AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Ancienne version de ToE
 

Partagez| .

Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mar 8 Nov - 16:06

<blockquote>
Nom: Il ne s’en souvient pas
*Prénom: Tristan
*Age: 20 ans
*Sexe: Masculin
*Race: Humain

*Description: Tristan a les cheveux bruns, dans le genre : peigné par le vent. Ses yeux, grands et d’ordinaire pétillants de curiosité, un peu comme ceux d’un gamin, sont vert feuille. Ses traits sont fins et bien ciselés, et sa peau n’est ni pâle ni bronzée.
Il porte une armure de cuir noire arborant des ornements et des motifs argentés.
Tristan n’est pas extrêmement grand, sans être petit. Ses muscles, quoi que bien découpés, ne sont pas très développés. C’est surtout sur l’endurance que Tristan se base. Combattre plus longtemps est plus utile que de combattre avec force.
À sa ceinture, une épée est accrochée, une épée mi-longue de 70 cm de long, qu’il manie à une main, accroché du côté droit. Du côté gauche, il y a un poignard allemand, la lame faisant seulement 35cm de long.
Il n'a qu'un vêtement, mais en plusieurs explemplaires, et il le porte toujours, car il a peur que les gens qui pourraient le reconnaître ne le reconnaissent pas s'il s'habille différemment.

L'épée :

Voir l'image en grand
La dague :

Voir l'image en grand

*Histoire: Ce jour là, ils étaient deux à travailler à la bibliothèque. Tristan avait hâte de terminer son service, pour aller chez lui voir comment se sentait sa mère, puis aller retrouver Isiliel, son amour… Il n’en avait plus pour très longtemps à attendre, il pourrait bientôt partir. Mais l’autre bibliothécaire entra dans la pièce, un volume à la main. Le volume venait des sous-sols de la bibliothèque, de la réserve. C’était un volume qui n’était pas prêté, mais un original. Celui-là venait d’arriver et les copistes n’avaient pas eu le temps d’en faire une copie encore. Enfin, la dernière fois que Tristan leur avait parlé c’en était ainsi. La situation devait avoir changé. Il fit un sourire aimable à son interlocuteur, sachant parfaitement ce qu’il allait lui demander.

« Tristan, je peux te demander un petit service? »

Le jeune homme soupira. Il n’avait pas envie de retarder sa sortie de la bibliothèque, et aller ranger ce volume à la réserve prendrait beaucoup de temps… Mais il avait toujours été incapable de refuser de rendre un service.

« Bien sûr que si, tu sais que je ne peux rien refuser.
- Pourrais-tu aller remettre ce livre dans la réserve? Les copistes ont terminé d’en faire une première copie, ils en ont donc plus de besoin.
- Je le ferai. Ne t’inquiètes pas, il sera rangé à la place qui lui convient.
- Oui je sais, c’est pour ça que je te le demande à toi. »

Toujours avec son sourire, quoi qu’un peu forcé, Tristan prit le volume et se dirigea vers les escaliers.

***

Le jeune homme ouvrit les yeux. Il se redressa lentement en toussant, de la poussière sortant de sa bouche et de sa gorge. Son premier réflexe fut de regarder autour de lui. Il se trouvait dans une petite pièce, en très mauvais état. Les murs étaient fissurés, il manquait des morceaux au plafond, et apparemment, il n’y avait pas de portes. Toutefois, il y avait de gros éboulis de pierres qui s’accotaient aux murs, à quelques endroits. La porte devait être ensevelie. Aussi, partout dans la pièce il y avait des étagères brisées, des livres tombant en poussière éparpillés partout, certains en morceaux. Que s’était-il passé? Ce devait avoir été causé par une onde de choc très puissante, à la vue des dégâts provoqués.

Mais bon… pour l’instant, le plus important était de trouver un moyen de sortir. Dégager les rochers devait être la meilleure solution. Il n’y en avait pas vraiment d’autres. Il s’attaqua donc à l’un des éboulis en réfléchissant. Comment était-il arrivé ici? Il ne s’en souvenait pas… Il ne se souvenait même pas de s’il connaissait cet endroit ou non. En fait, maintenant qu’il prenait la peine de fouiller ses souvenirs, il se rendit compte qu’il n’y avait qu’un trou vide! Il ne se rappelait même pas de qui il était! Il ne se rappelait pas d’où il venait, de ce qu’il faisait dans la vie! Pourtant, il semblait avoir conservé ses connaissances. C’était donc de l’amnésie. Il se souvenait de tout ce qui était théorique, mais avait oublie tout ce qu’il avait fait de pratique. Les gens qu’il connaissait allaient sans doute s’inquiéter! Il devait les trouver, ils l’aideraient à retrouver la mémoire, sûrement. En tous cas, s’inquiéter à cause de cela ne ferait que le nuire pour l’instant, il devait donc mettre cela de côté.

L’éboulis menait sur un mur… pas de chance. Il en attaqua un deuxième. Depuis combien de temps était-il là? Il ne savait pas, mais en tous cas il commençait à être fatigué. Il délaissa son travail pour dormir. Peut-être ses rêves lui en diraient-ils plus long sur qui il était. Malheureusement, à son éveil, il ne conserva qu’une vision floue de quelques éléments qu’il n’arrivait pas à identifier. Une seule image restait claire pour lui : le visage d’une jeune femme. Il ne savait pas pourquoi, mais quand il repensait à cette image, son cœur battait plus rapidement et il se sentait plus fort. C’est donc avec cette image en tête qu’il s’attaqua de nouveau à un éboulis.

Qui était cette jeune femme? En tous cas, il devait la connaître. Était-ce sa sœur? Sa cousine? Sa mère? Non, elle était trop jeune… Sa fille? Alors là, elle était trop vieille. Elle devait avoir dans ses âges à lui. Donc… sa petite amie? Peut-être. Peut-être était-ce juste une amie, pour qui il avait des sentiments et qu’il ne lui avait pas di.

Un courant d’air lui parvint en plein visage, l’aspergent de saletés. Il baissa les yeux pour les protéger, et c’est alors qu’il remarqua un détail. Un badge. Il avait un badge accroché à son habit. Étrangement, son habit ressemblait plus à une armure de combat. En fait, c’en était une. Il avait même des armes à sa ceinture. Mais alors… il était un guerrier? Oui, il se souvenait de comment se battre. Que faisait-il là alors, au milieu de ces livres? Traquait-il un ennemi? Un mage qui l’aurait attaqué? Non… Jamais il ne ferait de mal à quelqu’un. Sauf pour défendre un faible… Quelqu’un avait-il eu besoin de son aide?

Il décrocha le badge et le regarda. Un nom y était gravé : Tristan. C’était le genre de badge que portaient les employés qui travaillaient dans des lieux publics. Ce devait être son badge, donc son nom. Il s’appelait Tristan… Bon d’accord, mais s’il travaillait dans un lieu public, que faisait-il avec une armure? La réponse était assez simple : il ne se séparerait jamais de son armure, question de logique et de sécurité. Donc, il devait penser pareil avant. Il n’avait pas dû enlever son armure, au cas où. Eh bien le cas semblait être arrivé…

Encouragé par le fait que de l’air frais lui parvenait, il avait dégagé l’éboulis, pour révéler une porte complètement défoncée, qui donnait sur un couloir. Il s’y engagea.

La traversé fut extrêmement laborieuse, puisqu’il évoluait dans un labyrinthe, dans lequel de nombreux éboulis bloquaient le passage. Combien de fois il y dormit avant de voir enfin la lumière du jour? Il n’en avait aucune idée. Beaucoup… Combien de temps s’était écoulé? Aucun moyen de savoir.

Finalement, il sortit à l’air libre. Intrigué, il regarda les alentours. Il s’agissait d’une forêt, ou d’un boisé. N’aurait-il pas dû arriver dans un bâtiment? Il devait avoir trouvé la sortie de secours, utilisée en cas d’attaque. Le problème, c’est qu’il avait tellement tourné et retourné dans ces couloirs, qu’il ne savait pas dans quelle direction pouvait se trouver le bâtiment dans lequel il s’était trouvé. Son sens de l’orientation ne semblait pas très bon… Enfin, mieux valait partir dans une direction, et ne pas rester là. Il finirait par trouver un village, des gens, qui pourraient lui dire qui il était, ou du moins l’aider à le trouver. Il se mit donc en route.

***

Deux jours s’étaient écoulés. Tristan était maintenant certain de s’être trompé de direction. Il n’avait rien croisé. Mais peut-être avait-il déambulé plus longtemps qu’il ne le croyait, dans le labyrinthe. Il continuerait donc dans cette direction là jusqu’à ce qu’il trouve quelque chose.

Pour l’instant, il se trouvait sur le bord d’un ruisseau, où il avait construit un abri de fortune pour la nuit, avec ce qu’il avait pu trouver. Il s’était aussi fait une canne à pêche la veille, et là il pêchait. Il avait si faim… Cela devait faire plusieurs jours qu’il n’avait pas mangés. Il avait beau avoir cueilli quelques petits fruits, ça ne remplissait pas l’estomac.

Un bruit lui parvint. Il se retourna lentement pour regarder ce qu’il y avait. Un peu plus loin, la tête plongée en partie dans l’eau du ruisseau, un cheval était en train de boire. Un cheval? Non… un pégase! Il avait des ailes! Tristan aimait bien les animaux… et en plus, s’il arrivait à amadouer l’animal et qu’il pouvait s’en servir comme monture, il aurait beaucoup plus de facilité à trouver un village.

Il s’en approcha. Étrangement, l’animal ne sembla pas avoir peur lorsqu’il le vit. Au contraire, il s’approcha. Et avant d’avoir pu se remettre de sa surprise, le jeune homme caressa déjà le museau de l’animal. Pourquoi ce pégase lui faisait-il confiance si facilement? Il était vrai que les animaux pouvaient voir les auras… l’animal avait dû voir que l’humain ne lui voulait aucun mal. Avec le sourire, Tristan se dit que c’était trop facile.

« Eh bien, tu m’as l’air bien gentil toi. Tu veux bien m’aider? »

L’animal hocha la tête. Surpris, le jeune homme arrêta de le caresser. Il comprenait ce qu’il disait? Bon… en même temps, c’était un pégase, un animal magique, alors ce n’était pas si surprenant.

« Merci beaucoup, c’est très aimable à toi. Alors… Tu accepterais de me laisser monter sur ton dos? Je dois trouver des gens qui me connaissent. J’ai perdu la mémoire, et j’essaie de la retrouver. Tu comprends, il y a des gens qui doivent s’inquiéter de ma disparition. Un nouveau hochement de tête de l’animal. Sérieusement? J’apprécie ton soutien. Je suis très content de t’avoir rencontré. Mais je vais devoir te trouver un nom, si je veux pouvoir t’identifier. Que penses-tu de Khenraï? Nouveau hochement de tête. Bien. Je sens qu’on va bien s’entendre tous les deux. Bon… j’ai encore faim, alors je vais manger et puis après nous allons partir, d’accord? »

***

Tristan se retourna pour voir qui s’approchait. Cela faisait quelques semaines qu’il vivait dans un petit village. Le lendemain de sa rencontre avec son ami Khenraï, il avait découvert cet endroit. Malheureusement, personne ne le connaissait. Une gentille jeune femme avait accepté de l’héberger, et il vivait avec le village, travaillant à faire des petites tâches pour tout le monde pour gagner ce qu’il fallait pour vivre. Mais il n’apprenait rien sur lui. Ainsi, il avait décidé de partir.

C’était la nuit, et il regardait la lune. Il avait prévu partir dans quelques heures, avec le lever du jour. La femme qui arrivait était la gentille dame qui l’hébergeait depuis son arrivée. Il lui fit un sourire, qu’elle lui rendit. C’est elle qui parla en premier.

« Ainsi, vous partez.
- Oui. Je dois retrouver les gens pour qui je suis important. Je dois soulager leur peine. Et peut-être pourrai-je retrouver la mémoire. Ma place n’est pas ici…
- Oui je comprends. Je venais te souhaiter un bon voyage de la part de tout le village. Bonne chance. »

*Caractère: Tristan est du genre un peu timide. Il n’aime pas vraiment se montrer en public et parler avec des inconnus. Il n’est pas agressif et dégage une aura de bonté et de bienveillance. Du genre un peu grand frère protecteur avec les enfants, les seuls êtres qu’il approche et avec qui il parle volontiers, appréciant leur innocence et leur pureté de gamin pas encore mûre, il se montre plus comme le petit frère qui n’ose pas contredire avec les adultes.
La violence, même s’il sait se battre, n’est pas son médium préféré, il préfère discuter. Toutefois, si une personne est en position de faiblesse, il mettra avec joie ses armes à son service, pour équilibre les forces. Il se porte aisément à la défense des faibles, et respecte un certain code de l’honneur. Par exemple, si son adversaire n’est pas armé, il n’utilisera pas ses armes, à moins que son adversaire ne soit un mage, car en ce cas, la magie serait son arme.

Monture: Pégase du nom de Khenraï

Signe spécial : Lorsqu’on le regarde dans les yeux et que la lumière les éclaire, on pourrait croire que le vert renvoie des reflets dorés.

*Clan : Terre
Pouvoirs: Endurance et force plus élevées que la normal (pouvoirs passifs)
*Côté: Neutre
*Classe: Guerrier

*Code : code validé
*Ancien Endorien : Non
* Où avez-vous connu le fow ?
Demande spéciale d’Isiliel, qui voulait que je joue son amour.
avatar


Nombre de messages : 7
Race : Humain
Clan : Terre
Perso principal : Tristan
Date d'inscription : 08/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mer 16 Nov - 2:41

Voilà, j'ai officiellement terminé ma présentation! Enfin... la première version...
avatar


Nombre de messages : 7
Race : Humain
Clan : Terre
Perso principal : Tristan
Date d'inscription : 08/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mer 16 Nov - 3:00

J'adore ce que tu as fait de Tristan *_* J'ai vraiment bien fait de penser à toi pour le jouer ^_^
avatar


Nombre de messages : 26
Age : 26
Race : Nymphe
Clan : Clan de l'air
Perso principal : Isiliel
Date d'inscription : 12/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mer 16 Nov - 15:43

Eh bien c'est parfait tout ça !
Bienvenue :3

Je valide, tu peux jouer !
avatar


Nombre de messages : 1528
Age : 26
Localisation : Firewall
Race : Mi-vampire/mi-elfe noir
Clan : Clan du Feu
Classe : Reine
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ancienendora.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mer 16 Nov - 17:19

Merci beaucoup Kara! Et je l'ai déjà dit, mais je suis content que Tristan te plaise, Isiliel! Et avis à tous : Cette version ayant été validé, il n'y en aura pas d'autre!!
avatar


Nombre de messages : 7
Race : Humain
Clan : Terre
Perso principal : Tristan
Date d'inscription : 08/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé] Mer 16 Nov - 21:39

Oui, ça me plait beaucoup je l'ai dit et je le redis Razz Bon ben de ce fait, je vais aller supprimer la fiche pré-crée que j'avais postée XD
avatar


Nombre de messages : 26
Age : 26
Race : Nymphe
Clan : Clan de l'air
Perso principal : Isiliel
Date d'inscription : 12/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé]

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Tristan, une histoire d'amnésie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ancien Endora :: BIENVENUE :: Fiches validées-