaient suinter de haine et de cruauté contenue.
L'esprit d'Allen bouillonnait furieusement et les idées comme les émotions lui venaient fugacement sans ordre logique. Il ne comprenait rien ce désir d’annihilation, de cette histoire d'assassin et de vie bien rangée. Il n'avait pas l'impression d'un vie si tranquille que ça, après tout, entre ses expérimentations, ses chasses nocturnes et ses poisons. Mais quelque chose, quelque chose au fond de lui grondait violemment, approuvant les paroles insensées de l'inconnu. Ce doux sentiment qui l’étreignait depuis tant d'années venait de se changer en une bête féroce dont il ne connaissait aucun des réels désirs.

Avant qu'il ai eu l'occasion de faire ou de dire quoi que ce soit, l'inconnu avait déjà relâché Allen et filé dans la nuit.
Le jeune homme chancela puis glissa à terre, lui fier vampire. Il ne songea même pas à cela.

Je vais tuer ton père, éloigner ta pétasse, et assassiner ton enfant sous tes yeux.

Les paroles de l'homme résonnaient dans sa tête et l'empêchait d'avoir une seule pensée cohérente. Il resta quelques secondes immobile, les yeux dans le vague, loin de tout.
Il y avait quelque chose. Il sentait une cohérence. Une raison à ce qu'il venait de se passait. Mais cela semblait toujours se dérober à sa penser, il n'arrivait pas à saisir ce qui semblait lui apparaitre.
Soudain, il reprit conscience.
Il devait faire quelque chose, il devait les protéger.

Ignorant soudain le sentiment grondant, l’anxiété lui étreignit le cœur. En un instant il était sur pied et courait vers sa demeure. Dieu merci, il n'avait eu le temps de s'en éloigner beaucoup avant que l'homme ne l'arrête.
Si celui-ci avait une telle connaissance de ses proches, alors il savait où il habitait. Le pire était que son père, en voyage, ne serait pas là pour protéger Lisette, Ninon et Alister.

Alors qu'il poussait la petite porte de service, un souvenir frappa Allen plus violemment qu'un gifle. Stupéfait, il s'arrêta une seconde.
Il connaissait l'inconnu, qui pour le coup, devenait le connu.
Il l'avait croisé, alors qu'il errait mort de honte dans les bois avoisinant la ville. Ces instant lui revinrent par bribes...


" Tu es un imbécile Allen ! Tu t'es fait manipulé sans réagir, et tu as osé oublier la personne qui t'as sauvé la vie et enseigné l'art du combat. Avaran. Ce nom te parle ? Répond moi oui sinon je t'en colle une autre ! "
" Ton père ? T'apprendre des choses ? HAHAHA, le bonne blague. Tu vois Allen, le type qui se prétend ton père t'as abandonné à ta naissance, et ne s'est JAMAIS préoccupé de toi. Seulement, dernièrement il a appris que tu as des 'prédispositions' et pouf, il est arrivé comme une fleur et s'est décrété seule personne à avoir des droits sur toi. Il t'a manipulé c'est tout ce qu'il a fait. "
" Il a quelques temps, tu n'étais ni un vampire, ni un guerrier hors pair. Tu étais mon 'apprenti', et c'est moi qui t’ai tout appris. Ton père n'a fait que se servir de ce que je t'avais enseigné pour te perfectionner. J'ignore ce qu'il t'a réellement fait, et ce qu'il compte faire de toi, mais je ne compte pas le laisser continuer cette mascarade. "


Cela collait tellement parfaitement qu'Allen en tressaillit de terreur.
Car cela ne pouvait signifier qu'une seule chose. L'homme était déterminé et par dessus tout, sincère. Il y avait surement une part de vérité dans les paroles de cet assassin.
Malheureusement, il n'avait le temps de se préoccuper plus longtemps de ces souvenirs qui le rongeaient à présent, car l'homme s'en prenait maintenant à sa famille.
Et peu importe la raison, l'idée de voir Lisette souffrir par sa faute lui était insupportable.

Il fit violemment irruption dans la chambre de sa moitié. Il manqua de hurler. Vide.
Hagard, maladroit, il se jeta dans la chambre d'enfant et découvrit avec soulagement Lisette penchée sur le berceau d'Alister, ouvrant de grands yeux.

"Qu'est ce que tu fais ? Un peu moins de bruit j'ai eu un mal fou à l'endormir ! Et puis où..."


Avant de lui laisser dire un mot de plus Allen avait tiré du berceau le nourrisson endormit et prit sa femme par le bras, l'entraînant vers la chambre de Ninon.
Celle-ci aussi dormait paisiblement dans son petit lit, ses cheveux blonds luisant doucement sous les reflets de la lune. Allen laissa rouler sur sa joue une larme de soulagement. Sans qu'il puisse expliquer pourquoi, il était absolument certain que l'assassin représentait la plus grande menace qui soit pour sa famille, il ne devait pas relâcher son attention.
Déposant dans les bras de sa femme, furieuse, le bébé vagissant sa colère d'avoir ainsi été tiré de son sommeil, Allen s'approcha de Ninon et la prit dans ses bras. Ses yeux verts papillonnèrent un instants, puis contemplèrent stupéfait son père inquiet, sa mère furieuse et son frère... beuglant.

Lisette, le regard lourd de reproche attendait visiblement une explication, mais Allen ne savait pas par où commencer.

"Je... Il faut..."


Il tacha de reprendre ses esprits et de se calmer, il ne fallait pas les affoler outre mesure.

"Alors que j'étais parti faire une petite promenade nocturne..."

Il ignora le regard moralisateur de Lisette.

"J'ai croisé une vieille connaissance. C'est un homme très dangereux. Je crois qu'il est très très fâché contre moi... Mais ne vous inquiétez pas nous allons rester tous ensemble et ça ira."


De furieux, le regard de Lisette s'était repli de surprise. L'attirant à part elle le somma de s'expliquer un petit peu plus précisément. Passant sous silence certains points de l'étrange attitude de l'homme à son égard, Allen lui résuma ce qu'il pouvait comprendre de ce qu'il s'était passé.
Alors que Lisette se perdait en supputations sur son passé et cet homme étrange, Ninon poussa un petit cri, pointant le doigts vers la porte de sa chambre, restée ouverte.
Allen n'eut même pas besoin de tourner son regard pour savoir ce qui s'y trouvait.


[HJ/ On parlera ce soir de la psychologie d'Allen et d'Avaran parce que là, j'ai peur que ça parte en cacahuète. Ala Very Happy]
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Dim 29 Jan - 17:41

Une ombre.

" Bonsoir. "

Une voix sombre. Terrifiante. Glaciale.
Comme le rictus qui se dessinait sur le visage de son propriétaire.

Avaran n'avait pas pu se téléporter jusqu'au manoir, en raison de ses problèmes avec ses pouvoirs, mais il était arrivé avant Allen. Cependant, il voulait mettre les choses au point, en sa présence. Il avait donc attendu, caché dans un arbre, que le jeune homme fasse son apparition. Ensuite, il n'avait eu qu'à le suivre, jusqu'à ce que la petite famille soit réunie.

Après le cri de la petite fille, Allen et sa femme s'étaient retournés vers lui, et il avait pu les saluer. Enfin, façon de parler. Sa voix faisait froid dans le dos. La jeune homme eut un mouvement de recul et sa compagne regarda Avaran avec effroi. Dans un mouvement héroïque, Allen confia ses enfants à sa femme, et se mit en bouclier entre eux et Avaran. Mais ce dernier émit un petit rire étouffé.

" Aurais-tu oublié mes pouvoirs très cher ? "

Il disparut.
Un instant de silence régna, empli de peur et d'incompréhension.
Puis un cri.

Avaran était réapparu derrière la charmante demoiselle, l'ayant pris en otage, une dague sous la gorge. Il lui murmura :

" Je ne vous ferais aucun mal si vous ne résistez pas. "

Le vampire ne comptait pas la tuer. Et si Allen coopérait, il laisserait aussi, éventuellement, la vie à ses enfants. Mais si elle résistait, il ne se montrerait pas aussi généreux. Avaran plongea son regard d'argent dans celui d'Allen.

" Où est ton père ? J'aimerai lui dire deux mots avant de mettre les choses au clair avec toi. "
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Lun 30 Jan - 0:56


Ne la touche pas !


Hurla Allen, ses yeux écarquillés fixant la lame brillante apposée à la peau de sa femme.
Il regretta aussitôt d'avoir perdu son calme et continua d'une voix plus basse, mais tremblante.

"Elle n'a rien a voir dans tout cela et si vous vous abaissez à lui faire le moindre mal je n'accepterai plus d'écouter le moindre mot que vous tenterez de prononcez."

Comme cela n'avait cessé depuis qu'il avait rencontré l'homme, un combat acharné se livrait sous le crâne d'Allen. D'une part, une colère violente lui hurlait de massacrer cet homme impudent qu'il n'aurait surement pas de mal à vaincre. Cet homme lâche qui préférait s'en prendre à sa famille plutôt que de lui expliquer directement.
D'une autre part...
C'est inexplicable. Il ne comprenait pas qui pouvait être cet homme mais à présent il se sentait étranger à lui-même. Quelque chose, quelqu'un, lui-même savait. Se souvenait. Il avait du mal à vouvoyer cet étranger, il avait envie de l'écouter, de le regarder, de le toucher encore car c'était quelque chose qu'il connaissait...

Des mots, de phrases lui venaient sur les lèvres et il ne savait plus lesquels retenir, lesquels prononcer...

"Je crains que vous ne deviez attendre, mon père est en voyage dans uns autre contrée et je n'ai aucune idée de quand il sera de retour. Vous..."


Allen croisa soudain le regard de Ninon. Terrifiée, elle avait observé sans dire un mot l'homme apparaitre derrière sa mère qui tenait toujours son petit frère dans les bras et la menacer sans bouger. Mais elle venait se lever et se dirigeait lentement vers l'agresseur avec un regard meurtrier. Du haut de ses 4 ans cela aurait été risible dans une tout autre situation mais le sang du jeune père se figea dans ses veines lorsqu'il prit conscience de la facilité avec laquelle l'homme réduirait l'enfant en bouillie.
Alors il ne se passa qu'une fraction de seconde entre l'instant où il cessa de parler et celui où il fut à l'autre bout de la pièce, tenant l'enfant dans ses bras.

L'assassin semblait perdre patience et sa femme qui, pleine de sagesse, ne bougeait plus malgré toute la colère habitant ses prunelles tenait toujours le bébé vagissant. La situation ne pouvait pas s'éternisait et le jeune vampire comprit que c'était de lui que l'on attendait la décision.
Il allait lui dire de la lâcher, de partir. Son orgueil lui soufflait qu'il était bien assez puissant pour vaincre ce vagabond et humilier cette brute qui avait osé poser sa main sur sa femme !
Alors il s'entendit soupirer :

"Avaran."


D'où ce nom pouvait-il lui venir ?

"J'accepte de te parler mais relâche-là je t'en supplie. Allons dans la bibliothèque, là-bas, personne ne nous dérangera et tu pourras..."

Allen s'arrêta. Qu'elles étaient les revendications de ce... encore une fois les deux parties de son être se chamaillèrent, peu importe, qu'elles étaient-elles ? Qu'attendait-il de lui ?

"Tu pourras m'expliquer les raisons de ta colère je te jures de t'écouter."




[HJ/ Bon, je propose donc une petite explication en privée, juste avant l'arrivée d'Alice d'ici un ou deux post. Exit donc la petite famille, nous serons plus tranquille. N'hésite surtout pas à secouer un peu Allen physiquement, je ne sais pas comment lui rappeler sa soumission. Il faut que j'arrive à rendre crédible son changement d'opinion sur Avaran et plus ça va plus je me dis que ça va être chaud patate. Parce que là ça avance mais doucement. A ce rythme là ils seront à la retraite le jour où ils se rouleront une pelle. Donc s'tu sens le feeling, tu peux donner un coup de main. Déjà, je pense qu'un bon vieux récit devrait l'aider un peu à retrouver la mémoire ^^]
[HJ2/ Changement de couleur pour les besoins de mes noeuils T___T le blanc était illisible donc Môsieur Allen parlote maintenant en rouge ♥]
avatar


Nombre de messages : 119
Localisation : perdu dans sa tête
Race : Tout jeune et violent vampire
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 28/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://bananalune.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Mer 1 Fév - 1:38

Avaran sursauta en entendant le jeune homme en face de lui prononcer son nom. Il abaissa lentement son arme et soupira, affichant un air agacé.

" Je n'ai pas l'intention de la tuer. Ta coopération me satisfait amplement. "

Il rengaina son arme et se tourna vers la petite fille qui avait été récupérée par Allen. Elle avait échappé à son étreinte alors que ce dernier lui parlait et venait de lui mettre une tape sur la jambe en le regardant méchament. Avaran tendit la main vers Allen pour lui faire signe de ne pas bouger et il s'accroupit à hauteur de la petite fille.

" Tu es courageuse de m'attaquer ainsi, mais pour l'instant, tu n'as pas vraiment la force de me vaincre. Je ne ferais pas de mal ni a ta mère ni a ton frère, cependant, je risque d'avoir besoin de ton père pendant un bon moment. Si tu es en colère contre moi écoute bien ça : quand tu seras une grande fille, et que tu seras devenue très forte, alors je t'accorderai un combat pour te venger. Mais pour l'instant, reste avec ta maman et laisse moi discuter avec ton cher papa. "

Avaran se releva et se téléporta juste en face d'Allen, qui comprit rapidement, et le mena à l'endroit proposé. Le vampire ferma la porte derrière lui, et la scella avec un peu de magie, avec que Lisette n'est pas la mauvaise idée d'interférer dans la discussion.

" Tu veux que je t'explique pourquoi je suis en colère : parce que tu étais mon apprenti et que tu me vénérais comme si j'étais un dieu. Je t'ai tout appris, et j'avais confiance en toi. Mais tu as été assez faible pour te laisser manipuler pour ton père, et tu as réussi à me rayer de ta mémoire ! Ca te suffit ça comme explication ?! "

Son ton avait grimpé au fur et à mesure de sa phrase. Sa colère avait fait de même, et la haine avait regagné son regard.
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Lun 6 Fév - 0:46

[Bien Bien... voici donc l'arrivée du père ! Pour simplifier les choses je fais un seul post et j'indique les changements de points de vue entre Allen et Alice.
Encore un changement de couleurs pour le petit Allen pour éviter de confondre avec son père. Donc pour le jeune homme, parlotage en orange !
Après tout celà, c'est au tour de Luna de faire son entrée, puis réaction de Vava !]




-------Alice---------------------------------------------------------------------------------------------------

Après avoir voyagé en, la charmante compagnie de Miss Luna, Sir Alice Crew entra dans sa ville bien-aimée de Firewall à 23h14 heure locale. Les rues dégagées de leurs habituelles cohortes de chariots, marchands et badauds leur permit d'atteindre rapidement le grand manoir du noble. Arrivé devant sa demeure, Sir Alice Crew fut pris d'un violent pressentiment. Quelque chose n'allait pas. Il ressentait de la peur quelque par entre ses murs. Et de la haine. Un haine si puissante qu'elle en était effrayante. Il se raidit. Il reconnaitrait cette aura entre toute. Cette aura écœurante dont il pensait être enfin débarrassée. Il aurait du le tuer quand il en avait l'occasion. Qu'avait-il fait ? Combien de cadavres trouverait Alice en entrant dans sa maison ?
Il se tourna vers Luna et déclara froidement :

"Je crains de ne pas pouvoir te recevoir correctement ce soir, j'ai bien peur qu'un affreux indésirable n'ai pris place dans ma maison en mon absence.
Si j'ai bien compris une chose c'est que tu es une femme indépendante et décidée, c'est pourquoi je ne t'ordonnerais pas de rester en dehors de ça. Si tu me suis, cela pourra se révéler très divertissant. Mais je ne te garanti aucune sécurité. Le... la chose qui viole ainsi mon territoire est terriblement tenace."


Il attacha sommairement sa monture à un anneaux de fer au mur puis entra dans la maison par la porte de service. Il allait trouver ce maraud et le massacrer.


-------Allen---------------------------------------------------------------------------------------------------

Allen fut pétrifié de voir Avaran se tenir si près de sa fille. S'il osait la toucher... Mais il n'en fut rien. L'homme lâcha sa femme, laissa repartir sa fille et se retourna vers lui.

Arrivé à la bibliothèque, l'assassin scella la porte, ce qui rassura un peu Allen. Qu'importe ce qui pouvait lui arriver tant que sa famille restait sauve. C'était là seule chose qui comptait à ses yeux, la seule chose qu'il possédait vraiment.

" Tu veux que je t'explique pourquoi je suis en colère : parce que tu étais mon apprenti et que tu me vénérais comme si j'étais un dieu. Je t'ai tout appris, et j'avais confiance en toi. Mais tu as été assez faible pour te laisser manipuler pour ton père, et tu as réussi à me rayer de ta mémoire ! Ça te suffit ça comme explication ?! "


Allen tressaillit. L'homme en face de lui était fou de colère, s'il n'était pas fou tout court. Il sentait pourtant, il sentait que ce n'était peut-être pas que les affabulations d'un dangereux vampire dérangé.

"Comment... Tu débarques dans ma vie, je ne sais rien de toi. Et que j'ai oublié ou pas c'est pareil. Est-ce que tu... Enfin, toi, un dieu... Je..."


Il n'arrivait pas à formuler ce qui tourbillonnait dans sa tête. C'était trop brutale, trop étrange.

"Comment nous..."

Le souffle d'une violente explosion le coupa dans sa phrase. La porte en chêne massif venait de littéralement voler en petits éclats à peine plus gros qu'un doigt. Dans l'ouverture se tenait un homme d'une cinquantaine d'années, et dont l'air noble était à peine égratigné par les copeaux de bois ornant sa chevelure argentée.

Stoppé dans leur élan, les deux belligérants observèrent un instant le nouvel arrivant sans mot dire. Ce dernier fixait l'intrus occupant sa maison avec une haine débordante.
Allen toujours tiraillé éprouva un immense soulagement en constatant que son père était arrivé à temps. Mais une part de lui-même craignait cette haine palpable...


-------Alice---------------------------------------------------------------------------------------------------


Jusqu'au dernier instant Alice espéra s'être trompé. Il aurait préféré trouver le Diable en personne dans sa maison plutôt que cet individu méprisable.
Il n'avait presque pas changé. Toujours aussi petit, mais visiblement un peu amoché il fixait son fils comme une bête sauvage. Mais il ne le laisserai pas y toucher. Plus jamais.
Lorsqu'il ouvrit la bouche sa voix grave était plus tranchante qu'une lame. Tant de mépris et de colère la rendait grinçante comme jamais.

"Ainsi tu oses te représenter devant moi, misérable bâtard !
Puis-je savoir comment tes pieds peuvent-ils fouler le sol de ma maison ?
Tu ne sembles pas avoir compris à qui tu as affaire. Je t'ai laisser partir autrefois malgré ce que tu avais fais à mon fils. Mais je ne pardonnerai jamais d'avoir levé la main sur ma famille. Déplorable créature..."


Lui si bien élevé, il sentait gronder en lui l'animal endormi par des siècles de courtoisies mondaines. Chaque paure de sa peau suintait de puissante et de rage contenue et ses yeux, ignorant même son fils, ne quittaient pas leur proie.
avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Lun 6 Fév - 15:18

HJ/ Bâtard ?! IL LE VEUT SON POING SUR LA GUEULE LUI ! D8<
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Ven 10 Fév - 14:49

HJ/ >w< Me voilà, désolé, je suis un peu prise par mes cours en ce moment, donc je ne pourrais pas faire de très longs post comme vous ><".. Voilà voilà >w<'

Firewall..
Grand première pour la jeune démone qui n'avait jamais mis les pieds en dehors de Blackast !
A son grand regret, il faisait nuit.. Donc impossible de voir la ville tel que Sir Alice avait fait l'éloge durant le voyage.
Peut être pourrait-elle se faire accompagner par le vampire pour qu'il lui fasse visiter la cité..?
Après un long repos biensur, cela va de soit.
Alors qu'ils arrivèrent devant le domain d'Alice, celui ci semblait étrangement empreint à une inquiétude.
Luna voulut lui demander si tout allait bien, mais il l'interrompit.

-Je crains de ne pas pouvoir te recevoir correctement ce soir, j'ai bien peur qu'un affreux indésirable n'ai pris place dans ma maison en mon absence.
Si j'ai bien compris une chose c'est que tu es une femme indépendante et décidée, c'est pourquoi je ne t'ordonnerais pas de rester en dehors de ça. Si tu me suis, cela pourra se révéler très divertissant. Mais je ne te garanti aucune sécurité. Le... la chose qui viole ainsi mon territoire est terriblement tenace.


Ah.. C'était donc ça, le problème. Partir après ce si long voyage ? Il en éait hors de question ! Et puis, si la situation allait être pimenté, elle voulait être de la partie.

-Hm.. Je tiens à rester. Fit-elle dans un sourire. Si la situation devient trop.. Complexe ? Je m'en irais pour ne te procurer aucune gène.

La belle suivit donc le noble en sa demeure. Effectivement.. Il y avait ici une sale ambiance..
Mais ce n'était pas cela qui la dérangeait vraiment. Aprs tout, elle avait surement connu pire comme situation. Ne résidait-elle pas à Blackast depuis son plus jeune âge ?
Le pas du vampire était tellement rapide, que la démone n'arrivait plus à le suivre..

Qu'elle était donc la chose qui c'était introduite chez le vampire..?
Luna savait qu'elle n'allait pas tarder à le savoir.

HJ/ x_x' c'était nul désolééé.
avatar


Nombre de messages : 85
Localisation : Dans le ciel.
Race : Démone
Clan : Solitaires
Perso principal : Luka
Date d'inscription : 21/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Lun 13 Fév - 16:07

Avaran entendit la porte s'ouvrir, ainsi que la voix de celui qu'il voulait tellement croiser. Un sourire se dessina sur son visage et il se retourna afin de pouvoir faire face au vampire qui se tenait dans l'encadrement de la porte.

" C'est ainsi que la noblesse surveille son langage ? Eh bien, eh bien, les manières se perdent. Enfin, pour qu'elles se perdent il faudrait déjà en avoir. Hors kidnapper, torturer, et faire un lavage de cerveau à son fils afin de la transformer en une parfaite petite marionnette sage et obéissante, je doute qu'on puisse appeler ça être 'bien élevé'. Tu pourras m'insulter, me cracher à la figure, me faire autant de mal qu'il est ossible de faire à un être vivant, jamais je ne plierai sous ta soi-disant autorité. Je n'ai pas peur de toi et de ta soi-disant puissance. Et je suis autant déterminé à rerendre Allen que toi de m'ôter la vie à cet instant précis. "

Le jeune vamire fixait son enemi avec un air de défi. Il n'avait pas peur, loin de là. Mais il savait que dans son état, les chances qu'il avait de battre Alice étaient très restreintes. Mais rien que de pouvoir lui parler et lui dire à quel point il le méprisait lui et ses plans concernant Allen, cela lui faisait un bien fou. Avaran n'avait qu'un désir : voir ce vampire de pacotille mourir lentement sous ses yeux et pouvoir sourire devant son agonie.

" Je n'ai que faire de tes menaces. Tu es pathétique, tout simplement. "

Avaran se plaça entre Allen et son père, face à ce dernier, les bras écartés, son regard et son corps tout entier reflétant une haine sans nom.

" Vas-y! Attaque moi! Je sais que tu n'attends que ça! " s'exclama t'il avec un ton agressif.
avatar


Nombre de messages : 348
Race : Mi-elfe noir/mi-vampire
Clan : Clan du Feu
Perso principal : Kara
Date d'inscription : 26/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Jeu 16 Fév - 23:13

Alice frémit entendant cet homme qu'il haïssait tant déclarer avec autant de ferveur qu'il lui ravirait son fils. Mais en observant avec attention le bâtard, il se rendit compte qu'il était bien mal en point pour oser autant l'ouvrir et qu'il ne ferait surement pas longtemps le poids contre lui.
Si bien que lorsque ce dernier se plaça entre lui et son fils et lui intima l'ordre d'attaquer, ses lèvres s'étirèrent d'un immense sourire carnassier.

"Mais je ne demande rien de plus mon enfant, ce sera avec plaisir !" gronda-t-il.

Alors, sans même perdre une seule seconde, il s'élança.


------------------------Allen-----------------------------------------------------------------------------

Lorsque Alice était apparu devant eux, Allen avait ressenti un soulagement sans borne. Il n'avait plus rien a craindre pour sa famille. Mais il constata rapidement que son père ne lui jetait même pas un regard. Les yeux brulants de haine il invectiva violemment l'intrus. Les paroles brutales de son père choquèrent profondément le jeune homme. Ainsi c'était vrai. Ce que Avaran disait n'était donc pas un tissu de mensonges ?
Sans savoir jusqu’où allait la vérité, Allen savait maintenant que son père lui avait menti, l'avait trompé, mais ne semblait pas du tout s'en soucier.
Au contraire, à cet instant il semblait ivre de joie et de rage. Avant même que quiconque n'ai le temps de réagir, il se jeta sur Avaran et planta sauvagement ses crocs dans son bras. Un flot de sang jaillie éclaboussant son visage exultant.
Durant la fraction de seconde que dura cette action, Allen sentit monter en lui une terreur irrépressible. C'est alors que sans même en prendre conscience et sans que son père ne puisse faire un mouvement, il se jeta sur Avaran, l'arrachant de son agresseur et le précipitant au sol.

Mais au lieu de rencontrer le plancher dur de la bibliothèque, les deux jeunes hommes churent dans une herbe drue et humide, scintillante sous les rayons de la lune. Abasourdi, encore hagard, Allen jeta un regard affolé vers l'homme blessé à ses côtés.
Bon dieu, que venait-il donc de faire ?

[Suite pour Vava, ici ---> http://ancienendora.forumactif.org/t1237-peine-de-corps-sur-peine-de-coeur#24605]


------------------------Alice-----------------------------------------------------------------------------


Alors qu'Alice laissait librement la bête en lui se repaitre de la chair d'un être qu'il haïssait, il vit sans comprendre son fils jaillir et disparaitre, emportant avec lui sa proie.
Soudain fou de fureur et de stupéfaction mêlé, après un long temps de silence, le vampire poussa un hurlement de rage qui résonna de longues minutes avant de s'éteindre.
Cet homme, ce fléau avait une fois de plus semé la ruine dans sa famille.

avatar


Nombre de messages : 66
Race : Vampire pur jus (bio)
Perso principal : Zein
Date d'inscription : 16/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur... Mar 21 Fév - 14:13

HJ/ u_u' si tu veux qu'on continue, tu peux enchainé s'il te plait ><' pas trop d'idée.
avatar


Nombre de messages : 200
Localisation : Blackast
Race : Monstre de race inconnue.
Clan : Kurofayr
Classe : Ex Chef de Guilde de mercenaire
Perso principal : Luka.
(Kitsune, Luna, Amaterasu, Lisebeth, Andréas, Kaname, Samaël)
Date d'inscription : 11/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A voile et à vapeur...

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

A voile et à vapeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: Clan du Feu-